Ghislain Daigle. (Crédit photo : Facebook Ghislain Daigle)

POLITIQUE. L’ancien maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, souhaite porter les couleurs de la bannière libérale dans Lévis-Lotbinière pour les élections fédérales du 21 octobre prochain. Il a récemment confirmé ses intentions.

Préoccupé par les questions environnementales et économiques, M. Daigle souhaite mettre ses compétences d’ingénieur au service de la population.

«C’est la bonne occasion. Si les gens m’appuient, ils auront la chance d’envoyer quelqu’un à Ottawa qui est un expert dans le domaine. J’ai travaillé dans les carburants, j’ai fait des projets alimentaires. […] Il y a beaucoup de choses à faire, mais qui ne sont pas poussées assez loin», a-t-il lancé en entrevue téléphonique.

D’ailleurs, il croit qu’il faut bien planifier et bien structurer la transition énergétique. Il ne serait pas réaliste de tout couper du jour au lendemain. «Si, demain matin, il n’y a plus de pétrole, plus de voiture, plus d’ambulance, plus de camion de pompier, vous n’avez plus rien. Tout le monde est à pied. En milieu rural c’est important d’avoir des ressources énergétiques pour assurer les services essentiels.»

L’aspirant candidat souligne être sensible à toute la question de l’agriculture et les enjeux qui préoccupent les cultivateurs de la région. Il plaide, entre autres, pour le maintien de la gestion de l’offre.

Il mentionne également que tout le milieu agricole a son importance à jouer dans le domaine environnemental. «C’est important pour eux. Ils vivent avec l’environnement. C’est sûr qu’il va y avoir des changements et des ajustements à faire. Ce qui me déçoit un peu actuellement, c’est qu’on met l’accent sur l’auto électrique pendant que les tracteurs et les camions fonctionnent encore au diésel. Ils ont besoin de bons tracteurs pour travailler leurs terres. Il va falloir sortir des modèles électriques un moment donné.»

Reconstruction

Ghislain Daigle assure la présidence de l’association de circonscription de Lévis-Lotbinière depuis octobre 2018. «J’ai remis en marche et organisé la machine. J’ai un exécutif. On monte la machine pour travailler. […] Je suis revenu à mes anciennes amours. J’ai vu que les gens s’impliquaient plus ou moins. Quand on a un parti politique, il faut le faire marcher [le bureau de circonscription] puisque c’est la façon dont les députés s’informent de ce qui se passe dans le comté. S’il n’y a personne autour de nous, on ne va pas très loin.»

La date de l’assemblée d’investiture des libéraux dans Lévis-Lotbinière n’est pas encore connue.

Ghislain Daigle a été maire de Saint-Antoine-de-Tilly de 2009 à 2013. Il a brigué de nouveau les suffrages lors de l’élection municipale de 2017.

 

 

Les plus lus

Marc Fontaine veut changer les choses

POLITIQUE. Intéressé depuis près de 35 ans par la politique, le candidat du Parti populaire du Canada dans Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine, a décidé de faire le grand saut cette année.

Les candidats de Lévis-Lotbinière débattent

POLITIQUE. Cinq des six candidats à l’élection fédérale du 21 octobre dans la circonscription de Lévis-Lotbinière ont débattu de différents grands enjeux abordés depuis le début de la campagne électorale. À l’invitation du Cégep de Thetford, ils se sont réunis, le 8 octobre, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Ghislain Daigle propose d’«avancer» avec les libéraux

POLITIQUE. L’ingénieur et ex-maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, a officiellement lancé sa campagne électorale auprès du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales du 21 octobre prochain, le 24 septembre dernier.

Le Bloc présente ses priorités environnementales

POLITIQUE. Les candidats du Bloc québécois de Chaudière-Appalaches, François-Noël Brault (Lévis-Lotbinière), Sébastien Bouchard-Théberge (Bellechasse-Les Etchemins-Lévis) et Priscilla Corbeil (Mégantic-L’Érable) se sont réunis le 30 septembre au parc des Chutes-de-la-Chaudière pour exposer différents enjeux environnementaux de Chaudière-Appalaches.

La liste des candidats est maintenant connue

POLITIQUE. Élections Canada a rendu publique, le 2 octobre, la liste officielle des candidats qui croiseront le fer dans chacune des 338 circonscriptions du pays lors des élections fédérales 2019, le 21 octobre prochain. Le portrait des luttes dans le comté de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Nouvelle attachée politique

POLITIQUE. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a souligné, le 17 septembre, l’arrivée d’une nouvelle attachée politique au sein de son équipe. Lara-Catherine Desrochers travaillera au bureau de Saint-Apollinaire.

Brault veut convaincre les électeurs d’opter pour le Bloc québécois

POLITIQUE. Fort de la poussée du Bloc québécois dans les sondages, le candidat de la formation pour Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, est sûr que les électeurs de la circonscription lui accorderont leur confiance le 21 octobre. Ce dernier estime qu’il est en mesure d’offrir une alternative solide au député sortant, le conservateur Jacques Gourde.

Brault attaque Gourde

POLITIQUE. À quatre jours de la fin de la campagne électorale, le candidat du Bloc Québécois de Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, accuse son adversaire, le conservateur, Jacques Gourde, d’avoir fait preuve «d’abus de pouvoir dans l’attribution d’une subvention» à la Maison de la Famille de Lotbinière.

Les candidats débattront ce soir

POLITIQUE. Les candidats de Lévis-Lotbinière à la prochaine élection fédérale débattront des enjeux de la circonscription le 8 octobre prochain. Le débat, organisé par le département des sciences sociales du Cégep de Thetford, aura lieu au Complexe des Seigneuries, à 19h.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis le 9 octobre à Saint-Flavien à l’occasion de leur assemblée mensuelle. Voici quelques points inscrits à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.