Étienne Rousseau est revenu dans sa ville natale pour présenter sa première exposition. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

CULTURE. L’artiste originaire de Saint-Apollinaire, Étienne Rousseau, vit un moment important de sa jeune carrière. Pour la première fois, il présente ses œuvres en solo et il le fait devant les siens. L’exposition Démarrage est présentée, jusqu’au 17 décembre, au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire.

«Je montre des paysages qui sont traités de façon abstraite, presque effacés, transformés. Ils sont transposés. Donc, ce n’est pas une représentation directe du paysage», a expliqué l’artiste.

Parmi les 12 toiles qu’il a choisies, il a décidé de mettre de l'avant les deux styles qui le représentent. Le premier, plus graphique, rappelle la photographie. L’autre, plus intangible, joue sur les couleurs, les impressions. Le geste prend beaucoup d’importance et atténue la perception spatiale du tableau.

Chaque endroit qu’il croise, lorsqu’il est en voyage ou sur la route, devient par le fait même une source d’inspiration.

«Lorsque je regarde des paysages, je les mémorise, mais, il y a aussi un sentiment qui m’imprègne. Après, quand je suis de retour en atelier, je me rappelle cette émotion et je la transmets sur la toile en faisant ce que j’ai vu», a-t-il expliqué.

Pour les autres, il précise que son travail consiste à décortiquer chacun des plans du paysage. Il leur attribue aussi des couleurs contrastantes, loin des référents habituels.

De la photo à la peinture

Étudiant à la maîtrise en arts visuels à l’Université Laval, Étienne Rousseau a commencé son parcours artistique au Cégep, mais en photo.

«Je me suis tourné vers la peinture parce que j’ai toujours aimé la bi-dimensionnalité. Un moment donné, la photo, ça devient tellement technique qu’on perd l’aspect du plaisir. En création, il faut aimer ce qu’on fait. Il y avait une certaine rigidité en photo. C’est pour ça que je suis allé vers la peinture», a-t-il expliqué en présentant la première toile de sa collection, celle à l’origine de la transition. Cette dernière ne passe pas inaperçue et ressort du lot, autant par sa clarté que sa douceur.

Une première

Habitué des exhibitions collectives, Étienne Rousseau voit en Démarrage les premiers pas de sa carrière solo. «Je voulais, pour mon premier vernissage, pour ma première exposition, revenir dans ma ville natale. Je pense que j’étais rendu là», a-t-il expliqué, fier de pouvoir mettre de l’avant le fruit de plusieurs années de travail.

D’ailleurs, il confie avoir beaucoup appris sur la préparation et la gestion d’une exposition pendant le processus.

 

Les plus lus

La fin d’un chapitre

PORTRAIT. Véritable institution dans le paysage de Leclercville, le Magasin général C.E. Beaudet et Fils ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Son propriétaire, Jean Beaudet, mettra la clé sous la porte le 29 décembre, fermant le livre d’une histoire familiale de plus de 70 ans.

L'autoroute 20 fermée à la hauteur de Laurier-Station

CIRCULATION. Les conditions climatiques ont causé des soucis au conducteur d'un poids lourd qui a fait une mise en portefeuille sur l'autoroute 20 ouest, à la hauteur du kilomètre 278, près de Laurier-Station.

Une ressource de plus pour les aînés

COMMUNAUTÉ. Plutôt associé à la jeunesse, le travailleur de milieu peut aussi avoir un impact important dans la vie des personnes âgées. Depuis le début du mois de novembre, Daniel Simard intervient auprès des aînés de la MRC de Lotbinière.

Telus fait un don important à la Maison de la famille

COMMUNAUTÉ. L’entreprise Telus a récemment terminé le branchement d’une 100e communauté à son réseau de fibre optique. Elle a souligné l’événement dans la MRC de Lotbinière en faisant un don de 15 000$ à la Maison de la Famille et en reliant gratuitement les locaux de l’organisme à son réseau.

Édifice incendié à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Un édifice de quatre logements de la route Marie-Victorin a été la proie des flammes dimanche matin, à Sainte-Croix.

Arrestations et perquisitions à Saint-Édouard

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec ont arrêté quatre personnes, le 29 novembre, à Saint-Édouard dans une affaire liée aux stupéfiants.

Un résident de Sainte-Agathe candidat à L'amour est dans le pré

TÉLÉVISION. V a fait connaître les cinq agriculteurs qui tenteront de trouver l’amour lors de la septième saison de l’émission L’amour est dans le pré. Parmi eux, on retrouve Christian, un producteur laitier de Sainte-Agathe.

Travailleurs d’expérience recherchés

EMPLOI. Confrontés à la pénurie de main-d’œuvre qui touche toute la province, certains employeurs de la région ont choisi de porter leur confiance sur des travailleurs expérimentés, qui ont plus de 50 ans. Ils étaient une quinzaine, au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire, le 22 novembre, à tenter de séduire ceux qui sont souvent laissés de côté dans les processus d’embauche.

Des arbres pour améliorer la sécurité routière

TRANSPORT. Le Centre d’enseignement et de recherche en foresterie du Cégep de Sainte-Foy (CERFO) a lancé un projet visant à rendre les routes de la Chaudière-Appalaches plus sécuritaires. En 2018-2019, le CERFO concentrera ses efforts à sécuriser quelques tronçons de route des MRC de Bellechasse et de Lotbinière.

Voyager autrement

CULTURE. Paris, la Ville Lumière, en fait rêver plusieurs. Hervé Gauthier, de Sainte-Croix, a visité la capitale française à plusieurs reprises. Avec son livre Au hasard des rencontres, un Québécois à Paris, avril 2018, il invite le lecteur à sortir des sentiers battus et à découvrir une autre facette de la Ville, celle des Parisiens.