La maison Legendre sera démolie. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Le comité de démolition de la municipalité de Sainte-Croix a accordé le permis de démolition de la maison Legendre à son propriétaire, le 5 juillet.

«C’est la décision à laquelle je m’attendais», a lancé Yvon Hamel, heureux du dénouement. Ce dernier a rappelé que la résidence n’était plus assurable en raison de l’important danger qu’elle représentait. D’ailleurs, il avait signifié qu’il mettrait la municipalité en demeure si le permis lui était refusé.

«Attendu que le comité de démolition a reçu et considéré plusieurs oppositions écrites concernant la démolition de cet immeuble; […] Attendu que cet immeuble est dans un état tel qu’il peut mettre en danger des personnes; […] Le comité en vient à la conclusion que la demande de permis pour la démolition est accepté [sic] aux conditions suivantes», peut-on lire dans le rapport.

Le comité a rendu sa décision après avoir analysé les commentaires contenus dans 20 lettres et tenu une séance publique, le 3 juillet dernier où les opposants et ceux qui étaient en faveur ont fait entendre leurs arguments. Les opposants mentionnaient, entre autres, qu’il était encore possible de récupérer certaines parties de la maison, de la démonter pièce sur pièce et de la reconstruire ailleurs.

«Ce qui est souhaitable, c’est de récupérer ce qui peut l’être et de s’assurer de remonter le tout à un autre endroit. Elle ne perdra pas son âme à 100 % et on lui redonnera une nouvelle vie», avait fait valoir la présidente de la Société patrimoine et histoire des Seigneuries de Lotbinière, Sylvie Bernard.

Conditions

Le permis de démolition a été accordé sous certaines conditions. Certaines définissent les dates de début et de fin des travaux, d’autres la date de fin des travaux d’aménagement paysager. On peut aussi y lire les modalités dans lesquelles les travaux devront être effectués.

«Les fenêtres et portes devront d’abord être retirés [sic] de l’immeuble. Les murs de l’immeuble pourront par la suite être abattus de façon à permettre de récupérer certains éléments de l’immeuble. Le propriétaire et sa famille pourront récupérer les éléments de l’immeuble. Par la suite, les éléments restants pourront être récupérés par monsieur Yvon Legendre, ainsi que par monsieur Michel Martel, en collaboration avec le propriétaire.»

Yvon Hamel a confirmé qu’il allait récupérer tous les éléments qui pourront l’être. «Quand j’ai fait ma demande, je leur ai dit que je ferais ça avec mes trois gendres, lentement pour abîmer le moins de choses possible et préserver ce qui peut l’être.»

Du même souffle, il a confirmé qu’il ne travaillerait pas avec le comité local de sauvegarde de la maison. Le lien de confiance a été brisé en 2014, a-t-il rappelé le 3 juillet, lorsque des membres ont fait des interventions sur la résidence, en l’absence des propriétaires et sans assurances.

Lorsque la démolition sera complétée, le terrain sera nivelé et reverdi, comme indiqué. «Ce ne sera pas pour bâtir des condos ou pour construire une maison, a-t-il assuré. […] Michel Martel a dit qu’il y avait un saule âgé de 150 à 200 ans et un érable qui a au moins 100 ans. Je vais y faire attention, je veux les garder.»

 

 

Les plus lus

Collision mortelle à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Un homme originaire de Plessisville a perdu la vie ce matin alors que le véhicule qu’il conduisait a été impliqué dans un face à face, sur la route 271 à Sainte-Croix.

Carambolage monstre sur l’autoroute 20

FAITS DIVERS. Les mauvaises conditions climatiques sont à l’origine d’un important carambolage survenu, ce midi, sur l’autoroute 20 Est entre Val-Alain et Laurier-Station. Plus de 200 véhicules ont fait des sorties de route ou se sont tamponnés sur près de 30 kilomètres, entre les kilomètres 250 et 278.

Antoine Vermette accroche ses patins

HOCKEY. L’attaquant originaire de Saint-Agapit, Antoine Vermette, a annoncé aujourd’hui sa retraite officielle du hockey professionnel, après une carrière de 14 saisons dans la Ligue nationale de hockey.

Drogue: plusieurs perquisitions dans la région

FAITS DIVERS. Les enquêteurs de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) procèdent ce matin à une série de perquisitions dans la région de Québec, en lien avec le trafic de stupéfiants. Des perquisitions ont lieu dans les secteurs de Saint-Apollinaire, Québec et Lévis. En tout, ce sont 5 endroits qui sont visés pour effectuer les perquisitions, dont 3 résidences et 2 entrepôts.

Le courage de deux Apollinairois honoré

SOCIÉTÉ. Deux citoyens de Saint-Apollinaire, Patrick Beaulieu et Robert Masson, ont reçu, le 4 février, la médaille du civisme pour avoir sauvé un homme de la noyade, le 23 juin 2017, au lac des Sources. Les hommes ont été honorés lors de la 33e cérémonie de l’Hommage au civisme qui s’est déroulée à l’hôtel du Parlement à Québec.

Briser l’isolement par la motoneige

SOCIÉTÉ. Malgré la pluie et le verglas, près de 200 motoneigistes, pour la plupart des agriculteurs, se sont donné rendez-vous, ce midi, à Saint-Agapit, au Angus Zone. Ces derniers prenaient part à la cinquième Ride de skidoo Lely services agricoles.

Programmation relevée pour le Festival Country de Lotbinière

SPECTACLE. Pour célébrer son cinquième anniversaire en grand, le Festival Country de Lotbinière recevra l’une des vedettes américaines de l’heure, Granger Smith, le 15 juin, à Saint-Agapit. L’événement, dont la programmation a été dévoilée le 6 février, aura lieu du 13 au 15 juin prochain.

Offensive nationale pour lutter contre la pénurie de main-d’œuvre

EMPLOI. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a lancé, le 17 janvier, une vaste offensive provinciale pour aider les entreprises qui vivent avec les conséquences de la rareté de main-d’œuvre. La Grande corvée a débuté le 21 janvier.

Les bonnes pratiques en développement durable soulignées

ENVIRONNEMENT. La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Lotbinière a dévoilé, le 23 janvier, les cinq entreprises finalistes du troisième concours en développement durable.

Carambolage: qui paiera la facture ?

TRANSPORT. Le 2 février dernier, près de 200 véhicules qui circulaient sur l’autoroute 20 ont été impliqués dans un carambolage monstre, à la hauteur de Val-Alain. Plusieurs services d’urgence ont été envoyés sur les lieux, à la demande des policiers pour leur prêter assistance. Deux semaines plus tard, le maire de Val-Alain se demande qui va payer la facture.