(Crédit photo : Courtoisie)

SPORT. Le planchiste Anthony Gervais-Marcoux a vu sa saison se terminer de façon soudaine, alors que la pandémie de la COVID-19 prenait de plus en plus d’ampleur. Même s’il reste sur sa faim, il est satisfait de ce qu’il a réalisé au cours de la dernière saison.

Cette année, l’athlète originaire de Saint-Apollinaire a participé à ses premières courses sur le circuit de la Coupe du monde. «Mon plus grand accomplissement, c’est de m’être battu contre les meilleurs de mon sport qui sont sur le circuit de la Coupe du monde depuis plus longtemps que moi.»

Par contre, les courses qui ont suivi ne se sont pas déroulées comme il aurait aimé. «Je me suis mis trop de pression en me fixant des objectifs spécifiques et ça m’a nui plus qu’autre chose. Malgré tout, j’ai atteint les deux principaux que je m’étais fixés pour la saison : participer à des coupes du monde et faire un top huit sur le circuit NorAm.» Lorsqu’il regarde l’ensemble de sa saison, il affirme être «fier» de ce qu’il a pu accomplir en quelques courses.

Saison amputée

Plusieurs compétitions importantes étaient à son agenda en mars, dont une première participation au Championnat du monde junior qui devait se dérouler en France. «J’aurais aimé vivre cette expérience, mais c’était mieux pour la sécurité de tous qu’on ne puisse pas le faire.»

Il devait également participer aux Championnats américains et canadiens. Rappelons qu’il est le champion canadien défendant chez les juniors. Il devait aussi prendre part à la course chez les séniors. L’année dernière, il avait terminé septième.

Pour l’instant, ce dernier consacre ses matinées à ses travaux scolaires et ses après-midis au sport. Malgré la fermeture des salles d’entraînement et les restrictions liées au confinement, il poursuit son entraînement à l’extérieur. Il devrait être en mesure d’intensifier le rythme cet été avec son entraîneur.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Une saison pas comme les autres

HOCKEY. Si les hockeyeurs de la province et de la région peuvent depuis plusieurs semaines jouer sur les surfaces glacées, la saison 2020-2021 sera hors de l’ordinaire. Comme depuis la reprise des matchs cet été, les activités tenues par les associations de hockey de la région devront respecter plusieurs directives.

Les Toros de Lotbinière se distinguent

SPORTS. Deux équipes des Toros de Lotbinière se sont distinguées au cours des derniers jours. Les Toros Atome A et les Toros Pee-Wee B ont été couronnés champions de leur catégorie lors des tournois de fin de saison de la Ligue de Baseball mineur de la région de Québec les 6 et 7 septembre derniers.

Les hockeyeuses du campus de Lotbinière pourront poursuivre leur développement

SPORTS. Malgré le contexte d’incertitude entourant la COVID-19, le Cégep de Thetford assure que son équipe féminine de hockey pourra débuter ses activités cet automne sur la glace du Centre G.H. Vermette de Saint-Agapit.

Les activités parascolaires permises, le karaoké dans les lieux publics interdit

SPORTS ET LOISIRS. Le gouvernement du Québec a annoncé le 11 septembre que les établissements scolaires de la province pourront reprendre le 14 septembre leurs activités parascolaires, comme le sport étudiant et les arts. Dans un autre communiqué de presse, Québec a cependant annoncé de nouvelles restrictions dans les bars, dont l'interdiction de tenir des soirées karaoké.