(Crédit photo: Mélanie Labrecque)

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a annoncé ses couleurs, le 24 octobre, quant au choix du redécoupage des bassins à Saint-Apollinaire. La nouvelle école accueillera des élèves de la maternelle à la sixième année, à la grande déception de plusieurs parents.

Ils étaient environ 115 à s’être réunis au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire pour assister à la présentation. Au cours de la soirée, on leur a montré, entre autres, les plans et l’apparence du bâtiment, parlé des délais de construction et de la formule retenue pour la direction de l’école, le point qui les intéressait le plus.

Le choix d'avoir deux établissements distincts n’a pas fait l’unanimité. Plusieurs ont fait connaître leur mécontentement. «Les raisons pour lesquelles vous désirez faire deux écoles ne m’ont pas convaincu. […] Ce n’est pas qu’une école, c’est une communauté. Nous sommes 6 000 et là, une partie des enfants va aller à une école et un deuxième groupe à l’autre. Quelle est la vie de communauté qu’on va avoir ? Je vous le demande : aidez-nous à aider notre communauté à s’épanouir», a lancé un parent présent dans la salle. Plusieurs autres l’ont appuyé en applaudissant.

Certains auraient aimé que la CSDN choisisse d'avoir une seule direction et deux pavillons, à l’image d’autres écoles sur son territoire comme l’École du Grand-Fleuve à Saint-Romuald ou de l’Alizé et des Mousserons à Saint-Jean-Chrysostome. Elles accueillent des enfants du préscolaire, jusqu'à la troisième année dans un bâtiment et les plus vieux dans l’autre.

La préservation des fratries, l’approche pédagogique qui privilégie la continuité dans un parcours scolaire et la croissance projetée de la clientèle ont pesé lourd dans la balance, a expliqué la directrice générale de la CSDN, Esther Lemieux. «C’est une question qui n’a pas été prise à la légère. La première personne que nous voulons bien desservir, c’est l’élève.»

Actuellement, la CSDN n’a pas encore défini les bassins. «En faisant le redécoupage, nous allons garder les marcheurs dans leur école. Nous ne prendrons pas des marcheurs pour les transporter en autobus», a précisé le directeur général adjoint de la CSDN, Benoît Langlois.

Échéancier

La première pelletée de terre devrait être faite d’ici quelques jours, en novembre. Les travaux se poursuivront pendant les mois suivants pour que l’école soit livrée le 15 août. L’annonce en a fait sourciller plusieurs.

«Si on l’avait eu dans une semaine ou deux [la réponse officielle], ce soir, je n’aurais pas pu vous dire que l’école aurait pu accueillir des enfants en 2019. Mais on va tout faire, soyez sans crainte. On nous a donné l’assurance qu’elle serait prête», a promis Esther Lemieux.

L’école comptera deux classes pour le préscolaire et 12 classes ordinaires. Les aménagements architecturaux permettront d’atténuer le bruit de la route 273. Aucune classe ne sera orientée vers la route. La cour sera du côté intérieur tout comme le débarcadère des autobus. De plus, la CSDN a appuyé la municipalité dans ses démarches auprès du ministère des Transports pour sécuriser le secteur.

Croissance exponentielle

D’ici quelques années, les deux écoles se retrouveront en situation de pleine capacité. Selon les projections, à la prochaine rentrée, il y aura cinq groupes de maternelle et 600 élèves dans les deux écoles. Toujours d’après ces prévisions, en 2022-2023, il y en aura près de 800.

«Nous ne tenons pas compte des nouveaux développements domiciliaires dans nos calculs. Nous atteindrons la pleine capacité avec 35 groupes alors que nous aurons des locaux pour 34», a expliqué le directeur adjoint de la CSDN, Benoit Langlois.

Les plans de l'édifice ont été conçus de telle manière qu’il sera facile de l’agrandir, mais la CSDN devra retourner devant le ministère de l’Éducation pour en demander l’autorisation. Pendant cette période, il n’est pas exclu que des élèves de cinquième et sixième année soient renvoyés à l’École Beaurivage.

Les plus lus

Investissement majeur à Sainte-Agathe

SOCIÉTÉ. Le cœur de Sainte-Agathe subira une cure de rajeunissement. Avenir Sainte-Agathe et la municipalité ont confirmé un investissement de 1 M$ pour la construction d’un nouvel édifice qui abritera la clinique médicale et la pharmacie. Les travaux pour l'érection du bâtiment qui sera situé à l’intersection de la rue Saint-Georges et de la rue Gosford débuteront ce printemps et devraient être t...

Des toits s’effondrent à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Plusieurs toitures de Saint-Gilles ont cédé sous le poids de la neige. Les pompiers ont été appelés à intervenir à différents endroits de la municipalité, le 25 février, en lien avec ces incidents.

Une vie bien remplie

COMMUNAUTÉ. La Villa Laurence de Laurier-Station a récemment souligné l’anniversaire de sa doyenne. Jeanne Gagnon a soufflé 107 bougies, le 8 février dernier.

La MRC de Lotbinière représentée aux Jeux du Québec

SPORT. La MRC de Lotbinière aura sept représentants officiels à la 54e finale des Jeux du Québec, qui se déroulera du 1er au 9 mars, à Québec.

Saisie importante de méthamphétamines sur le territoire

FAITS DIVERS. Les policiers de la MRC de Lotbinière ont arrêté deux individus, le 1er mars dernier. Un homme dans la cinquantaine de Laurier-Station et une femme dans la vingtaine de Sainte-Croix auraient tous deux été accusés de trafic de méthamphétamines et répondus à des infractions en lien avec la Loi sur le tabac.

Laurier reçoit un prix

ÉCONOMIE. La Chambre de commerce de Lévis et le Centre Desjardins Entreprises Lévis-Lotbinière-Bellechasse ont remis, le 19 février, leur première Grande Distinction Desjardins de 2019. C’est l’entreprise Laurier, de Laurier-Station, qui a reçu le prix.

Cruauté animale entre Saint-Flavien et Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Une citoyenne de Saint-Agapit aurait découvert deux chats morts gelés dans des sacs sur le rang des Pointes qui relie Saint-Flavien et Saint-Agapit.

Les Éclairs de Lotbinière s’imposent à Saint-Hubert

RINGUETTE. Les Éclairs de Lotbinière, novice C, ont remporté les honneurs du 36e Tournoi ringuette de Saint-Hubert qui se déroulait du 12 au 17 février. Les joueuses ont eu un parcours parfait et ont vaincu en finale, dans une rencontre serrée, les Firebirds de Thetford Mines par la marque de 5-3.

Un premier festival de théâtre à Sainte-Croix

CULTURE. Sainte-Croix sera l’hôte du premier Festithéâtre amateur de Lotbinière. L’événement, où le rire et la bonne humeur seront au rendez-vous, aura lieu du 9 au 11 août.

Deux podiums pour Anthony Gervais-Marcoux

SPORT. L’Apollinairois, Anthony Gervais-Marcoux a remporté ses deux premiers podiums de la saison, lors des épreuves de la Fédération internationale de snowboard (FIS) qui se avaient lieu au Mont-Orignal, les 16 et 17 février derniers.