Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier en compagnie du candidat de Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine (Crédit photo : Facebook Marc Fontaine)

POLITIQUE. Intéressé depuis près de 35 ans par la politique, le candidat du Parti populaire du Canada dans Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine, a décidé de faire le grand saut cette année.

«J’ai toujours eu le goût de me lancer là-dedans, mais avant, je ne me croyais pas prêt et il n’y avait pas de parti qui touchait mes valeurs jusqu’à ce que Maxime Bernier arrive dans le portrait», a-t-il affirmé.

L’homme de 49 ans habite aujourd’hui Dosquet, dans la MRC de Lotbinière. Il a travaillé pendant plusieurs années comme cheminot à Laurier-Station et était membre du Parti conservateur au moment de la dernière course à la direction et avait appuyé M. Bernier.

«Quand il est parti pour fonder son propre parti, j’ai décidé de le suivre parce que les valeurs qu’il apporte en politique rejoignent les miennes. Il amène un vent de changement dans le paysage politique.»

Tout comme son chef, il défend la démocratie, la liberté, la liberté d’entreprise et l’aide aux entrepreneurs.

Gestion de l’offre

Même s’il sait que l’engagement de sa formation d’abolir la gestion de l’offre n’est pas populaire dans la circonscription, Marc Fontaine est prêt à défendre cette position devant les producteurs laitiers.

«Nous sommes conscients que l’abandon du système représente de gros changements pour les producteurs et c’est normal qu’ils aient des appréhensions. Mais nous ne les laisserons pas tomber. C’est pourquoi il y aura une période de transition. Nous leur donnerons tous les outils pour qu’ils puissent en bénéficier et en sortir gagnants. Nous pouvons, par exemple, changer le mandat de la Commission canadienne du lait afin qu’elle devienne un agent exportateur, nous pouvons offrir des programmes de formation pour que les producteurs apprennent à gérer une entreprise en croissance et commercialiser leurs produits sur un marché en expansion, ou encore offrir du soutien pour faciliter les transferts d’entreprises à une nouvelle génération d’agriculteurs motivée à profiter de ces changements. En bref, nous ne voulons pas que la fin de la gestion de l’offre signifie la mort de l’industrie laitière, nous souhaitons que ce soit un moteur qui va lui donner un nouveau souffle.»

Économie

Lui-même entrepreneur, il s’intéresse beaucoup à la au contrôle des dépenses publiques et de la fiscalité des entreprises. «Quand on fait des dépenses, il faut se poser les bonnes questions : est-ce que les dépenses profitent à tous les Canadiens ? Est-ce qu’on paie le juste prix pour les dépenses qu’on engage?»

Pont de Québec

Ancien employé du CN, Marc Fontaine connaît bien les façons de faire du propriétaire actuel du pont de Québec. Il ne croit pas que les négociations feront déboucher le dossier.

«Il n’y a aucune négociation possible avec eux. Je suis pour la coercition et qu’on fasse une loi spéciale. […] Le pont appartient à une compagnie privée de juridiction fédérale. […] La première chose que je ferais, une fois député, serait de mandater Transport Canada pour qu’il fasse une inspection exhaustive du pont et publie un rapport. À partir de ce rapport, on peut développer notre loi spéciale.» 

Débat des chefs

Par ailleurs, Marc Fontaine se réjouit que Maxime Bernier, ait été invité à participer aux débats des 7 (anglais) et 10 (français) octobre, organisés par la Commission des débats des chefs.

«C’est une bonne nouvelle. Les Canadiens vont voir de quoi il est capable et quelles sont ses idées. J’ai hâte de le voir. Il est le seul à proposer des idées différentes.»

 

 

 

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Le maire de Leclercville quitte ses fonctions

POLITIQUE. Le maire de Leclercville, Marcel Richard, s’est retiré de la vie politique. Il en a fait l’annonce aux citoyens de la municipalité, par le biais du journal municipal, au début du mois.

Assouplissement des règles pour les aînés

POLITIQUE. Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui, lors de la mise à jour quotidienne, un assouplissement des règles de confinement pour les personnes aînées.

Supplément financier pour les travailleurs essentiels

POLITIQUE. Le gouvernement fédéral enverra 4G$ aux provinces et territoires afin qu'ils puissent appuyer leurs travailleurs essentiels, dont ceux du réseau de la santé. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors de son point de presse quotidien.

Les aînés recevront une aide ponctuelle d’Ottawa

Près de 7 millions de Canadiens pourront recevoir un versement unique d’un montant de 300 à 500 $. Le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé, ce 12 mai, lors de sa conférence de presse quotidienne ces nouvelles mesures destinées à aider les aînés à traverser la crise.

Une nouvelle prime pour les travailleurs de la santé

MAIN-D'OEUVRE. Afin de combler la pénurie de main-d'oeuvre dans plusieurs établissements du réseau de la santé provoquée par la crise de la COVID-19, le gouvernement provincial a annoncé, jeudi, l'implantation d'un nouveau système de primes aux travailleurs de ce réseau.

Coup de pouce du fédéral pour le secteur agroalimentaire

AGRICULTURE. Lors de sa conférence de presse quotidienne sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 au pays, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a dévoilé un plan de soutien au secteur agroalimentaire canadien qui permettra des investissements de 252 M$.

Prolongement de la subvention salariale

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin la prolongation de la subvention salariale d’urgence jusqu’au mois d’août.

Un plan pour lutter contre la détresse psychologique

SANTÉ MENTALE. La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, et la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, ont profité mercredi de la conférence de presse portant sur l'évolution de l'épidémie au Québec pour annoncer la mise en place d'un plan d'action COVID-19 en santé mentale.

François Legault revient sur certaines critiques

POLITIQUE. Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa mise à jour quotidienne sur la situation de la COVID-19 dans la province pour faire le point sur les critiques émises au cours des derniers jours face aux décisions prises et à la gestion de la crise sur le territoire par le gouvernement.