Charlotte Reason du vignoble La Charloise est derrière la création de ce nouveau circuit touristique. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu le 26 juin, à la Confrérie microbrasserie de Saint-Antoine-de-Tilly.

«On a des entreprises qui fabriquent des boissons de grande qualité. On a des gens de talent qui produisent des alcools. Plusieurs sont médaillés à l’international, au national et au provincial. Trois ont reçu l'Ordre national du mérite agricole. On a tout pour réussir. On a un atout touristique superbe, il fallait faire quelque chose», a expliqué la propriétaire du vignoble La Charloise et instigatrice du projet, Charlotte Reason.

Le concept du circuit a germé à l’automne 2018 dans le cadre des ateliers d’idéation initiés par la SADC de Lotbinière. À la suite de quoi les acteurs économiques de la région se sont réunis afin de concrétiser la vision de Mme Reason.

La Route des alcools d’ici compte déjà sept producteurs : deux cidreries, deux microbrasseries, deux vignobles et un producteur de boissons artisanales. D’autres se joindront au circuit. Pour l’instant, a expliqué Charlotte Reason, leurs installations ou leur petit volume de production ne leur permettent pas d’accueillir des visiteurs.

Ils n’ont pas été difficiles à convaincre, a-t-elle poursuivi. «La chimie a été immédiate. Il n’y a pas d’accrochage, pas de compétition, mais un esprit d’entraide. […] Ça peut devenir un élément signature. Ensemble, cela crée un effet de synergie important.»

Pour Richard Small, propriétaire du Domaine Small, adhérer à la Route des alcools d’ici allait de soi. «On vise sensiblement la même clientèle qu’on fasse du cidre, du vin ou de la bière. Les gens veulent nous découvrir. Nous sommes dans le même coin, alors faisons en sorte de dire qu’on a de bons produits.»

Ce dernier croit également que la Route des alcools grandira avec le temps. «Ça ne me surprendrait pas qu’on double le nombre de producteurs dans les prochaines années.»

Salon des alcools

Toujours en gardant l’idée de mettre les alcools de la région à l’avant-plan, Richard Small est derrière l’organisation du premier salon Découvrez les alcools d’ici qui aura lieu du 20 au 22 septembre, à Sainte-Agathe, dans le cadre du Festival d’automne.

De 20 à 24 producteurs d’alcools et agroalimentaires se réuniront chez lui afin de présenter leurs produits. «Ce sera majoritairement des producteurs d’ici, de Lotbinière et de la Chaudière-Appalaches. J’aimerais que ça devienne comme la Fête des vendanges de Magog ou les Fêtes gourmandes de Neuville», a-t-il lancé.

En plus de cette vitrine, les producteurs participeront à deux journées portes ouvertes les 31 août et 1er septembre.

 

Les plus lus

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Un petit geste qui fait du bien

COMMUNAUTÉ. Élodie Fortin, 6 ans et demi et sa sœur Maély, qui aura bientôt 5 ans, ont fait preuve d’une grande générosité le 29 juin dernier. Les fillettes de Saint-Narcisse ont fait un don de cheveux à la Fondation DonEspoir Cancer.

Retrouver un peu de forêt en ville

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a complété récemment l’agrandissement et la mise en valeur du Sentier de la rivière Noire. Les travaux évalués à plus de 50 000 $ ont permis à la municipalité d’aménager 1,5 km de sentier pédestre en milieu boisé et en bordure du cours d’eau.

De gros véhicules attendus à Saint-Agapit

ÉVÉNEMENT. Entre 50 et 60 véhicules, tracteurs et camions semi-remorques modifiés, sont attendus à Saint-Agapit, le 6 juillet. Les terrains derrière l’aréna seront pris d’assaut par la compétition de tire de tracteur.

La saison touristique est lancée

SOCIÉTÉ. Tourisme Lotbinière a lancé la saison touristique 2019 le 19 juin dernier au Domaine de l’Oie Toquée de Saint-Agapit.

Une cour à l’image des jeunes

SOCIÉTÉ. Après deux ans et demi de travail acharné, les membres du Comité de la cour de l’École la Clé d’Or vont voir leurs efforts récompensés. D’ici quelques semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) lancera les appels d’offres pour la réalisation du réaménagement complet de la cour de l’école, un projet de 75 000 $.