(Crédit photo: Mélanie Labrecque)

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a annoncé ses couleurs, le 24 octobre, quant au choix du redécoupage des bassins à Saint-Apollinaire. La nouvelle école accueillera des élèves de la maternelle à la sixième année, à la grande déception de plusieurs parents.

Ils étaient environ 115 à s’être réunis au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire pour assister à la présentation. Au cours de la soirée, on leur a montré, entre autres, les plans et l’apparence du bâtiment, parlé des délais de construction et de la formule retenue pour la direction de l’école, le point qui les intéressait le plus.

Le choix d'avoir deux établissements distincts n’a pas fait l’unanimité. Plusieurs ont fait connaître leur mécontentement. «Les raisons pour lesquelles vous désirez faire deux écoles ne m’ont pas convaincu. […] Ce n’est pas qu’une école, c’est une communauté. Nous sommes 6 000 et là, une partie des enfants va aller à une école et un deuxième groupe à l’autre. Quelle est la vie de communauté qu’on va avoir ? Je vous le demande : aidez-nous à aider notre communauté à s’épanouir», a lancé un parent présent dans la salle. Plusieurs autres l’ont appuyé en applaudissant.

Certains auraient aimé que la CSDN choisisse d'avoir une seule direction et deux pavillons, à l’image d’autres écoles sur son territoire comme l’École du Grand-Fleuve à Saint-Romuald ou de l’Alizé et des Mousserons à Saint-Jean-Chrysostome. Elles accueillent des enfants du préscolaire, jusqu'à la troisième année dans un bâtiment et les plus vieux dans l’autre.

La préservation des fratries, l’approche pédagogique qui privilégie la continuité dans un parcours scolaire et la croissance projetée de la clientèle ont pesé lourd dans la balance, a expliqué la directrice générale de la CSDN, Esther Lemieux. «C’est une question qui n’a pas été prise à la légère. La première personne que nous voulons bien desservir, c’est l’élève.»

Actuellement, la CSDN n’a pas encore défini les bassins. «En faisant le redécoupage, nous allons garder les marcheurs dans leur école. Nous ne prendrons pas des marcheurs pour les transporter en autobus», a précisé le directeur général adjoint de la CSDN, Benoît Langlois.

Échéancier

La première pelletée de terre devrait être faite d’ici quelques jours, en novembre. Les travaux se poursuivront pendant les mois suivants pour que l’école soit livrée le 15 août. L’annonce en a fait sourciller plusieurs.

«Si on l’avait eu dans une semaine ou deux [la réponse officielle], ce soir, je n’aurais pas pu vous dire que l’école aurait pu accueillir des enfants en 2019. Mais on va tout faire, soyez sans crainte. On nous a donné l’assurance qu’elle serait prête», a promis Esther Lemieux.

L’école comptera deux classes pour le préscolaire et 12 classes ordinaires. Les aménagements architecturaux permettront d’atténuer le bruit de la route 273. Aucune classe ne sera orientée vers la route. La cour sera du côté intérieur tout comme le débarcadère des autobus. De plus, la CSDN a appuyé la municipalité dans ses démarches auprès du ministère des Transports pour sécuriser le secteur.

Croissance exponentielle

D’ici quelques années, les deux écoles se retrouveront en situation de pleine capacité. Selon les projections, à la prochaine rentrée, il y aura cinq groupes de maternelle et 600 élèves dans les deux écoles. Toujours d’après ces prévisions, en 2022-2023, il y en aura près de 800.

«Nous ne tenons pas compte des nouveaux développements domiciliaires dans nos calculs. Nous atteindrons la pleine capacité avec 35 groupes alors que nous aurons des locaux pour 34», a expliqué le directeur adjoint de la CSDN, Benoit Langlois.

Les plans de l'édifice ont été conçus de telle manière qu’il sera facile de l’agrandir, mais la CSDN devra retourner devant le ministère de l’Éducation pour en demander l’autorisation. Pendant cette période, il n’est pas exclu que des élèves de cinquième et sixième année soient renvoyés à l’École Beaurivage.

Les plus lus

Écurie détruite par les flammes

FAITS DIVERS. Les pompiers de Saint-Apollinaire ont été appelés à intervenir dans la nuit du 5 au 6 janvier pour un incendie qui s’est déclaré dans une écurie du rang Gaspé, à Saint-Apollinaire.

Feu vert pour le développement du Domaine du Radar

TOURISME. Après avoir acheté les terrains de l’ancienne base militaire située à Saint-Sylvestre, en 2010, Richard St-Laurent s’est mis à rêver de faire du Domaine du Radar un incontournable touristique. Aujourd’hui, son souhait est en voie de devenir une réalité. Il a reçu, le 17 janvier, la confirmation d’une aide financière de 1,4 M$ du gouvernement du Québec. L’argent le supportera dans la conc...

Valentin, le premier bébé de 2019

FAMILLE. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de l’année 2019. Le petit Valentin Chouinard est né le 1er janvier à 3h53, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le poupon, originaire de Saint-Apollinaire, est en parfaite santé, tout comme sa mère.

Avertissement météorologique

MÉTÉO. Des avertissements météorologiques sont en vigueur dans presque toutes les régions du Québec.

Solugen s’installera dans Lotbinière

AGRICULTURE. Le traitement du lisier de porc représente un problème majeur pour les producteurs. L’entreprise lévisienne Solugen propose une solution technologique qui enraye ce problème. Lors de la COP 24, qui a eu lieu récemment en Pologne, elle a confirmé la mise en place d’une première vitrine technologique au printemps 2019, un investissement de 3 M$ et c’est dans une ferme de la MRC de Lotbi...

Emploi : l’une des meilleures croissances au Québec

SOCIÉTÉ. La MRC de Lotbinière est l’une des 10 MRC au Québec qui a connu la plus forte hausse de son nombre de travailleurs en 2017. Selon sa plus récente publication, qui fait état de l’évolution du marché du travail au Québec, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) classe Lotbinière au cinquième rang sur 104 MRC, avec une croissance de 2 %.

Moins de collisions mortelles sur les routes

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec (SQ) a publié, le 3 janvier, un bilan routier provisoire de l’année 2018. On peut y apprendre, entre autres, que le nombre de collisions mortelles survenues sur le réseau routier est en baisse. Les agents en ont comptabilisé 243 en 2017 par rapport à 235 en 2018.

Opération sécurité

SÉCURITÉ. Un barrage routier en plein mercredi après-midi est quelque chose de plutôt inusité. Pourtant, ceux qui se sont rendus à Saint-Agapit, le 12 décembre, en ont rencontré un. Cependant, ce n’était pas ceux qui avaient consommé drogue ou alcool qui étaient recherchés. Les autorités municipales voulaient attirer l’attention sur la problématique de sécurité à l’intersection de l’avenue Bergero...

Relais pour la vie : inscriptions ouvertes

COMMUNAUTÉ. La septième édition du Relais pour la vie dans Lotbinière aura lieu le 1er juin, au terrain des loisirs de Saint-Apollinaire. Le comité organisateur profite du temps des Fêtes pour lancer la période d’inscriptions.

Tempête hivernale en vue

MÉTÉO. Environnement Canada a émis un avertissement de tempête hivernale pour plusieurs secteurs des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.