(Crédit photo : Archives)

POLITIQUE. Le conseil municipal de Saint-Antoine-de-Tilly a adopté, le 18 décembre, un budget de 2,4 M$ pour l’année 2019. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à l’année dernière où les dépenses étaient estimées à 2,3 M$.

Ainsi, l’administration générale (607 128 $), les transports (451 897 $), l’hygiène du milieu (389 032 $) et la sécurité publique (373 970 $) constituent les postes budgétaires les plus importants pour la localité.

Par rapport à l’exercice précédent, seuls les fonds consentis aux transports ont été revus à la baisse. En 2018, Saint-Antoine-de-Tilly y avait consacré 470 402 $.

Taxes

Les contribuables verront également les taxes et les tarifs être modulés en fonction des obligations municipales.

Ainsi, la taxe foncière générale passe de 0,356 $ du 100 $ d’évaluation à 0,368 $ du 100 $ d’évaluation. Quant à la taxe foncière spéciale visant le remboursement de différents règlements d’emprunts, elle a été revue à la baisse, allant de 0,052 $ à 0,049 $ du 100 $ d’évaluation.

Les frais reliés à la collecte des ordures ménagères ont été fixés à 116,05 $ (118,55 $ en 2018) pour plus de six mois dans l’année et à 58,03 $ (59,27 en 2018) pour six mois et moins. Ceux engendrés par le ramassage des matières recyclables seront de 58,89 $ (57,15 $ en 2018) pour plus de six mois et de 29,44 $ (28,57 $ en 2018) pour six mois et moins.

Le tarif pour les services de la Sûreté du Québec a augmenté de 0,003 $ pour s’établir à 0,080 $ et le coût pour l’enlèvement de la neige est sensiblement le même qu’en 2018. Il a été fixé à 0,619 $ du 100 $ d’évaluation pour cette année.

 

Les plus lus

L’ensemble des traitements contre le cancer disponible à Lévis

SANTÉ. En Chaudière-Appalaches, les patients atteints de cancer pourront désormais être pris en charge à Lévis sans avoir à se rendre à Québec, grâce au nouveau Centre régional intégré de cancérologie (CRIC) situé à l’Hôtel-Dieu.

Près de 100 contraventions émises en un an

SÉCURITÉ. Depuis le 1er mars 2018, la Sûreté du Québec a distribué 87 contraventions à des automobilistes qui circulaient sur la route 271, à Saint-Flavien.

Jason-Elvis part à la conquête du monde

SOCIÉTÉ. Jason-Elvis Métivier s’envolera prochainement pour les Pays-Bas afin de représenter le Canada lors du World Agility Championship qui aura lieu du 10 au 14 avril prochain dans la ville de Hellendoorm.

Une décision qui se prend tôt le matin

ÉDUCATION. La décision de fermer ou non les écoles le matin se prend à 5h, même avant dans certains cas.

La MRC veut permettre les maisons de tourisme

SOCIÉTÉ. À l’heure où certaines municipalités partent en guerre contre les propriétaires qui louent leur logement sur des plateformes de type Airbnb, la MRC de Lotbinière, elle, veut s’ouvrir à ce type d’hébergement touristique. Lors de la dernière séance du conseil des maires, les élus se sont penchés sur un projet de règlement visant à l’autoriser dans certains secteurs du territoire.

Un étudiant de Saint-Sylvestre reçoit une bourse

ÉDUCATION. Vincent Gagné, de Saint-Sylvestre, a reçu une bourse de 500 $ de la Fondation Jefo, le 20 février dernier.

Les finalistes des Grands prix du tourisme dévoilés

TOURISME. Tourisme Chaudière-Appalaches a dévoilé, le 21 mars, les 65 finalistes de la 34e édition des Grands Prix du tourisme. La région se distingue dans quelques-unes des 15 catégories.

De l’aide pour trois municipalités

SOCIÉTÉ. Le gouvernement a confirmé qu’il apporterait son soutien à 24 municipalités du Québec qui ont été touchées par la tempête de neige qui a sévi du 24 au 26 février. Du nombre, on retrouve trois localités de la MRC de Lotbinière.

Une superstation de recharge rapide à Saint-Apollinaire

TRANSPORT. Le Circuit électrique d’Hydro-Québec et le Groupe Filgo-Sonic ont dévoilé une nouvelle superstation publique de recharge rapide pour les véhicules électriques à Saint-Apollinaire.

Planification stratégique : la MRC à l’écoute

POLITIQUE. La municipalité régionale de comté (MRC) de Lotbinière a dévoilé sa nouvelle planification stratégique 2019-2022 au Centre communautaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, le 13 mars dernier. On y a décelé quatre grands secteurs à travailler dont la qualité de l’eau, le manque de main-d’œuvre, le transport collectif et l’identité régionale.