Le maire Yves Gingras (au centre) a procédé à l’inauguration officielle du parc des Grands vents il y a quelques semaines. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Agapit a officiellement inauguré, dans les dernières semaines, le parc des Grands vents. Cette nouvelle installation destinée aux familles du secteur ouest de la municipalité a été érigée au coût de 72 000 $, dont 27 000 $ qui proviennent du Fonds de développement des territoires.

En 2018, l’initiative d’une citoyenne de la municipalité, signatures de ses voisins à l’appui, a incité le conseil municipal à aménager les structures de jeux destinées aux 2 à 12 ans. Le nouveau parc est situé dans le secteur des rues Gingras, Dutil, Talbot et Desrochers.

«C’est un quartier qui est récent et qui compte beaucoup de jeunes familles. Le fait qu’il soit un peu à l’écart géographiquement du village oblige les enfants et les familles à traverser la rue principale pour se rendre aux autres parcs. […] L’idée a été présentée au conseil municipal qui l’a trouvée bonne. La Ville privilégie les déplacements sécuritaires pour les enfants et c’est toujours une priorité pour le conseil d’avoir des services de proximité», a expliqué le directeur des loisirs de la municipalité, Patrice Boucher.

Saint-Agapit possédait justement un terrain dans ce secteur qui ne pouvait pas être affecté à la construction résidentielle. Elle a donc décidé d'y installer le parc.

En 2019, Saint-Agapit a entrepris une première phase en aménageant des structures de jeux destinés aux jeunes enfants. Elle a été prête en août 2019. Au printemps dernier, la municipalité a poursuivi les travaux avec une autre structure destinée aux plus vieux.

«Dans la première phase, on s’est rendu compte que les modules installés étaient corrects, mais ne rejoignaient pas les 7 à 12 ans. Cette seconde phase a permis d’ajouter un module (la boucle infinie) qui s’adresse aux enfants d’un âge plus avancé parce qu’il nécessite, entre autres, plus de dextérité et de force», a précisé M. Boucher.

Cette dernière phase a été complétée cet été.

 

 

La structure destinée aux plus vieux.

(Crédit photo : Courtoisie)

 

 

 

 

Les plus lus

Une année à oublier pour Sébastien Fortier

SPORTS. L’athlète paralympique originaire de Joly, Sébastien Fortier, espérait retrouver sa place parmi l’équipe canadienne de ski paranordique cette année. Cependant, les compétitions qui lui auraient permis d’atteindre son but ont toutes été annulées en raison de la crise sanitaire. Malgré tout, il reste optimiste et garde en tête son objectif de participer aux Jeux paralympiques de Beijing, en ...