Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant. (Crédit photo: Alexandre Bellemare)

ENFANCE. Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux du gouvernement provincial, Lionel Carmant, a annoncé l’octroi d’un montant de 2 399 100 $ au Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches afin de mettre en place la plateforme Agir tôt qui permettra le dépistage de quelconques troubles reliés au développement de l’enfant plus rapidement.

Chaudière-Appalaches fait partie des quatre régions tests de l’outil Agir tôt dont l’Estrie, Lanaudière et la Montérégie. Agir tôt est un questionnaire informatique que les parents doivent remplir s’ils ont un doute ou s’ils ont été référés par un acteur du développement de leur enfant à propos d’un retard de développement, d’une déficience physique, d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l’autisme de ce dernier. «C’est une intervention précoce avant l’évaluation d’un diagnostic et c’est ce qui nous permet d’intervenir le plus rapidement possible», a expliqué M. Carmant.

L’investissement du gouvernement à la hauteur de près de 2,4 M$ pour le CISSS de Chaudière-Appalaches permettra la mise en place de cette nouvelle plateforme informatique, mais surtout l’ajout et le rehaussement des équipes d’intervention auprès des jeunes enfants. «Agir tôt ajoute des professionnels. C’est la clé d’avoir plus de professionnels afin d’offrir des services le plus rapidement possible dans le milieu de vie des enfants pour se créer une communauté de pratique où les parents, les éducateurs et les professionnels vont être capables d’intervenir dans la vie de tous les jours», a ajouté le ministre délégué.

Chaudière-Appalaches, une région efficiente

Selon Lionel Carmant, Chaudière-Appalaches est une région exemplaire pour le reste de la province. «C’est la région (Chaudière-Appalaches) la plus précoce que j’ai rencontrée au Québec. Avec le programme Agir tôt, on espère en faire encore plus», a-t-il souligné.

Cette efficacité s’explique facilement aux yeux du président-directeur général du CISSS de Chaudière-Appalaches, Daniel Paré. «L’innovation, les partenariats et la collaboration font partie de nos gênes. Ça fait plusieurs années qu’on travaille avec nos élus, nos organismes communautaires et nos partenaires, on a compris rapidement que c’est ensemble qu’on peut en faire plus», a partagé M. Paré.

Selon le PDG du CISSS de Chaudière-Appalaches, l’investissement de 2,4 M$ du gouvernement québécois permettra l’élaboration de la plateforme et «si tout se déroule bien», il croit que des sommes supplémentaires pourraient être réinvesties dans les prochaines années.

Agir tôt aura pour but de venir en aide, le plus rapidement possible et au plus grand nombre possible de familles de la région. «Un des défis des parents, c’est d’avoir accès à nos services, ce qu’on appelle les portes d’entrée. Agir tôt sera une porte d’entrée nouvelle qui sera très facilitante pour eux», a conclu Daniel Paré.

Les plus lus

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Un petit geste qui fait du bien

COMMUNAUTÉ. Élodie Fortin, 6 ans et demi et sa sœur Maély, qui aura bientôt 5 ans, ont fait preuve d’une grande générosité le 29 juin dernier. Les fillettes de Saint-Narcisse ont fait un don de cheveux à la Fondation DonEspoir Cancer.

Retrouver un peu de forêt en ville

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a complété récemment l’agrandissement et la mise en valeur du Sentier de la rivière Noire. Les travaux évalués à plus de 50 000 $ ont permis à la municipalité d’aménager 1,5 km de sentier pédestre en milieu boisé et en bordure du cours d’eau.

De gros véhicules attendus à Saint-Agapit

ÉVÉNEMENT. Entre 50 et 60 véhicules, tracteurs et camions semi-remorques modifiés, sont attendus à Saint-Agapit, le 6 juillet. Les terrains derrière l’aréna seront pris d’assaut par la compétition de tire de tracteur.

La saison touristique est lancée

SOCIÉTÉ. Tourisme Lotbinière a lancé la saison touristique 2019 le 19 juin dernier au Domaine de l’Oie Toquée de Saint-Agapit.

Une cour à l’image des jeunes

SOCIÉTÉ. Après deux ans et demi de travail acharné, les membres du Comité de la cour de l’École la Clé d’Or vont voir leurs efforts récompensés. D’ici quelques semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) lancera les appels d’offres pour la réalisation du réaménagement complet de la cour de l’école, un projet de 75 000 $.