Les abandons d’animaux pendant la période des déménagements ne sont pas courants selon le gestionnaire de Facepatte. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

«Ça fait six ans que je fais ça et je n’ai jamais eu plus d’animaux [pendant cette période]. Dans la dernière année, mes plus gros mois ont été octobre et novembre. Lorsque les gens sont en vacances, ils ont peut-être plus le temps de voir les animaux et de contacter leur municipalité. Il y en a peut-être un peu plus qui entrent. En juillet et août, il y a plus de naissances, donc je vais avoir plus de chatons, mais des abandons dans des appartements, ça ne m’est jamais arrivé», a indiqué Mathieu Bélanger.

D’ailleurs, il explique qu’en général, ce genre de décision ne se prend pas du jour au lendemain et qu’il est possible de planifier avec lui une procédure d’adoption. «Le seul but, c’est qu'ils ne soient pas euthanasiés.»

Ce service permet, selon lui, d’éviter les abandons. «Si les gens sont capables d’attendre et de garder l’animal avec eux, je gère l’adoption à 100 %. C’est sans frais et je vais visiter les familles. Les propriétaires peuvent venir avec moi pour valider les lieux et la famille adoptive.» Pour les chiens, cela peut se faire dans un délai de 24 à 48 heures, a-t-il précisé.

«Il faut que les gens comprennent qu’il y a toujours une solution. Il y a les refuges, les pages Facebook. On est capable de faire adopter un animal. Prendre le temps de le faire, ça vaut la peine», a-t-il plaidé. Mathieu Bélanger estime également que certaines personnes hésitent peut-être à le contacter en pensant que cela leur coûterait quelque chose, ce qui n’est pas le cas.

Le responsable de Facepatte a aussi noté qu’il y a peu d’animaux errants sur le territoire. Ces cas sont exceptionnels. Ce qu’il voit le plus souvent, ce sont des animaux perdus qui sont recherchés par leurs propriétaires.

Règlementation

Selon le Règlement harmonisé sur la sécurité publique et la protection des personnes et des propriétés, lorsqu’un animal errant est trouvé sur le territoire d’une municipalité, il est gardé en fourrière pendant 72 heures. Si, passé ce délai, le propriétaire ne s’est pas manifesté, l’animal, qui est libre de droits, est confié à Facepatte ou à un autre service pour adoption.

Ce règlement indique également des sanctions pour ceux qui laisseraient leur animal aller à l’extérieur de leur propriété. Une amende de 300 $ est prévue pour le propriétaire d’un animal qui se trouve sur un terrain privé sans le consentement du propriétaire et une amende de 200 $ pour tout animal errant.

 

 

 

Les plus lus

Projet de 2 M$ à Saint-Apollinaire

ÉCONOMIE. L’entrée de Saint-Apollinaire a connu de nombreuses transformations au cours des dernières années. Ce n’est pas terminé. L’édifice du 426-428, route 273 sera agrandi. Le projet évalué à 2 M$ permettra l’installation d’un magasin de la chaîne Dollarama.

Le corps retrouvé à Lévis a été identifié

FAITS DIVERS. L’homme retrouvé sur les berges du fleuve Saint-Laurent, à Lévis, le 10 juillet dernier a formellement été identifié. Il s’agit de Léopold Beaudoin, 84 ans, de Deschaillons. Il avait été porté disparu par sa famille depuis deux ans.

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

Grave accident sur le pont Pierre-Laporte

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec du poste autoroutier Québec Nord ont reçu un appel vers 11h45 concernant une collision impliquant trois véhicules dont un véhicule lourd à la sortie du pont Pierre-Laporte en direction nord.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Un succès pour Les Rendez-vous sur le parvis

CULTURE. Le beau temps et le public ont répondu présents pour la cinquième édition des Rendez-vous sur le parvis. Plus de 6 000 personnes se sont déplacées pour prendre part aux activités et spectacles proposés les 28, 29 et 30 juin.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Des prix pour les clubs FADOQ de Joly et de Saint-Apollinaire

COMMUNAUTÉ. À l’occasion de son assemblée générale annuelle, le 3 juin, la FADOQ – Régions Québec et Chaudière-Appalaches a remis différents prix aux clubs régionaux. Ceux de Joly et de Saint-Apollinaire étaient de ceux qui se sont démarqués.