La voiture montée spécialement pour le 50e anniversaire. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

COMMUNAUTÉ. Cette année, les traditionnelles courses de bazous d’Issoudun célèbreront leur cinquantième anniversaire. L’activité, organisée par le sous-conseil d’Issoudun des Chevaliers de Colomb, aura lieu les 9 et 23 février.

Pour souligner l’événement, a mentionné le président du sous-conseil d’Issoudun des Chevaliers de Colomb, Jean-Claude Brousseau, une voiture spéciale a été préparée. Elle est composée de deux moteurs et pourra accueillir deux chauffeurs. En raison de ses caractéristiques particulières, elle ne prendra pas part aux courses, mais offrira un spectacle de démonstration avant les premiers départs.

Quant aux courses, une centaine de véhicules et de 800 à 1 000 spectateurs sont attendus pour chacune des journées. Au programme, en plus des courses régulières, on retrouvera la course des femmes ainsi qu’une course spéciale de voitures huit cylindres.

Actuellement, une soixantaine de participants ont déjà confirmé leur présence.

Continuité

La recette de ce succès est relativement simple croit M. Brousseau. «Les Chevaliers de Colomb s’en sont toujours occupés et n’ont jamais lâché. […] On a toujours été là et les gens ont toujours bien répondu, donc on n’a jamais abandonné.»

Peu de choses ont changé au cours des cinquante dernières années sinon les véhicules qui sont passés d’une traction arrière à une traction avant. Par ailleurs, les organisateurs ont toujours misé sur la sécurité, autant celle des participants que celle du public.

«On veut faire des courses, on souhaite que les gens aient du plaisir, mais on ne veut pas qu’il arrive quelque chose. S’il y a un coureur qui se présente en état d’ébriété, si l'on juge qu’il n'est plus apte à conduire, on ne le laisse pas embarquer sur la piste. On essaie d’être au maximum dans la sécurité. Je ne dis pas qu’il n'arrivera jamais rien, mais en 50 ans on a été très chanceux. Il ne s’est jamais rien passé de grave.»

Bonnes causes

Cette année, l’événement s’est associé cette année avec le Relais pour la vie de Lotbinière. «Pour chaque billet d’entrée vendu, 1 $ sera donné à l’organisation du Relais pour la vie», a mentionné M. Brousseau.

Chaque année, rappelle-t-il, les profits des courses de bazous d’Issoudun sont remis à différents organismes de charité et réinvestis dans la communauté.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Une saison pas comme les autres

HOCKEY. Si les hockeyeurs de la province et de la région peuvent depuis plusieurs semaines jouer sur les surfaces glacées, la saison 2020-2021 sera hors de l’ordinaire. Comme depuis la reprise des matchs cet été, les activités tenues par les associations de hockey de la région devront respecter plusieurs directives.

Les Toros de Lotbinière se distinguent

SPORTS. Deux équipes des Toros de Lotbinière se sont distinguées au cours des derniers jours. Les Toros Atome A et les Toros Pee-Wee B ont été couronnés champions de leur catégorie lors des tournois de fin de saison de la Ligue de Baseball mineur de la région de Québec les 6 et 7 septembre derniers.

Les hockeyeuses du campus de Lotbinière pourront poursuivre leur développement

SPORTS. Malgré le contexte d’incertitude entourant la COVID-19, le Cégep de Thetford assure que son équipe féminine de hockey pourra débuter ses activités cet automne sur la glace du Centre G.H. Vermette de Saint-Agapit.

Les activités parascolaires permises, le karaoké dans les lieux publics interdit

SPORTS ET LOISIRS. Le gouvernement du Québec a annoncé le 11 septembre que les établissements scolaires de la province pourront reprendre le 14 septembre leurs activités parascolaires, comme le sport étudiant et les arts. Dans un autre communiqué de presse, Québec a cependant annoncé de nouvelles restrictions dans les bars, dont l'interdiction de tenir des soirées karaoké.