(Crédit photo : Énergir)

SOCIÉTÉ. L’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) a donné son appui, le 6 novembre, à l’entreprise Questerre, qui fait appel aux tribunaux pour suspendre les règlements sur les hydrocarbures adoptés par le gouvernement libéral, tout juste avant le lancement de la campagne électorale.

La compagnie argue que ces interdictions de fracturation hydraulique dans la vallée du Saint-Laurent vont à l’encontre de la Loi sur les hydrocarbures.

«Si le gouvernement précédent a échoué dans sa tentative de démontrer que la production représente un danger, c’est précisément parce qu’il n’y a pas de danger. La réglementation déposée en juin dernier ne s’appuyait donc sur rien du tout, et nous n’avons pas eu d’autre choix que de la contester», a dit, par voie de communiqué, le porte-parole de l’APGQ, Éric Tétrault.

Rappelons que le président de Questerre, Michael Binnion, est également le président de l’APGQ.

L'APGQ ajoute que 134 études sur la question ont été produites dans le cadre des deux BAPES et de l’Étude environnementale stratégique. Elles indiquent que la fracturation hydraulique ne représente pas un risque pour la sécurité ou l’environnement, a poursuivi l’APGQ.

Le regroupement d’entreprises pétrolières a aussi réagi aux commentaires émis par Lotbinière en transition et Saint-Antoine-de-Tilly milieu de vie en réaction à l’action entreprise par Questerre. «L’APGQ tient à rappeler qu’il est faux de prétendre que la population s’oppose au gaz naturel. Les derniers sondages démontrent en fait le contraire. Elle rappelle également que faire valoir que la production de gaz est dangereuse est parfaitement irresponsable, et enjoint ces groupes à se référer aux études et organismes officiels indépendants plutôt que de choisir de croire à des études de leur choix.»

 

 

 

Les plus lus

Des toits s’effondrent à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Plusieurs toitures de Saint-Gilles ont cédé sous le poids de la neige. Les pompiers ont été appelés à intervenir à différents endroits de la municipalité, le 25 février, en lien avec ces incidents.

Saisie importante de méthamphétamines sur le territoire

FAITS DIVERS. Les policiers de la MRC de Lotbinière ont arrêté deux individus, le 1er mars dernier. Un homme dans la cinquantaine de Laurier-Station et une femme dans la vingtaine de Sainte-Croix auraient tous deux été accusés de trafic de méthamphétamines et répondus à des infractions en lien avec la Loi sur le tabac.

Cruauté animale entre Saint-Flavien et Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Une citoyenne de Saint-Agapit aurait découvert deux chats morts gelés dans des sacs sur le rang des Pointes qui relie Saint-Flavien et Saint-Agapit.

Un premier festival de théâtre à Sainte-Croix

CULTURE. Sainte-Croix sera l’hôte du premier Festithéâtre amateur de Lotbinière. L’événement, où le rire et la bonne humeur seront au rendez-vous, aura lieu du 9 au 11 août.

Saisie de drogue à Lévis et à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Une opération conjointe des policiers de la Sûreté du Québec de Lotbinière ainsi que du Service de police de la Ville de Lévis a entraîné l’arrestation de trois personnes, le 21 mars, en lien avec le trafic de stupéfiants.

Saint-Antoine-de-Tilly congédie sa directrice générale

POLITIQUE. La municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly a remercié sa directrice générale, Claudia Daigle, le 19 février dernier.

Jacques Gourde chez Infoman

POLITIQUE. Le député de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, a fait un passage remarqué à l’émission Infoman diffusée à Radio-Canada, le 28 février.

L’ensemble des traitements contre le cancer disponible à Lévis

SANTÉ. En Chaudière-Appalaches, les patients atteints de cancer pourront désormais être pris en charge à Lévis sans avoir à se rendre à Québec, grâce au nouveau Centre régional intégré de cancérologie (CRIC) situé à l’Hôtel-Dieu.

Des élèves passent la nuit à l’école

FAITS DIVERS. Les mauvaises conditions climatiques et les conditions routières difficiles qui en ont découlé le 25 février ont forcé certaines écoles de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à garder des enfants à coucher pour la nuit. Finalement, ils ont été 158 à camper dans six établissements différents.

Les dragons ont repris du service

AFFAIRES. Les Dragons de Lotbinière étaient en action, le 28 février, à l’École secondaire Pamphile-Le May. Pour une sixième année, ils ont écouté les jeunes de la région leur présenter leur petite entreprise ou un projet d’entreprise qu’ils souhaitent concrétiser dans les prochaines semaines.