Le conseil municipal de Saint-Agapit s’est réuni le 6 mai. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

POLITIQUE. Un groupe de citoyens de Saint-Agapit s’est présenté devant le conseil municipal, lors de son assemblée publique du 6 mai, pour avoir des explications à propos de frais d’avocats que la municipalité a payés pour répondre aux demandes d’une unique citoyenne. Pour l’année 2018 seulement, ces frais s’élèvent à 29 000 $.

Les chiffres obtenus par ces Agapitois et le Peuple Lotbinière l’ont été en vertu de la Loi d’accès à l’information. L’un de ces citoyens, Gilles Proulx, a interpellé les élus lors de la période de questions. «Selon la Loi d’accès à l’information, la municipalité, en frais d’avocat, a déboursé 152 434,77 $ en 2017 et en 2018, dont 63 252,62 $ qui sont liés aux demandes de l’ancienne mairesse. C’est-à-dire 42 %. Est-ce vrai?»

Le groupe de citoyens dénonce et déplore les frais engendrés par toutes ces procédures. «Ce n’est pas parce que ça arrête que ça n’a pas fait mal financièrement. Ce que je souhaite, c’est qu’il y ait beaucoup de monde qui sache combien cela a coûté. Je crois qu’il y a bien d’autres endroits où cet argent pourrait être investi.»

«Il y a effectivement quelqu’un qui nous a coûté 63 000 $ de frais d’avocats depuis 2017. Je ne peux pas en dire plus. Aussi, il y a quelqu’un qui a fait des poursuites contre nous qui ont été abandonnées. Je peux vous le dire, c’est officiel», lui a répondu le maire, Yves Gingras.

Selon les chiffres, la municipalité de Saint-Agapit a consacré 94 732,90 $ en honoraires professionnels d’avocats en 2017. De cette somme, 34 255,01 $ ont été dédiés aux demandes de la citoyenne. Pour les mois de novembre et de décembre 2017 seulement, ce montant s'élève à 4 778,90 $. En 2018, la facture totale s’élevait à 61 701,87 $, dont 29 001,71 $ pour répondre aux requêtes de cette personne.

Un autre citoyen s’est inquiété de ne pas avoir vu cet argent inscrit dans le budget de la municipalité. Lors de ses précédents exercices financiers, la municipalité avait dédié un peu plus de 33 000 $ aux frais juridiques alors qu’ils étaient, de toute évidence, beaucoup plus élevés. «Si l’on a dépensé plus de 63 000 $ pour cette dame depuis 2017, dans quel poste budgétaire c’est passé?», a-t-il questionné.

Le maire lui a indiqué qu’il lui reviendrait plus tard avec la réponse.

 

 

 

 

Les plus lus

Marc Fontaine veut changer les choses

POLITIQUE. Intéressé depuis près de 35 ans par la politique, le candidat du Parti populaire du Canada dans Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine, a décidé de faire le grand saut cette année.

Les candidats de Lévis-Lotbinière débattent

POLITIQUE. Cinq des six candidats à l’élection fédérale du 21 octobre dans la circonscription de Lévis-Lotbinière ont débattu de différents grands enjeux abordés depuis le début de la campagne électorale. À l’invitation du Cégep de Thetford, ils se sont réunis, le 8 octobre, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Ghislain Daigle propose d’«avancer» avec les libéraux

POLITIQUE. L’ingénieur et ex-maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, a officiellement lancé sa campagne électorale auprès du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales du 21 octobre prochain, le 24 septembre dernier.

Le Bloc présente ses priorités environnementales

POLITIQUE. Les candidats du Bloc québécois de Chaudière-Appalaches, François-Noël Brault (Lévis-Lotbinière), Sébastien Bouchard-Théberge (Bellechasse-Les Etchemins-Lévis) et Priscilla Corbeil (Mégantic-L’Érable) se sont réunis le 30 septembre au parc des Chutes-de-la-Chaudière pour exposer différents enjeux environnementaux de Chaudière-Appalaches.

La liste des candidats est maintenant connue

POLITIQUE. Élections Canada a rendu publique, le 2 octobre, la liste officielle des candidats qui croiseront le fer dans chacune des 338 circonscriptions du pays lors des élections fédérales 2019, le 21 octobre prochain. Le portrait des luttes dans le comté de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Nouvelle attachée politique

POLITIQUE. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a souligné, le 17 septembre, l’arrivée d’une nouvelle attachée politique au sein de son équipe. Lara-Catherine Desrochers travaillera au bureau de Saint-Apollinaire.

Brault veut convaincre les électeurs d’opter pour le Bloc québécois

POLITIQUE. Fort de la poussée du Bloc québécois dans les sondages, le candidat de la formation pour Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, est sûr que les électeurs de la circonscription lui accorderont leur confiance le 21 octobre. Ce dernier estime qu’il est en mesure d’offrir une alternative solide au député sortant, le conservateur Jacques Gourde.

Brault attaque Gourde

POLITIQUE. À quatre jours de la fin de la campagne électorale, le candidat du Bloc Québécois de Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, accuse son adversaire, le conservateur, Jacques Gourde, d’avoir fait preuve «d’abus de pouvoir dans l’attribution d’une subvention» à la Maison de la Famille de Lotbinière.

Les candidats débattront ce soir

POLITIQUE. Les candidats de Lévis-Lotbinière à la prochaine élection fédérale débattront des enjeux de la circonscription le 8 octobre prochain. Le débat, organisé par le département des sciences sociales du Cégep de Thetford, aura lieu au Complexe des Seigneuries, à 19h.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis le 9 octobre à Saint-Flavien à l’occasion de leur assemblée mensuelle. Voici quelques points inscrits à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.