(Crédit photo : Courtoisie)

SANTÉ. Les professionnels en soins, qui travaillent dans des établissements de santé, ne feront pas de temps supplémentaire obligatoire (TSO) le 8 avril prochain. La Fédération interprofessionnelle de la Santé du Québec-FIQ a confirmé, le 2 avril, la tenue d’une première journée nationale sans TSO.

Par ce geste, la Fédération veut signifier son «ras-le-bol» face à cette mesure utilisée dans le secteur de la santé.

«Cette pratique est devenue un réel mode de gestion qui porte atteinte aux droits des professionnelles en soins et a un impact direct sur la qualité et la sécurité des soins. La journée du 8 avril doit servir d’électrochoc pour tous les gestionnaires du réseau», a indiqué la présidente de la Fédéraiton, Nancy Bédard.

En présentant ses couleurs une semaine à l’avance, l’organisation souhaite donner le temps aux employeurs d’élaborer des horaires de travail complets et de prévoir le personnel en nombre suffisant. Du coup, Mme Bédard ajoute qu’au quotidien, les travailleurs du réseau de la santé n’ont pas la même latitude et ont souvent très peu de temps pour s’organiser lorsqu’elles doivent faire du TSO.

«Quand le TSO est "prévu" à l’avance, on n’appelle plus cela une urgence. Ce qui devait être une mesure d’exception a été érigé, dans beaucoup d’établissements, en véritable système de gestion. C’est inhumain et dangereux tant pour les professionnelles en soins que pour les patients», a dénoncé la porte-parole syndicale.

De son côté, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a demandé aux établissements de santé de se préparer à cette journée en faisant appel «à toutes les ressources disponibles, même à ceux et celles qui ont quitté le réseau.»

Bien qu’elle souhaite mettre un terme à la pratique du TSO, la ministre avertit la FIQ en lui rappelant que ce «geste symbolique» ne doit pas mettre en péril la santé et la sécurité des patients.

 

 

Les plus lus

Pornographie juvénile : arrestation d’un Agapitois

FAITS DIVERS. Un homme de Saint-Agapit a été arrêté le 16 avril en lien avec une affaire de pornographie juvénile.

Perte totale

FAITS DIVERS. Une résidence de Sainte-Croix a été la proie des flammes, tard, dimanche soir.

Distinction pour Econo Lodge Inn & Suite de Saint-Apollinaire

ÉCONOMIE. Choice Hotel Canada a récemment décerné ses prix de Satisfaction de la clientèle. Le franchiseur a remis dernièrement la distinction Platine au Econo Lodge Inn & Suite de Saint-Apollinaire.

Le retour de Prison Break confirmé

COURSE. Le promoteur Just Run a confirmé son calendrier de courses pour la saison 2019. Au nombre des 27 courses, l’événement Prison Break, qui se déroule au Domaine du Radar. Il aura lieu le 10 août, pour une huitième édition.

Nichoirs en demande

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière a distribué pas moins de 205 nichoirs dans 17 municipalités de la MRC de Lotbinière. C’est ce qui ressort du bilan de l’an un du Projet nichoirs, lancé en 2018 par l’organisme.

Virage à 180 degrés pour l’Expo de Lotbinière

AGRICULTURE. Le nouveau directeur général de la Société d’agriculture de Lotbinière, Alain Falardeau, veut redonner ses lettres de noblesse à l’Expo de Lotbinière. Pour la 49e édition, il a revisité la formule afin que la population se réapproprie l’événement.

Le forum Demain Lotbinière récompensé

ENVIRONNEMENT. Le forum Demain Lotbinière a reçu, le 14 mars dernier, un prix à l’occasion du sixième gala des prix GRAMiE’s de l’environnement. L’événement qui a eu lieu du 25 au 27 octobre a reçu le prix de la catégorie Influence.

La table de concertation sur le climat lancée

ENVIRONNEMENT. Les représentants d’une vingtaine d'organismes et groupes citoyens de la MRC de Lotbinière se sont réunis, le 7 avril, à Saint-Apollinaire, pour le lancement de la Table de concertation sur le climat Demain Lotbinière.

Persévérance scolaire récompensée

ÉDUCATION. Trois étudiants du Centre d’éducation des adultes des Navigateurs (CEAN) de Sainte-Croix ont vu leurs efforts récompensés par l’escouade de la persévérance scolaire, le 26 mars dernier.

Incendie chez PNS Tech

FAITS DIVERS. Un incendie dans la toiture de l’entreprise PNS Tech de Saint-Agapit a causé tout un branle-bas de combat dans ce secteur de la municipalité en fin d’après-midi, le 18 avril.