Solange Hamel a reçu le Prix de reconnaissance aux proches aidants. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

COMMUNAUTÉ. Le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ) a décerné, pour une quatrième année, son Prix reconnaissance aux proches aidants le 7 novembre. Cette reconnaissance, qui met un visage sur cette réalité, a été remise à une citoyenne de la MRC de Lotbinière, Solange Hamel, lors du souper annuel du Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière.

Très émue, Solange Hamel a simplement souligné l’importance du soutien qu’elle reçoit de sa familles, de ses amis et du Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière pour réussir à bien s’occuper de sa mère, bientôt centenaire, et de son conjoint.

Mme Hamel, comme près du quart des proches aidants, l'est auprès de deux personnes. «Ça représente beaucoup, ce sont des gens très proches de moi, ça fait 20 ans que je prends soin de ma mère et 18 ans pour mon mari, depuis qu’il a perdu la vue. Je n’ai jamais eu de reconnaissance comme ça», a-t-elle décrit.

«Ce que nous souhaitons, c'est de mettre à l’honneur le dévouement, l’engagement sans faille jour après jour, le mérite de consacrer beaucoup de temps et d’énergie, malgré les sacrifices que cela implique dans la vie personnelle de tous les proches aidants», a indiqué la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Dre Diane Francoeur, tout juste avant d’annoncer que le prix a été accordé à Mme Hamel.

Solange Hamel a été choisie au terme d’un tirage au sort parmi des centaines de candidatures de partout au Québec. «Ce soir, nous rendons hommage à des êtres d’exception qui réalisent l’impossible et qui donnent sans compter», a noté Catherine Martel, du Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière.

Besoins nombreux

Cette année, le RANQ a choisi Parce que nous serons tous proches aidants comme thématique de la semaine nationale. Ce n’est pas un hasard, a indiqué la présidente de l’organisme, Johanne Audet. Déjà, en 2012, le quart des Québécois agissait comme proche aidant. La situation est appelée à prendre de l’ampleur avec le vieillissement de la population et l’apparition de maladies chroniques.

«Nous croyons qu’il est plus que temps de mettre en place des mesures qui vont vraiment soutenir les proches aidants. On souhaite une politique nationale qui va inclure tous les proches aidants.»

Présente à la soirée, la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a rappelé l’ouverture du gouvernement envers les proches aidants. «Notre gouvernement a pris l’engagement d’améliorer les conditions de vie des proches aidants et le soutien qui leur est offert. Sans les proches aidants, le réseau de la santé devrait prendre en charge des milliers de personnes âgées et d’enfants handicapés. Votre contribution doit être mieux reconnue légalement et financièrement.»

Selon des statistiques fournies par le RANQ, sans les proches aidants, l’impact sur le système actuel se chiffrerait entre 4 et 10 milliards de dollars. De plus, pour remplacer les heures réalisées par les proches aidants, il faudrait que le gouvernement embauche 1,2 million de professionnels à temps complet.

 

 

Les plus lus

Un accident de travail mortel à Saint-Flavien

FAITS DIVERS. Un homme a perdu la vie, hier soir, à la suite d’une chute de la nacelle dans laquelle il prenait place. Les événements sont survenus vers 23h, dans une carrière du rang Bois de l’Ail, à Saint-Flavien.

Accident mortel à Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Un homme a perdu la vie, cette nuit, alors qu’il a fait une sortie de route sur l’avenue Bergeron, à Saint-Agapit.

Un redécoupage qui ne fait pas l’unanimité

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a annoncé ses couleurs, le 24 octobre, quant au choix du redécoupage des bassins à Saint-Apollinaire. La nouvelle école accueillera des élèves de la maternelle à la sixième année, à la grande déception de plusieurs parents.

Il protège Saint-Patrice depuis 40 ans

SOCIÉTÉ. Doyen du Service de sécurité incendie de Saint-Patrice, Yves Bilodeau a consacré 40 ans de sa vie à protéger les citoyens de sa municipalité. La longue et fructueuse carrière de celui qui occupe depuis 17 ans des fonctions de direction a été honorée par ses collègues le 7 octobre dernier, à l’occasion du Rallye des pompiers.

Voleurs d’essence recherchés

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec (SQ) enquête actuellement sur une dizaine de vols d’essence commis dans la MRC de Lotbinière.

Accompagner les autres pendant 25 ans

COMMUNAUTÉ. Depuis 25 ans, l’Oasis Lotbinière apporte son support et son aide aux personnes vivant avec une problématique de santé mentale. L’organisme a souligné, le 5 octobre, son quart de siècle à agir dans la collectivité.

Sam Breton sélectionné aux Olivier

HUMOUR. L’Association des professionnels de l’industrie de l’humour a dévoilé, le 22 octobre, les artistes nommés au 20e gala des Olivier. L’humoriste Sam Breton reçoit sa première nomination en carrière dans la catégorie Découverte de l’année.

L’Halloween c’est du sérieux

COMMUNAUTÉ. Manon Lambert, de Saint-Antoine-de-Tilly, cultive depuis longtemps une véritable passion pour l’Halloween. Depuis quelques années, le terrain de sa résidence située sur le chemin de Tilly prend une allure lugubre alors que les pierres tombales, squelettes, crânes, loups-garous, sorcières et autres créatures cauchemardesques y prennent place.

Les fûts coulent à Saint-Flavien

ÉCONOMIE. Les propriétaires de la microbrasserie La Boîte à Malt, Steve Castonguay et René Bilodeau, ont officiellement inauguré leur nouvelle usine de production et leur salon de dégustation de la rue des Érables, à Saint-Flavien, les 19 et 20 octobre.

Simulation de sauvetage à Saint-Antoine

FAITS DIVERS. La Garde côtière canadienne (GCC) et le Service de sécurité incendie de Saint-Antoine-de-Tilly ont préparé une opération qui n’est pas passée inaperçue, le 14 octobre dernier. Ils ont mis en scène un sauvetage par hélicoptère.