Saint-Apollinaire fait partie des villes les plus vitalisées économiquement au Québec. (Crédit photo : Archives)

ÉCONOMIE. La MRC de Lotbinière est en bonne santé économique. Selon l’Indice de vitalité économique (IVQ), rendu public par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), elle fait partie des territoires les plus vitalisés économiquement au Québec. Ainsi, la MRC occupe le 16e rang sur les 104 MRC de la province.

Sa proximité avec les villes de Québec et de Lévis n’est pas étrangère à cette bonne performance. «Les localités les plus vitalisées sur le plan économique se concentrent essentiellement dans le sud de la province, plus particulièrement dans les régions métropolitaines de Québec, de Montréal et de Gatineau», peut-on lire dans la publication.

Pour construire l’IVQ, l’Institut de la statistique prend en compte le revenu médian des personnes de 18 ans et plus, le taux de travailleurs chez les 25-64 ans et l'accroissement annuel de la population sur cinq ans. Ces informations tracent un portrait de chacune des communautés selon le niveau de vie de sa population, l’état du marché du travail et la tendance démographique.

Ces données s’ajoutent à celles sur l’état du marché du travail, publiées en décembre, qui montrent que la MRC de Lotbinière fait partie des 10 MRC québécoises qui ont connu la plus forte hausse du nombre de leurs salariés en 2017.

Échelle municipale

Ces chiffres traduisent aussi une grande vitalité à l’échelle locale. Ainsi, quatre des 18 municipalités de la MRC de Lotbinière sont parmi les plus favorisées économiquement en province. Il s’agit de Saint-Apollinaire (19e), de Saint-Agapit (39e), de Saint-Gilles (69e) et de Saint-Narcisse (172e).

«Ce sont de très bonnes nouvelles pour le territoire de Lotbinière. Les efforts de développement économique et de promotion de notre MRC semblent porter fruit. L’est de notre territoire connaît une croissance marquée avec la venue soutenue de nouveaux arrivants dans la dernière décennie», s’est réjoui le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté.

Au niveau de la Chaudière-Appalaches, Saint-Apollinaire se classe même au 2e rang, tout juste derrière la petite communauté de Saint-Simon-les-Mines, en Beauce et loin devant la grande ville de Lévis, qui pointe en 16e position.

Toutefois, Normand Côté demeure prudent. Cette bonne nouvelle pourrait avoir un impact financier important pour certaines municipalités. «Il ne faut pas perdre de vue que cela aura sans nul doute une incidence sur les futurs transferts gouvernementaux qui pourraient être réduits, alors que certaines municipalités du territoire requièrent cette aide pour maintenir leur vitalité.»

Sans être parmi celles qui éprouvent le plus de difficultés, les localités de Val-Alain (851e) et de Lotbinière (906e) ont des indicateurs beaucoup moins favorables que Saint-Apollinaire ou Saint-Agapit.

«C’est gros [pour la MRC] de passer du deuxième au premier quintile. Ce ne serait pas surprenant de voir le Fonds de développement du territoire être coupé dans une éventuelle négociation du Pacte fiscal. Il faudra rester alerte pour que les communautés qui en ont besoin ne soient pas pénalisées», a averti le directeur général de la MRC, Stéphane Bergeron, lors du conseil des maires, le 9 janvier.

 

 

Les plus lus

Le courage de deux Apollinairois honoré

SOCIÉTÉ. Deux citoyens de Saint-Apollinaire, Patrick Beaulieu et Robert Masson, ont reçu, le 4 février, la médaille du civisme pour avoir sauvé un homme de la noyade, le 23 juin 2017, au lac des Sources. Les hommes ont été honorés lors de la 33e cérémonie de l’Hommage au civisme qui s’est déroulée à l’hôtel du Parlement à Québec.

Briser l’isolement par la motoneige

SOCIÉTÉ. Malgré la pluie et le verglas, près de 200 motoneigistes, pour la plupart des agriculteurs, se sont donné rendez-vous, ce midi, à Saint-Agapit, au Angus Zone. Ces derniers prenaient part à la cinquième Ride de skidoo Lely services agricoles.

Les bonnes pratiques en développement durable soulignées

ENVIRONNEMENT. La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Lotbinière a dévoilé, le 23 janvier, les cinq entreprises finalistes du troisième concours en développement durable.

Carambolage: qui paiera la facture ?

TRANSPORT. Le 2 février dernier, près de 200 véhicules qui circulaient sur l’autoroute 20 ont été impliqués dans un carambolage monstre, à la hauteur de Val-Alain. Plusieurs services d’urgence ont été envoyés sur les lieux, à la demande des policiers pour leur prêter assistance. Deux semaines plus tard, le maire de Val-Alain se demande qui va payer la facture.

La Ressourcerie ouvre ses portes

COMMUNAUTÉ. Afin de démystifier sa mission auprès de la population, La Ressourcerie de Lotbinière a tenu une journée porte ouverte le 25 janvier, dans ses locaux de Laurier-Station.

Un voisin bruyant

SOCIÉTÉ. Quelques citoyens du rang Saint-Frédéric, à Saint-Sylvestre, sont aux prises avec un problème assez gênant. L’une des éoliennes situées à proximité des demeures est plutôt bruyante, à un point où le son perturbe leurs activités quotidiennes.

Les glissades de Saint-Sylvestre de retour

FAMILLE. Saint-Sylvestre se transformera en centre de glisse pour une 12e année. Du 1er au 3 février, la municipalité, la Corporation D.E.F.I et le Club Lions accueilleront les amateurs de sensations fortes, au bout de la rue Delisle, dans le cadre des traditionnelles Glissades familiales.

Berce du Caucase : 14 colonies d’éliminées

ENVIRONNEMENT. L’Organisme de bassin versant (OBV) de la zone du Chêne a tracé le bilan local de la première année du projet Offensive régionale de la lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches. Sur le territoire couvert par l’OBV, 14 colonies de berces du Caucase ont été repérées et supprimées pendant l’été 2018.

Les producteurs de grains reçoivent une première avance

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé, le 22 janvier, un versement de 15,3 M$ à ses membres qui ont adhéré à la protection Céréales et canola de l’Assurance stabilisation.

La Chamaille se fera entendre pour la cour de l’École la Clé d’Or

SOCIÉTÉ. L’ensemble de musique ancienne La Chamaille sera en spectacle à l’église de Saint-Antoine-de-Tilly le 3 février prochain, à 16h. L’événement organisé par l’École la Clé d’Or vise à recueillir des fonds pour le projet d’embellissement de la cour d’école.