Le gouvernement du Québec offre une aide aux municipalités qui doivent composer avec l’augmentation de la facture pour la SQ. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SÉCURITÉ. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 13 décembre, le versement de 33 M$ aux municipalités québécoises desservies par la Sûreté du Québec (SQ), dont celles de la MRC de Lotbinière. L’argent permettra de réduire la hausse de la facture pour les services de police.

La somme octroyée aux 1 041 municipalités fera passer la facture globale de 2019 de 356 M$ à 323 M$. Elle devrait aussi limiter l’augmentation des coûts du service à un maximum de 3,13 % pour les villes. Sans cette aide, certaines localités devraient assumer une croissance pouvant atteindre 30 %.

Selon les règles en vigueur, les municipalités s’acquittent de 53 % des coûts liés au service et le gouvernement paie le reste de la facture. Le gouvernement devrait les modifier pour rendre ce partage plus équitable.

Deuxième année

Il s'agit de la deuxième année consécutive où le gouvernement doit intervenir pour abaisser la facture. À pareille date, en 2017, Québec avait débloqué plus de 22 M$ pour soutenir les cités.

Sans la contribution gouvernementale, l’augmentation de la facture de certaines municipalités de la MRC de Lotbinière aurait été salée. Par exemple, pour la plus populeuse, Saint-Apollinaire, l’écart entre 2017 et 2018 aurait frôlé 150 000 $. Les Apollinairois avaient payé 829 514 $ en 2017. Sans l’aide de Québec, il leur en aurait coûté 972 787 $ en 2018. Finalement, le montant facturé s’est établi à 895 594 $.

Les 18 municipalités de la MRC de Lotbinière ont versé un total de 3 294 714 $ en 2017 et de 3 524 449 $ en 2018, avec la subvention gouvernementale. Sans, la note se serait chiffrée à 3 794 627 $.

Changements demandés

Pour la Fédération québécoise des municipalités (FQM), il est impératif que le gouvernement révise les politiques en vigueur.

« Le coût moyen d’un policier augmente encore une fois de plus de 6 %, et il faut éviter la répétition de cette situation. Le 19 octobre, dans une lettre que j’adressais à la ministre [Geneviève] Guilbault, je lui indiquais que nous ne voulions pas que les hausses salariales consenties aux policiers de la Sûreté du Québec par l’ancien gouvernement ajoutent un fardeau supplémentaire inacceptable à nos membres », a précisé le président de la FQM, Jacques Demers.

Cette appréciation est principalement causée par la signature du nouveau contrat de travail des agents de la paix en 2017. Il impliquait, entre autres, un important rattrapage salarial rétroactif à 2015.

 

 

 

Les plus lus

Valentin, le premier bébé de 2019

FAMILLE. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de l’année 2019. Le petit Valentin Chouinard est né le 1er janvier à 3h53, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le poupon, originaire de Saint-Apollinaire, est en parfaite santé, tout comme sa mère.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'octobre

Voici les événements qui ont marqué le mois d'octobre.

Une bonne année pour Nez rouge

SOCIÉTÉ. Les responsables de l’Opération Nez rouge (ONR) de Lotbinière ont tracé un bilan positif de cette 27e année d’activité dans la région. En huit soirées d’activité, les 222 bénévoles ont aidé à la réalisation de 169 raccompagnements.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'août

Voici quelques événements qui ont marqué le mois d'août.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de septembre

Voici un résumé des événements qui ont marqué le mois de septembre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de juillet

Voici les événements marquants du mois de juillet.

Un harfang des neiges perché sur un coq

OBSERVATION. Lucien Lemay, son épouse et un ami, Daniel Patry, ont pris part au Recensement des oiseaux de Noël (RON) le 15 décembre dernier. La veille, ils ont fait du repérage dans la zone du RON et un peu à l’extérieur. À Saint-Édouard, ils ont fait une observation inusitée. Ils ont remarqué un harfang des neiges perché sur le coq de l’église.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de novembre

Voici quelques moments qui ont marqué le mois de novembre.

Budget en augmentation à Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le conseil municipal de Saint-Antoine-de-Tilly a adopté, le 18 décembre, un budget de 2,4 M$ pour l’année 2019. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à l’année dernière où les dépenses étaient estimées à 2,3 M$.

Le suicide toujours préoccupant en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a fait le point sur la situation du suicide sur le territoire. Selon les plus récents chiffres du CISSS (2011-2015), environ 76 personnes commettent l’irréparable chaque année, en Chaudière-Appalaches.