Le milieu touristique s’est réuni à Dosquet. (Crédit photo : Courtoisie)

TOURISME. Tourisme Lotbinière a profité de cette fin d’année pour se réunir à Dosquet et tracer le bilan de l’été 2018. Selon l’organisme, les efforts déployés ont été payants et ont attiré plusieurs personnes.

Bien que la majeure partie des voyageurs proviennent de la MRC de Lotbinière, de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, l’association a remarqué une hausse notable du nombre de visiteurs du Centre-du-Québec.

Au cours de la dernière année, plusieurs actions ont été mises de l’avant pour valoriser le territoire. Tourisme Lotbinière a lancé des offensives sur les médias sociaux en plus de poursuivre l’initiative de bureau d’accueil touristique mobile. L’intervenante en accueil touristique, Valérie Poulin-Gingras, se déplaçait sur différents sites fréquentés ou encore pendant les festivals et événements.

Cette rencontre a également été l’occasion pour l’organisme de faire le point sur les stratégies à adopter pour les trois prochaines années (2019-2022).

« Il est important pour nous d’être à l’écoute des acteurs du milieu, c’est pourquoi cette planification a été élaborée à la suite d’une consultation auprès des entrepreneurs en tourisme. C’est donc avec enthousiasme que nous leur avons présenté le fruit de ce travail », a expliqué la conseillère en développement touristique à Tourisme Lotbinière, Marie-Ève Lacasse.

Cette dernière ajoute que les commentaires recueillis pendant cette matinée serviront au déploiement de la stratégie. Aussi, elle sera rendue publique au cours des prochaines semaines.

 

Les plus lus

L’ensemble des traitements contre le cancer disponible à Lévis

SANTÉ. En Chaudière-Appalaches, les patients atteints de cancer pourront désormais être pris en charge à Lévis sans avoir à se rendre à Québec, grâce au nouveau Centre régional intégré de cancérologie (CRIC) situé à l’Hôtel-Dieu.

Jason-Elvis part à la conquête du monde

SOCIÉTÉ. Jason-Elvis Métivier s’envolera prochainement pour les Pays-Bas afin de représenter le Canada lors du World Agility Championship qui aura lieu du 10 au 14 avril prochain dans la ville de Hellendoorm.

Près de 100 contraventions émises en un an

SÉCURITÉ. Depuis le 1er mars 2018, la Sûreté du Québec a distribué 87 contraventions à des automobilistes qui circulaient sur la route 271, à Saint-Flavien.

Une décision qui se prend tôt le matin

ÉDUCATION. La décision de fermer ou non les écoles le matin se prend à 5h, même avant dans certains cas.

La MRC veut permettre les maisons de tourisme

SOCIÉTÉ. À l’heure où certaines municipalités partent en guerre contre les propriétaires qui louent leur logement sur des plateformes de type Airbnb, la MRC de Lotbinière, elle, veut s’ouvrir à ce type d’hébergement touristique. Lors de la dernière séance du conseil des maires, les élus se sont penchés sur un projet de règlement visant à l’autoriser dans certains secteurs du territoire.

Un étudiant de Saint-Sylvestre reçoit une bourse

ÉDUCATION. Vincent Gagné, de Saint-Sylvestre, a reçu une bourse de 500 $ de la Fondation Jefo, le 20 février dernier.

Les finalistes des Grands prix du tourisme dévoilés

TOURISME. Tourisme Chaudière-Appalaches a dévoilé, le 21 mars, les 65 finalistes de la 34e édition des Grands Prix du tourisme. La région se distingue dans quelques-unes des 15 catégories.

De l’aide pour trois municipalités

SOCIÉTÉ. Le gouvernement a confirmé qu’il apporterait son soutien à 24 municipalités du Québec qui ont été touchées par la tempête de neige qui a sévi du 24 au 26 février. Du nombre, on retrouve trois localités de la MRC de Lotbinière.

Une superstation de recharge rapide à Saint-Apollinaire

TRANSPORT. Le Circuit électrique d’Hydro-Québec et le Groupe Filgo-Sonic ont dévoilé une nouvelle superstation publique de recharge rapide pour les véhicules électriques à Saint-Apollinaire.

Planification stratégique : la MRC à l’écoute

POLITIQUE. La municipalité régionale de comté (MRC) de Lotbinière a dévoilé sa nouvelle planification stratégique 2019-2022 au Centre communautaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, le 13 mars dernier. On y a décelé quatre grands secteurs à travailler dont la qualité de l’eau, le manque de main-d’œuvre, le transport collectif et l’identité régionale.