Photo : Courtoisie

SPORT. Hockey Canada a décerné, le 16 juin, ses prix d’entraîneuses de l’année. Parmi les 22 lauréates, on retrouve Laétitia Létourneau de Saint-Édouard-de-Lotbinière. Elle a été nommée entraîneuse de l’année pour le Québec dans le volet communautaire et a reçu une bourse de 1 000 $.

«Mon coup de patin n’est pas le plus beau au monde. Je n’ai pas des mains qui impressionnent, mais j’ai une belle capacité à expliquer et à mettre en image. J’ai travaillé pendant quelques années au service de garde de l’École La Mennais et j’ai beaucoup appris avec les enfants, comment faire passer un message, comment leur parler et capter leur attention, les motiver ainsi que réussir à aller les chercher», a-t-elle mentionné.

Pour la productrice laitière de Saint-Édouard-de-Lotbinière et mère de quatre enfants, le hockey lui permet aussi de maintenir un équilibre dans sa vie. «Mettre les patins et aller sur une patinoire avec les enfants ça vient me chercher. C’est puissant. Il y a des années où je passe 25 heures par semaine avec mes patins dans les pieds.»

Pendant la dernière saison, Mme Létourneau était entraîneuse adjointe pour l’équipe féminine des Huskys de Chaudière Ouest dans laquelle sa fille jouait. Parallèlement, elle offrait aussi des conseils à l’équipe masculine de son fils, les Seigneurs de Lotbinière.

D’ailleurs, elle souligne que sa candidature avait été déposée par Les Seigneurs. «Ils m’ont fait une belle place. J’ai participé à toutes les pratiques. Lorsqu’il manquait un entraîneur, on m’amenait sur le banc. Ils savaient que j’entraînais une équipe rivale et ce sont eux qui ont proposé ma candidature», a-t-elle précisé, heureuse de la reconnaissance qu’elle a obtenue.

Être à l’écoute

Parallèlement, Laetitia Létourneau est également arbitre. Elle estime que cela fait d’elle une meilleure entraîneuse.

«Lorsque j’arbitre, j’entends beaucoup de choses sur le banc des entraîneurs, des belles choses et des moins belles. J’apprends là-dedans. Lorsque j’entends de belles choses, j’enregistre ce qui est dit par l’entraîneur et je me dis que je vais aussi essayer de le faire quand je parle avec mes jeunes», a-t-elle soutenu.

Aussi, elle ajoute qu’elle se fait un devoir d’expliquer aux jeunes qu’elle entraîne, aux joueurs qui sont sur la glace lorsqu’elle arbitre et aux parents lorsqu’elle se trouve dans les gradins les décisions prises par les officiels. «Oui, ils sont fâchés, mais comprendre la pénalité ça aide beaucoup. Ce sont des jeunes, leur parler c’est toujours gagnant.»

Bougie d’allumage

Leatitia Létourneau s’implique dans le hockey mineur depuis 14 ans et est entraîneuse depuis 11 ans.

Elle espère que cet honneur décerné par Hockey Canada sera la bougie d’allumage qui incitera de plus en plus de femmes à prendre leur place dans le hockey mineur. À ses débuts, raconte-t-elle, elle a eu de la difficulté à tailler sa place au sein des équipes d’entraîneurs.

«Ce n’est peut-être plus comme ça aujourd’hui, mais lorsque j’ai commencé je me suis fait dire; tu es une fille, tu ne connais pas ça, laisses nous faire.» Cette année-là, l’équipe a eu des difficultés. «Ils auraient pu me faire un peu de place.» Avec le temps, elle a su s’imposer au sein des équipes d’entraîneurs.

«Ce prix met de l’avant que le hockey évolue, que les filles ont leur place. […] Ce n’est pas parce que tu es une femme derrière un banc de coach que tu pars avec une prise au bâton. […] Je ne leur en montrerai pas ni sur le patin ni avec les mains, mais je suis capable de transmettre le message du hockey», a-t-elle analysé.

