(Crédit photo: Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. La municipalité de Lotbinière sait maintenant où elle va dans son projet de pôle de développement agroalimentaire. D’ici la fin de l’été, une cuisine commerciale devrait avoir été aménagée à même les locaux de l’ancienne quincaillerie et station-service.

L’installation permettra aux producteurs de faire la transformation de leurs produits dans de bonnes conditions. «L’espace pourra être utilisé par différentes personnes. La ferme Hantée est déjà intéressée et nous sommes en discussions avec Aide Alimentaire Lotbinière», a expliqué le conseiller municipal responsable du dossier, Philippe Jean. Des cours pourraient même y être donnés.

L’aménagement de la cuisine fait partie d’un plan plus large qui comprend également l’achat des bâtiments et le rajeunissement du marché public. Quelques travaux d’embellissements sont prévus cet été.

Aussi, il y a la mise en place d’un réseau de distribution alimentaire. Au cours de la prochaine année, la municipalité devrait tester le concept à l’aide d’un projet pilote. Enfin, elle souhaite trouver de nouveaux locataires qui se joindront à ceux qui y sont déjà.

Malgré sa phase embryonnaire, le projet suscite beaucoup d’intérêt. «C’est surprenant de voir comment nous sommes interpellés par des gens d’un peu partout et de tous les milieux. Ça prouve bien qu’il y a un besoin», a lancé le maire Jean Bergeron.

Pour avoir les coudées franches dans le développement, la municipalité complète les démarches pour acquérir les bâtiments situés en bordure de la route 132. «On a déjà un mode d’opération minimal avec trois locataires et des locaux qui ne sont pas prêts. Nous sommes presque autonomes avec un minimum d’opération, dans des conditions qui ne sont pas idéales puisqu’on est en location», a constaté Philippe Jean.

Si Lotbinière pilote actuellement le projet, elle en laissera la gestion à une coopérative de solidarité une fois qu’il sera bien ficelé et agira à titre de partenaire.

Différents objectifs

La revitalisation du secteur a un double objectif. D’abord, celui de moteur économique qui permettra d’offrir une alimentation locale en circuit court. Il jouera aussi un rôle social important.

«On a une population qui vieillit. On veut créer un lieu d’échange. Si on peut encourager la communication intergénérationnelle, utiliser l'endroit pour donner des cours, on croit que c’est important», a indiqué M. Jean. Il y voit un complément intéressant aux activités des Fermières et des Filles d’Isabelle ainsi qu’une opportunité pour les retraités qui souhaitent toujours s’impliquer dans la communauté.

Les plus lus

Projet de 2 M$ à Saint-Apollinaire

ÉCONOMIE. L’entrée de Saint-Apollinaire a connu de nombreuses transformations au cours des dernières années. Ce n’est pas terminé. L’édifice du 426-428, route 273 sera agrandi. Le projet évalué à 2 M$ permettra l’installation d’un magasin de la chaîne Dollarama.

Le corps retrouvé à Lévis a été identifié

FAITS DIVERS. L’homme retrouvé sur les berges du fleuve Saint-Laurent, à Lévis, le 10 juillet dernier a formellement été identifié. Il s’agit de Léopold Beaudoin, 84 ans, de Deschaillons. Il avait été porté disparu par sa famille depuis deux ans.

Un succès malgré les embûches

FESTIVAL. Malgré la pluie et les changements de dernière minute à la programmation, les organisateurs du Festival country de Lotbinière sont contents de cette cinquième édition qui a eu lieu du 13 au 15 juin à Saint-Agapit.

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

Grave accident sur le pont Pierre-Laporte

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec du poste autoroutier Québec Nord ont reçu un appel vers 11h45 concernant une collision impliquant trois véhicules dont un véhicule lourd à la sortie du pont Pierre-Laporte en direction nord.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Les tout-petits se familiarisent avec l’école

COMMUNAUTÉ. Sept écoles de la Commission scolaire des Navigateurs ont accueilli les enfants qui fréquenteront les maternelles 4 et 5 ans ainsi que le programme passe-partout à la rentrée. Les Supers Fêtes se tenaient dans les écoles de l’Auberivière (Lévis), de la Caravelle, du Chêne, de l’Épervière, Sainte-Thérèse, La Mennais, Notre-Dame-d’Etchemin (Saint-Romuald) et de la Source. Plus de 300 fam...

Un succès pour Les Rendez-vous sur le parvis

CULTURE. Le beau temps et le public ont répondu présents pour la cinquième édition des Rendez-vous sur le parvis. Plus de 6 000 personnes se sont déplacées pour prendre part aux activités et spectacles proposés les 28, 29 et 30 juin.