Le maires de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés le 8 mai. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés le 8 mai, à Laurier-Station à l’occasion de leur rencontre mensuelle. Voici quelques points à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

États financiers de la MRC

La MRC de Lotbinière a déposé son rapport financier au 31 décembre 2018. Selon les résultats de cette analyse, la MRC a cumulé des revenus de 8,9 M$ en 2018 et réalisé des dépenses totales de l’ordre de 8,3 M$. Par ailleurs, son surplus accumulé se chiffrait à 621 813 $. Cette somme a elle-même été répartie dans différents surplus réservés. La majorité, soit 328 383$, a été dédiée à celui du site d’enfouissement.

Projets municipaux

La MRC de Lotbinière a confirmé une aide financière de 23 169 $ à la municipalité de Saint-Agapit pour la réalisation d’un parc familial dans le secteur de la rue Talbot. Les subsides couvriront la moitié de la facture. Le projet évalué à plus de 46 300 $ permettra l’aménagement d’aires de jeux adaptées aux enfants, selon leur groupe d’âge. Par ailleurs, la MRC accorde également une contribution de l’ordre de 13 927 $ à la municipalité de Joly pour l’acquisition d’un panneau d’affichage numérique. Il s’agit d’un projet estimé à 27 855 $.

Milieux humides

Chaque MRC de la province obtiendra une somme de 83 000 $ pour réaliser une cartographie de ses milieux humides. Dans la Chaudière-Appalaches, les 10 MRC ainsi que la Ville de Lévis se sont entendues pour travailler conjointement et elles ont désigné la MRC de Lotbinière comme porteuse du projet. Ainsi, la MRC recevra l’ensemble des montants dédiés à la réalisation de l’exercice et bénéficiera de 36 mois pour réaliser les Plans régionaux des milieux humides et hydriques. Elle devra les déposer au plus tard le 16 juin 2022. Présent lors de l’assemblée, le président de l’UPA Lotbinière-Nord, Denis Paquet, a manifesté son inquiétude face à l’impact d’une telle démarche pour les agriculteurs. Les maires lui ont confirmé que l’UPA serait consultée et que pareille initiative permettait de constituer un portrait des milieux humides afin d’aider les municipalités à mieux planifier leur développement.

Maisons de tourisme

La MRC de Lotbinière va de l’avant en permettant les maisons de tourisme en zone agricole, plus précisément dans les ilots déstructurés. Après des consultations tenues en avril, la MRC a choisi d’aller de l’avant avec le règlement présenté en février 2019 et qui vient modifier le schéma d’aménagement du territoire. Ainsi, elle laisse plutôt le soin à chacune des municipalités du territoire d’y apporter sa couleur. Ces dernières ont toujours l’occasion d’interdire ce type d’activité locative sur leur territoire.

 

 

Les plus lus