À 13 ans, Éliza Charron-Côté est déjà une joueuse de soccer remplie de talent. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCCER. À huit ans, Éliza Charron-Côté a commencé à pratiquer le soccer pour le plaisir. Cinq ans plus tard, elle a progressé à un point où elle a atteint le niveau compétitif avec des filles plus âgées qu’elle. Du haut de ses 13 ans, la joueuse a tellement étonné qu’elle s’est retrouvée finaliste pour le titre d’athlète féminine de l’année (A – AA) au dernier gala de l’Association régionale de soccer de Québec (ARSQ), le 27 octobre.

L’entrée de la jeune attaquante originaire de Saint-Édouard dans le circuit compétitif n’est pas banale. Puisqu’il n’y avait pas d’équipe féminine de son niveau dans la MRC de Lotbinière, elle a été invitée par l’entraîneur du Fusion de Lotbinière, Steve Pellerin, à participer aux sélections de l’équipe masculine.

Elle a été recrutée et y a joué ses années U 11 et U 12. Rapidement, son talent lui a permis de gagner le respect de ses coéquipiers. «C’était différent. Au début, je trouvais ça un peu intimidant, mais après j’ai commencé à les connaître et c’était cool de jouer avec eux. […]. Je cours vite. Avec les gars, j’avais l’impression d’être plus dans le jeu», a-t-elle confié.

Elle a joué deux saisons d’été et deux d’hiver avant de prendre une pause de quelques mois à l’hiver 2017. «J’aime ça jouer, on dirait que chaque fois que je suis sur le terrain, ça me défoule. Il y a un hiver où je n’ai pas joué parce que j’avais de l’anglais intensif. Je pensais que ce serait trop, mais finalement ça me manquait vraiment.»

Retour au jeu

Lorsqu’elle a renoué avec le ballon rond, l’été dernier, elle l’a fait avec les Rapides de Chaudière-Ouest. Bien qu’elle ait participé aux sélections de l’équipe U13 A, elle a été choisie pour porter les couleurs de l’équipe U14 A.

«Je trouve ça bien [d’être avec des plus vieux]. Si j'étais avec des personnes de mon âge, ça ne serait pas assez fort pour moi. Avec des plus vieux, je peux m’améliorer, parce que c’est plus difficile», a-t-elle philosophé.

Même si elle se retrouvait avec des joueuses plus âgées, Éliza a su prendre sa place. En 20 rencontres, elle a marqué 16 buts. Cet hiver, elle poursuit son parcours avec les Rapides U15 A et compte bien revenir au jeu l’été prochain, toujours avec la formation de Chaudière-Ouest.

«Pour nous, c’est une fierté. Nous la trouvons bonne, mais les gens qui l’entourent nous disent qu’elle a beaucoup de talent et qu’elle devrait le développer. Ils la voient loin. Nous, on y va au jour le jour, tant qu’elle s’amuse», a confié sa mère, Martine Charron.

L’élève de première secondaire de l’École secondaire Pamphile-Le May aborde sa réussite avec beaucoup de maturité et d’humilité en expliquant que, d’abord et avant tout, le soccer est un jeu de passes. «Elle cherche à performer, mais pas au détriment des autres. Elle ne pense pas juste à elle», a précisé Mme Charron.

 

 

Les plus lus

Feu vert pour le développement du Domaine du Radar

TOURISME. Après avoir acheté les terrains de l’ancienne base militaire située à Saint-Sylvestre, en 2010, Richard St-Laurent s’est mis à rêver de faire du Domaine du Radar un incontournable touristique. Aujourd’hui, son souhait est en voie de devenir une réalité. Il a reçu, le 17 janvier, la confirmation d’une aide financière de 1,4 M$ du gouvernement du Québec. L’argent le supportera dans la conc...

Écurie détruite par les flammes

FAITS DIVERS. Les pompiers de Saint-Apollinaire ont été appelés à intervenir dans la nuit du 5 au 6 janvier pour un incendie qui s’est déclaré dans une écurie du rang Gaspé, à Saint-Apollinaire.

Valentin, le premier bébé de 2019

FAMILLE. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de l’année 2019. Le petit Valentin Chouinard est né le 1er janvier à 3h53, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le poupon, originaire de Saint-Apollinaire, est en parfaite santé, tout comme sa mère.

Avertissement météorologique

MÉTÉO. Des avertissements météorologiques sont en vigueur dans presque toutes les régions du Québec.

Solugen s’installera dans Lotbinière

AGRICULTURE. Le traitement du lisier de porc représente un problème majeur pour les producteurs. L’entreprise lévisienne Solugen propose une solution technologique qui enraye ce problème. Lors de la COP 24, qui a eu lieu récemment en Pologne, elle a confirmé la mise en place d’une première vitrine technologique au printemps 2019, un investissement de 3 M$ et c’est dans une ferme de la MRC de Lotbi...

Emploi : l’une des meilleures croissances au Québec

SOCIÉTÉ. La MRC de Lotbinière est l’une des 10 MRC au Québec qui a connu la plus forte hausse de son nombre de travailleurs en 2017. Selon sa plus récente publication, qui fait état de l’évolution du marché du travail au Québec, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) classe Lotbinière au cinquième rang sur 104 MRC, avec une croissance de 2 %.

Moins de collisions mortelles sur les routes

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec (SQ) a publié, le 3 janvier, un bilan routier provisoire de l’année 2018. On peut y apprendre, entre autres, que le nombre de collisions mortelles survenues sur le réseau routier est en baisse. Les agents en ont comptabilisé 243 en 2017 par rapport à 235 en 2018.

Opération sécurité

SÉCURITÉ. Un barrage routier en plein mercredi après-midi est quelque chose de plutôt inusité. Pourtant, ceux qui se sont rendus à Saint-Agapit, le 12 décembre, en ont rencontré un. Cependant, ce n’était pas ceux qui avaient consommé drogue ou alcool qui étaient recherchés. Les autorités municipales voulaient attirer l’attention sur la problématique de sécurité à l’intersection de l’avenue Bergero...

Relais pour la vie : inscriptions ouvertes

COMMUNAUTÉ. La septième édition du Relais pour la vie dans Lotbinière aura lieu le 1er juin, au terrain des loisirs de Saint-Apollinaire. Le comité organisateur profite du temps des Fêtes pour lancer la période d’inscriptions.

Une bonne année pour Nez rouge

SOCIÉTÉ. Les responsables de l’Opération Nez rouge (ONR) de Lotbinière ont tracé un bilan positif de cette 27e année d’activité dans la région. En huit soirées d’activité, les 222 bénévoles ont aidé à la réalisation de 169 raccompagnements.