Les secteurs touchés par les changements sont surlignés en jaune. (Crédit photo : Municipalité de Saint-Apollinaire)

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Apollinaire a modifié son règlement de zonage afin d’interdire l’implantation d’établissements de restauration rapide à proximité de la nouvelle École des Sentiers, présentement en construction.

«C’est à l’initiative de la municipalité, a confirmé la directrice du service de l’urbanisme, Cathy Bergeron. On travaillait dans ce secteur avec un autre promoteur. L’arrivée de l’école a fait que certaines vocations ont changé, entre autres, les patrons de rues, les largeurs de rues et une prévision de trottoir. Donc, on a aussi parlé de modifier quelques usages.»

La municipalité veut «tenter de limiter l’accès à la malbouffe», a poursuivi Mme Bergeron. Ainsi, les usages pour les zones 138C, 163C et 196C (voir carte) ont été revus.

Concrètement, la municipalité interdit maintenant l’implantation de dépanneurs, de stations-service et de restaurants sur une large bande de terrain, adjacente à la route 273 et située face à l’école, de place de la Belle-Rive aux limites sud de la municipalité. Actuellement, ces espaces sont boisés et non développés ou comptent quelques résidences.

Une autre lisière de terrain, couvrant un secteur s’étendant de la rue des Lilas à la rue des Vignes, est également visée par la modification de réglementation. Les commerces qui y sont déjà établis ne sont pas touchés par ces changements.

«Il y a quand même un chapitre sur la gestion des droits acquis. S’il y a un usage qui est implanté légalement, à travers le temps avec permis, même si l'on change le zonage, il [le commerçant] bénéficie de droits», a rappelé Mme Bergeron.

Autre école

Cette question ne s’est pas posée du côté de l’École des Quatre-Vents. Cela s’explique par les «nombreuses zones résidentielles autour de l’école. Il n’y a pas de terrain vacant à développer», a spécifié Mme Bergeron.

Actuellement, la plupart des établissements de restauration rapide de Saint-Apollinaire sont situés à proximité de l’autoroute 20.

Politique de la Commission scolaire

«Nous accueillons cette initiative de la municipalité avec satisfaction, elle peut contribuer à favoriser de bonnes habitudes alimentaires», a mentionné la porte-parole de la Commission scolaire des Navigateurs, Louise Boisvert.

Sans avoir de politique particulière sur la question, la CSDN, à l’intérieur de ses établissements, suit les lignes directrices énumérées dans sa Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif.

«La commission scolaire reconnaît que l’environnement dans lequel vivent les jeunes et les adultes, dont le milieu scolaire, joue un rôle important dans l’adoption et le maintien de saines habitudes de vie», peut-on y lire.

La politique explique également qu’une «approche globale et concertée, comprenant des interventions à court, moyen et long terme, tant su niveau de l’élève, jeune ou adulte, des membres du personnel, des établissements, de la famille et de la communauté, est une condition gagnante pour favoriser l’adoption de saines habitudes de vie».

 

 

 

Les plus lus

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Un petit geste qui fait du bien

COMMUNAUTÉ. Élodie Fortin, 6 ans et demi et sa sœur Maély, qui aura bientôt 5 ans, ont fait preuve d’une grande générosité le 29 juin dernier. Les fillettes de Saint-Narcisse ont fait un don de cheveux à la Fondation DonEspoir Cancer.

De gros véhicules attendus à Saint-Agapit

ÉVÉNEMENT. Entre 50 et 60 véhicules, tracteurs et camions semi-remorques modifiés, sont attendus à Saint-Agapit, le 6 juillet. Les terrains derrière l’aréna seront pris d’assaut par la compétition de tire de tracteur.

Retrouver un peu de forêt en ville

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a complété récemment l’agrandissement et la mise en valeur du Sentier de la rivière Noire. Les travaux évalués à plus de 50 000 $ ont permis à la municipalité d’aménager 1,5 km de sentier pédestre en milieu boisé et en bordure du cours d’eau.

La saison touristique est lancée

SOCIÉTÉ. Tourisme Lotbinière a lancé la saison touristique 2019 le 19 juin dernier au Domaine de l’Oie Toquée de Saint-Agapit.

Une cour à l’image des jeunes

SOCIÉTÉ. Après deux ans et demi de travail acharné, les membres du Comité de la cour de l’École la Clé d’Or vont voir leurs efforts récompensés. D’ici quelques semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) lancera les appels d’offres pour la réalisation du réaménagement complet de la cour de l’école, un projet de 75 000 $.