Une éolienne du Parc éolien du Mont Sainte-Marguerite cause des problèmes à quelques citoyens de Saint-Sylvestre. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Quelques citoyens du rang Saint-Frédéric, à Saint-Sylvestre, sont aux prises avec un problème assez gênant. L’une des éoliennes situées à proximité des demeures est plutôt bruyante, à un point où le son perturbe leurs activités quotidiennes.

«Quand ça mène du train quatre jours sur sept, on descend au sous-sol pour dormir. On ne peut pas coucher dans la chambre. Ça se produit les journées où il y a des tempêtes, lorsqu'il vente ou que c’est brumeux. Dans ce cas, on dirait que les pales coupent la brume», a-t-il décrit, Florent Verreault, compare le son à celui d’un hélicoptère en vol stationnaire.

Ce dernier souligne que selon les conditions météorologiques, la situation est plus ou moins agressante.

Du côté de Pattern, on confirme être au fait de la problématique. «Nous prenons très au sérieux les plaintes concernant les niveaux de bruit et avons rencontré les résidents pour discuter de leurs préoccupations. Nous avons lancé une étude approfondie de l’éolienne en question et espérons obtenir des résultats au printemps», a expliqué le directeur des installations, Dominque Tapp.

Ce dernier a d’ailleurs invité les citoyens qui sont incommodés par la situation à entrer en contact avec le bureau des opérations à Saint-Séverin.

Jean-Yves Martineau souhaite que l’entreprise tiendra ses promesses. Dans le cas contraire, il évoque la possibilité d’intenter un recours collectif contre elle.

«On verra ce qui se passera dans les mois à venir, si elle est capable de s’ajuster. Ce sont pas mal les mêmes problèmes qu’au parc de l’Érable. Actuellement, les citoyens sont en recours collectif. Le procès va commencer le 4 février à Victoriaville. C’est une première au Québec.»

La municipalité de Saint-Sylvestre est au fait des doléances des habitants du rang Saint-Frédéric et assure un suivi auprès de Pattern. «On est conscient du problème, on veut améliorer ça», a indiqué le maire Mario Grenier. Ce dernier rappelle que sur le parc de 46 éoliennes, seule celle ciblée par les citoyens du rang Saint-Frédéric semble être problématique.

«Dominique [Tapp] est venu nous rencontrer. Il nous confirme qu’il travaille là-dessus pour trouver une solution. Ils n’ont pas ignoré le problème», a poursuivi M. Grenier.

MRC de l’Érable

Le recours collectif intenté contre le promoteur du Parc éolien de l’Érable, dans le Centre-du-Québec, est le premier du genre à survenir au Québec.

Les citoyens habitant à proximité des installations estiment que la construction du parc a affecté leur qualité de vie. Ces problèmes se sont poursuivis après le début de l’exploitation en novembre 2013. Les requérants mentionnent, entre autres, le bruit, l’impact sur les paysages et une perte de valeur des propriétés avoisinantes.

 

Les plus lus

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Un petit geste qui fait du bien

COMMUNAUTÉ. Élodie Fortin, 6 ans et demi et sa sœur Maély, qui aura bientôt 5 ans, ont fait preuve d’une grande générosité le 29 juin dernier. Les fillettes de Saint-Narcisse ont fait un don de cheveux à la Fondation DonEspoir Cancer.

De gros véhicules attendus à Saint-Agapit

ÉVÉNEMENT. Entre 50 et 60 véhicules, tracteurs et camions semi-remorques modifiés, sont attendus à Saint-Agapit, le 6 juillet. Les terrains derrière l’aréna seront pris d’assaut par la compétition de tire de tracteur.

Retrouver un peu de forêt en ville

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a complété récemment l’agrandissement et la mise en valeur du Sentier de la rivière Noire. Les travaux évalués à plus de 50 000 $ ont permis à la municipalité d’aménager 1,5 km de sentier pédestre en milieu boisé et en bordure du cours d’eau.

La saison touristique est lancée

SOCIÉTÉ. Tourisme Lotbinière a lancé la saison touristique 2019 le 19 juin dernier au Domaine de l’Oie Toquée de Saint-Agapit.

Une cour à l’image des jeunes

SOCIÉTÉ. Après deux ans et demi de travail acharné, les membres du Comité de la cour de l’École la Clé d’Or vont voir leurs efforts récompensés. D’ici quelques semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) lancera les appels d’offres pour la réalisation du réaménagement complet de la cour de l’école, un projet de 75 000 $.