Contribution au hockey

Le prix de l’Entraîneuse de l’année BFL 2022 rend hommage aux entraîneuses qui ont fait preuve de franc-jeu, qui se sont investies activement dans le développement de chaque athlète et qui ont contribué au hockey de façon importante pendant la saison.

Ce sont les équipes, les parents ou les athlètes qui pouvaient soumettre la candidature d’une entraîneuse. Les lauréates ont été choisies par un comité de sélection composé, entre autres, d’anciennes médaillées olympiques et de représentants de Hockey Canada et de BFL Canada.

 

 

Les plus lus

Changement de garde chez le Model

SPORT. Le Model de Lotbinière de la Ligue de hockey junior AA Chaudière-Appalaches a confirmé, le 20 juillet, différents changements dans l’organisation. Ces mouvements sont concentrés à la direction et derrière le banc.

Jeux du Québec : une grosse récolte pour la Chaudière-Appalaches

SPORT AMATEUR. Lors de la deuxième journée de la 55e Finale des Jeux du Québec, présentée dimanche, la délégation de la Chaudière-Appalaches a fait le plein d'honneurs alors qu'elle a récolté 16 nouvelles médailles.

Jeux du Québec : trois nouvelles médailles pour la Chaudière-Appalaches

SPORT AMATEUR. La délégation de la Chaudière-Appalaches a récolté jeudi trois nouvelles médailles lors de la 55e Finale des Jeux du Québec, dont deux au golf et une en triathlon.

Jeux du Québec : la Chaudière-Appalaches remporte quatre médailles lors de la première journée

SPORT AMATEUR. La délégation de la Chaudière-Appalaches a amorcé la 55e Finale des Jeux du Québec de belle façon en remportant samedi quatre médailles, lors de la première journée de compétition à Laval.

Jeux du Québec : Donovan Gagnon bat un record

SPORT AMATEUR. La délégation de la Chaudière-Appalaches a connu une autre bonne journée lors de la 55e Finale des Jeux du Québec, lundi. L'équipe régionale a alors obtenu 10 nouvelles médailles. À cette occasion, l'athlète de Saint-Gilles, Donovan Gagnon, a également battu un record des Jeux du Québec.

Trois médailles et un record pour Donovan Gagnon

SPORT. Le Gillois Donovan Gagnon a impressionné lors du premier bloc de compétition des Jeux du Québec (JQ). Ce dernier a récolté trois médailles : deux d’or et une d’argent, en plus d’avoir établi un record des jeux au 400 mètres haies, tout ça à sa première participation aux jeux.

Jeux du Québec : un bon début pour la Chaudière-Appalaches lors du deuxième bloc

SPORT AMATEUR. Les différentes équipes représentant la Chaudière-Appalaches ont obtenu de bons résultats lors de la première journée du deuxième bloc de compétition de la 55e Finale des Jeux du Québec, mercredi.

Une autre médaille pour la Chaudière-Appalaches et Gagnon aux Jeux du Québec

SPORT AMATEUR. La délégation de la Chaudière-Appalaches a conclu le bloc 1 de la 55e Finale des Jeux du Québec en beauté en obtenant une médaille d'or, ce qui fait son nombre total de podiums recueillis jusqu'à maintenant à 31.

Samaël Fleury-Nadeau revient des JDQ avec l’or

SPORT. L’Agapitois Samaël Fleury-Nadeau est revenu des jeux du Québec avec une médaille d’or au cou. Ce dernier s’est distingué lors de la finale du triathlon en contre-la-montre chez les 16-17 ans, le 29 juillet dernier.

Chaudière-Appalaches s’est distinguée aux Jeux du Québec

SPORT. La 55e finale des Jeux du Québec a pris fin le 30 juillet dernier et les athlètes de la Chaudière-Appalaches ont su tirer leur épingle du jeu lors de leur passage à Laval. Ils ont permis à la région de prendre le cinquième rang du classement des régions et les 38 médailles remportées par les athlètes a permis à Chaudière-Appalaches de terminer troisième au classement des médailles.