(Crédit photo: Archives)

ÉDUCATION. Quatre des 250 nouvelles classes de maternelle 4 ans annoncées par le gouvernement provincial ont été attribuées à la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN). Comme ailleurs dans la province, elles doivent ouvrir leurs portes pour l’année scolaire 2019-2020.

Allouées selon l’indice de milieu socioéconomique, les quatre classes de maternelle 4 ans accordées à la CSDN seront situées à l’École Charles-Rodrigue et à l’École Notre-Dame, dans le quartier Lévis, ainsi qu’à l’École de la Caravelle (Saint-Flavien) et à l’École de la Berge, du Chêne et de la Falaise (Lotbinière, Saint-Édouard et Leclerville), dans Lotbinière. En ce qui a trait à la dernière institution, puisqu’elle dessert la clientèle de trois municipalités qui dispose chacune d’un pavillon, la localisation de la maternelle 4 ans reste à être déterminée.

Du côté de Charles-Rodrigue, l’établissement accueillera une deuxième classe de maternelle 4 ans puisque cette école a une classe de ce type depuis cinq ans. Ainsi, la CSDN aurait cinq classes de maternelle 4 ans lors de l’année scolaire 2019-2020.

Rappelons que le 17 février, le gouvernement provincial a annoncé l’ouverture de 250 nouvelles classes de maternelle 4 ans pour 2019-2020, qui s’ajoutent aux 394 classes de ce type déjà existantes à travers la province. Ces classes devront accueillir un minimum de six élèves vivant en milieu défavorisé. Les enseignants de ces classes, pouvant accueillir accueillir au maximum 17 élèves, seront assistés par une ressource spécialisée à mi-temps.

Le tout est la première étape d’un plan de déploiement sur cinq ans pour implanter 3 000 classes de maternelle 4 ans à travers le Québec. Avec cette nouvelle offre de service, la Coalition avenir Québec (CAQ) désire augmenter le taux de diplomation et résoudre plus rapidement les difficultés d’apprentissage.

Toutefois, la décision de la CAQ soulève beaucoup d’opposition. Adversaires politiques et représentants des CPE estiment que les investissements consentis par Québec pour le développement de nouvelles classes de maternelle 4 ans seraient mieux dépensés en créant de nouvelles places dans le réseau des CPE. La CAQ réplique cependant qu’elle ne désire qu’offrir l’opportunité aux parents de choisir entre la maternelle 4 ans et les CPE.

Au conditionnel

D’ailleurs, du côté de la CSDN, on préfère utiliser l’expression «Si la clientèle est au rendez-vous» pour parler de la possible ouverture prochaine de quatre nouvelles classes de maternelle 4 ans dans certains de ses établissements.

Si la classe existante de Charles-Rodrigue en est à sa cinquième année, la commission scolaire n’a pu ouvrir en 2017 une classe de maternelle 4 ans à l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald, comme autorisé par le ministère de l’Éducation, en raison d’un nombre d’inscriptions insuffisant.

«Nous accueillons positivement cette annonce d’ajout de classes de maternelle 4 ans. Nous verrons si les parents sont au rendez-vous. Nous acheminerons prochainement de la publicité dans les écoles et dans divers médias afin de bien informer les parents», a déclaré Louise Boisvert, porte-parole de la CSDN.

Notons finalement que pour être admissible à la maternelle 4 ans, l’enfant devait avoir 4 ans au 30 septembre 2019. La période d’inscription pour les classes de maternelle 4 ans de la CSDN est en cours jusqu’au 21 mars.

Les plus lus

Investissement majeur à Sainte-Agathe

SOCIÉTÉ. Le cœur de Sainte-Agathe subira une cure de rajeunissement. Avenir Sainte-Agathe et la municipalité ont confirmé un investissement de 1 M$ pour la construction d’un nouvel édifice qui abritera la clinique médicale et la pharmacie. Les travaux pour l'érection du bâtiment qui sera situé à l’intersection de la rue Saint-Georges et de la rue Gosford débuteront ce printemps et devraient être t...

L’ensemble des traitements contre le cancer disponible à Lévis

SANTÉ. En Chaudière-Appalaches, les patients atteints de cancer pourront désormais être pris en charge à Lévis sans avoir à se rendre à Québec, grâce au nouveau Centre régional intégré de cancérologie (CRIC) situé à l’Hôtel-Dieu.

La CSDN aura aussi des nouvelles classes de maternelle 4 ans

ÉDUCATION. Quatre des 250 nouvelles classes de maternelle 4 ans annoncées par le gouvernement provincial ont été attribuées à la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN). Comme ailleurs dans la province, elles doivent ouvrir leurs portes pour l’année scolaire 2019-2020.

Une décision qui se prend tôt le matin

ÉDUCATION. La décision de fermer ou non les écoles le matin se prend à 5h, même avant dans certains cas.

Près de 100 contraventions émises en un an

SÉCURITÉ. Depuis le 1er mars 2018, la Sûreté du Québec a distribué 87 contraventions à des automobilistes qui circulaient sur la route 271, à Saint-Flavien.

Jason-Elvis part à la conquête du monde

SOCIÉTÉ. Jason-Elvis Métivier s’envolera prochainement pour les Pays-Bas afin de représenter le Canada lors du World Agility Championship qui aura lieu du 10 au 14 avril prochain dans la ville de Hellendoorm.

La MRC veut permettre les maisons de tourisme

SOCIÉTÉ. À l’heure où certaines municipalités partent en guerre contre les propriétaires qui louent leur logement sur des plateformes de type Airbnb, la MRC de Lotbinière, elle, veut s’ouvrir à ce type d’hébergement touristique. Lors de la dernière séance du conseil des maires, les élus se sont penchés sur un projet de règlement visant à l’autoriser dans certains secteurs du territoire.

Un étudiant de Saint-Sylvestre reçoit une bourse

ÉDUCATION. Vincent Gagné, de Saint-Sylvestre, a reçu une bourse de 500 $ de la Fondation Jefo, le 20 février dernier.

De l’aide pour trois municipalités

SOCIÉTÉ. Le gouvernement a confirmé qu’il apporterait son soutien à 24 municipalités du Québec qui ont été touchées par la tempête de neige qui a sévi du 24 au 26 février. Du nombre, on retrouve trois localités de la MRC de Lotbinière.

Planification stratégique : la MRC à l’écoute

POLITIQUE. La municipalité régionale de comté (MRC) de Lotbinière a dévoilé sa nouvelle planification stratégique 2019-2022 au Centre communautaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, le 13 mars dernier. On y a décelé quatre grands secteurs à travailler dont la qualité de l’eau, le manque de main-d’œuvre, le transport collectif et l’identité régionale.