La grande majorité de la population de la Chaudière-Appalaches a un médecin de famille. (Crédit photo : Archives)

SANTÉ. Un peu plus de 90 % de la population de la Chaudière-Appalaches a un médecin de famille. Selon des données de la Régie de l’assurance maladie du Québec, datant du 31 mars 2018, 373 938 des 415 000 personnes admissibles du territoire sont inscrites auprès de l'un ou l'autre des omnipraticiens de la région.

«Nous sommes l'un des secteurs au Québec qui a l’un des meilleurs taux d’accès. Ça demeure qu’il y a des défis à relever partout», a indiqué Mireille Gaudreault, relationniste au Centre intégré de Santé et de Services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches. Au Québec, d'après ces mêmes données, c’est 79,4 % de la population qui a un médecin de famille.

On retrouve deux groupes de médecine familiale dans la MRC de Lotbinière (Laurier-Station et Sainte-Croix/Saint-Patrice) où environ 68 % des 32 612 habitants y sont inscrits, ce qui représente 22 288 personnes. Toutefois, ce taux ne tient pas compte de ceux qui sont enregistrés aux cliniques de Saint-Apollinaire et de Saint-Agapit et d’autres qui ont un médecin de famille à l’extérieur de la MRC. Le CISSS n’est pas en mesure de fournir de statistiques particulières à la région de Lotbinière.

Le territoire de l’ancien CSSS Alphonse-Desjardins, qui comprend les MRC de Bellechasse, de Lotbinière et de la Nouvelle-Beauce ainsi que la ville de Lévis, a 219 592 patients d'inscrits sur une possibilité de 247 067. Atteindre un taux de 100 % serait toutefois «utopique», a spécifié Mme Gaudreault. «Il y a toujours un petit pourcentage de la population qui ne veut pas s’inscrire.»

D’un autre côté, certains peuvent se trouver longtemps sur la liste. Chaque demande déposée au guichet d’accès unique est évaluée en fonction de critères précis. Mireille Gaudeault a rappelé que selon l’état de santé de la personne, le délai peut varier. La disponibilité des médecins et le nombre d’inscriptions peuvent également avoir un impact sur les temps d’attente.

Où aller en cas de besoin

À chaque début d’année, le réseau de la santé est confronté à la même problématique d’engorgement des salles d’urgence.

Pourtant, plusieurs options s’offrent aux malades dans le besoin. D’une année à l’autre, la santé publique recommande aux gens de se tourner vers le sans rendez-vous de son groupe de médecine familiale (GMF), les cliniques réseaux et le CLSC.

«Les patients devraient s’assurer des disponibilités à leur GMF avant de se présenter à l’urgence. À moins que le plateau spécifique de l’urgence soit nécessaire», a énoncé l’adjointe à la direction des services professionnels et responsable régionale du guichet d’accès au CISSS, Josée Langlois.

Selon les données de la RAMQ, 17,9 % des consultations faites par les patients du GMF de Laurier-Station et 17 % de celles du GMF Sainte-Croix/Saint-Patrice l’ont été à l’urgence ou dans un autre service de première ligne. Ces personnes auraient dû se tourner vers leur médecin de famille, a expliqué Mme Langlois.

Elle a rappelé que ces derniers offrent, chaque jour, quelques plages horaires de dépannage pour leurs patients qui auraient besoin d’avoir un examen rapide. «Il faut changer cet automatisme qu’a la population d’aller à l’urgence.»

 

 

 

Les plus lus

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Un petit geste qui fait du bien

COMMUNAUTÉ. Élodie Fortin, 6 ans et demi et sa sœur Maély, qui aura bientôt 5 ans, ont fait preuve d’une grande générosité le 29 juin dernier. Les fillettes de Saint-Narcisse ont fait un don de cheveux à la Fondation DonEspoir Cancer.

De gros véhicules attendus à Saint-Agapit

ÉVÉNEMENT. Entre 50 et 60 véhicules, tracteurs et camions semi-remorques modifiés, sont attendus à Saint-Agapit, le 6 juillet. Les terrains derrière l’aréna seront pris d’assaut par la compétition de tire de tracteur.

Retrouver un peu de forêt en ville

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a complété récemment l’agrandissement et la mise en valeur du Sentier de la rivière Noire. Les travaux évalués à plus de 50 000 $ ont permis à la municipalité d’aménager 1,5 km de sentier pédestre en milieu boisé et en bordure du cours d’eau.

La saison touristique est lancée

SOCIÉTÉ. Tourisme Lotbinière a lancé la saison touristique 2019 le 19 juin dernier au Domaine de l’Oie Toquée de Saint-Agapit.

Une cour à l’image des jeunes

SOCIÉTÉ. Après deux ans et demi de travail acharné, les membres du Comité de la cour de l’École la Clé d’Or vont voir leurs efforts récompensés. D’ici quelques semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) lancera les appels d’offres pour la réalisation du réaménagement complet de la cour de l’école, un projet de 75 000 $.