Martin Dubois de Patri-Arch a présenté le pré-inventaire des bâtiments agricole de Lotbinière. Bien qu’il ait été fait à l’été 2017, certains bâtiments cités n’existent plus aujourd’hui. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

HISTOIRE. Le paysage agricole de la MRC de Lotbinière est ponctué de bâtiments de ferme ultra-modernes et d’installations à la fine pointe de la technologie. D’autres constructions sont les témoins silencieux d’une autre époque. Pour mettre leur importance en lumière, la MRC a commandé un pré-inventaire de ces édifices. Le répertoire qui compte 318 bâtiments a été présenté le 9 mai dernier.

«Dans un diagnostic que nous avions fait du territoire, nous retrouvions plusieurs bâtiments agricoles qui avaient une valeur patrimoniale, ou non, qui étaient laissés à l’abandon. C’était une préoccupation pour nous. L’intérêt c’est de pouvoir les remettre en valeur», a expliqué le responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme à la MRC de Lotbinière, Pablo Montenegro Rousseau.

Le travail, réalisé à l’été 2017, démontre que sur les 318 édifices répertoriés, 73 sont considérés comme ayant une valeur patrimoniale exceptionnelle ou supérieure. Pour la plupart, ils ont été construits au 20e siècle, quelques-uns vers la fin du 19e siècle.

Il n’y a pas que de vieilles granges qui ont été inventoriées. Il y a aussi d’anciennes écuries, porcheries, des bâtisses utilisées pour la conservation d’aliments ou de matériel. Certaines ont des structures surprenantes, des couleurs éclatantes ou délavées avec des détails uniques.

«C’est un patrimoine assez riche. Nous avons constaté qu’il y avait des composantes architecturales qui persistaient, parfois assez typiques de la région. Quand on s’y attarde et qu’on observe comme il faut, c’est très intéressant. Ça nous rappelle comment nos ancêtres faisaient l’agriculture», a expliqué le président de la firme Patri-Arch, Martin Dubois.

Fragile

Bien que Lotbinière compte plusieurs milliers de ces bâtiments, il s’agit d’un héritage «fragile» et «vulnérable», a rappelé Martin Dubois. Les besoins de l’agriculture moderne les rendent parfois inutiles.

«C’est dangereux d’en perdre beaucoup. C’est un patrimoine qui sera toujours plus menacé que les maisons qui sont nécessaires pour l’habitation. Quand il n’y a plus d’animaux, c’est sûr que ces bâtiments n’ont plus vraiment de raisons d’exister.»

Le répertoire, accessible sur le site de la MRC de Lotbinière, facilitera les efforts de conservation. «Si on veut les préserver, il faut savoir de quoi on parle et quels sont les éléments les plus intéressants», a rappelé M. Dubois. Du coup, il souligne le travail de plusieurs propriétaires qui entretiennent leurs bâtiments.

Selon lui, pour prolonger leur durée de vie, il faut non seulement les entretenir, mais aussi leur attribuer une fonction.

 

 

Les plus lus

Feu vert pour le développement du Domaine du Radar

TOURISME. Après avoir acheté les terrains de l’ancienne base militaire située à Saint-Sylvestre, en 2010, Richard St-Laurent s’est mis à rêver de faire du Domaine du Radar un incontournable touristique. Aujourd’hui, son souhait est en voie de devenir une réalité. Il a reçu, le 17 janvier, la confirmation d’une aide financière de 1,4 M$ du gouvernement du Québec. L’argent le supportera dans la conc...

Valentin, le premier bébé de 2019

FAMILLE. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de l’année 2019. Le petit Valentin Chouinard est né le 1er janvier à 3h53, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le poupon, originaire de Saint-Apollinaire, est en parfaite santé, tout comme sa mère.

Une bonne année pour Nez rouge

SOCIÉTÉ. Les responsables de l’Opération Nez rouge (ONR) de Lotbinière ont tracé un bilan positif de cette 27e année d’activité dans la région. En huit soirées d’activité, les 222 bénévoles ont aidé à la réalisation de 169 raccompagnements.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'octobre

Voici les événements qui ont marqué le mois d'octobre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'août

Voici quelques événements qui ont marqué le mois d'août.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de septembre

Voici un résumé des événements qui ont marqué le mois de septembre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de juillet

Voici les événements marquants du mois de juillet.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de novembre

Voici quelques moments qui ont marqué le mois de novembre.

Budget en augmentation à Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le conseil municipal de Saint-Antoine-de-Tilly a adopté, le 18 décembre, un budget de 2,4 M$ pour l’année 2019. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à l’année dernière où les dépenses étaient estimées à 2,3 M$.

Le suicide toujours préoccupant en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a fait le point sur la situation du suicide sur le territoire. Selon les plus récents chiffres du CISSS (2011-2015), environ 76 personnes commettent l’irréparable chaque année, en Chaudière-Appalaches.