(Crédit photo: Archives)

ÉDUCATION – Selon les prévisions du nombre d’élèves d’âge primaire et d’âge secondaire établies par la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) pour les cinq prochaines années scolaires, la construction d’une nouvelle école à Saint-Apollinaire permettra d’éviter d’importants transferts d’élèves. La situation sera aussi identique dans les autres municipalités de Lotbinière desservies par la CSDN.

Rappelons qu’en raison de l’augmentation de la clientèle d’âge primaire dans l’est de Lotbinière dans les dernières années, la CSDN a dû procéder à plusieurs transferts d’élèves à Saint-Apollinaire et à Saint-Agapit. Désormais, l’École secondaire Beaurivage accueille notamment les élèves de 5e et 6e année provenant de Saint-Apollinaire.

Avec la nouvelle école qui doit ouvrir ses portes à Saint-Apollinaire pour l’année scolaire 2019-2020, la commission scolaire pourra ainsi faire face à cette hausse des élèves du primaire et ramener les élèves de 5e et 6e année dans une école de leur municipalité. Le nouvel établissement disposera de 12 classes de niveau primaire et 2 locaux pour le préscolaire.

Écoles rapidement remplies

Même qu’en en 2019-2020, huit locaux seraient disponibles dans les deux établissements primaires de Saint-Apollinaire, l’École des Quatre-Vents et la nouvelle école bientôt en construction. Toutefois, selon les prévisions de la CSDN, les deux institutions seraient déjà remplies à pleine capacité en 2022-2023.

Heureusement, des locaux seraient alors toujours disponibles à l’École secondaire Beaurivage, si à long terme des transferts d’élèves de Saint-Apollinaire proches de cet établissement étaient nécessaires.

Dans un autre ordre d’idées, la CSDN est déjà à pied d’œuvre dans son analyse pour déterminer les bassins primaires (secteurs desservis par les écoles) de Saint-Apollinaire. Le tout permettra d’assurer une répartition intelligente des élèves, en assurant notamment une proximité de l’école avec la résidence.

«On est à voir les redécoupages puisque nous allons distribuer la clientèle en deux secteurs. Avec la municipalité, nous allons aller voir les prévisions de développement (pour voir où habiteront les jeunes familles). Une rencontre est d’ailleurs prévue avec la mairie le 15 mai», a expliqué Benoît Langlois, directeur général adjoint de la CSDN responsable de ce dossier.

Statu quo ailleurs dans Lotbinière

En ce qui a trait à la situation des autres écoles primaires de la CSDN dans Lotbinière, la commission scolaire ne prévoit pas de pénurie de locaux dans ces établissements lors des cinq prochaines années. Même si la municipalité de Saint-Gilles a connu un fort développement dans les dernières années, la situation des locaux à l’École Étienne-Chartier est «en équilibre».

Notons cependant que les élèves de 6e année de l’Épervière/Sainte-Thérèse de Saint-Agapit vont demeurer à l’École secondaire Beaurivage au cours des prochaines années.

Enfin, pour ce qui est de la clientèle secondaire, les adolescents qui fréquentent les deux établissements de la CSDN dans Lotbinière, l’École Pamphile-Le May et Beaurivage, ne devraient pas vivre de changement.

À Pamphile-Le May, environ 550 élèves fréquenteraient l’établissement d’une capacité théorique de 1 300 étudiants dans les cinq prochaines années. À Beaurivage, même état de situation puisque 890 élèves fréquenteraient en moyenne l’établissement pendant cette période alors que la capacité d’accueil totale est de 1 200.

Les plus lus

Sainte-Croix autorise la démolition de la maison Legendre

SOCIÉTÉ. Le comité de démolition de la municipalité de Sainte-Croix a accordé le permis de démolition de la maison Legendre à son propriétaire, le 5 juillet.

Sainte-Croix remporte la compétition des pompiers

SOCIÉTÉ. L’équipe du Service de sécurité incendie de Sainte-Croix a remporté la troisième édition de la Compétition des pompiers de Lotbinière. En tout, 30 sapeurs répartis en 10 équipes se sont élancés sur le parcours installé à Laurier-Station, le 7 juillet.

La miellerie Saint-Patrice au Festibière de Lévis

ÉCONOMIE. La miellerie Saint-Patrice était des exposants invités lors du deuxième Festibière de Lévis qui a eu lieu du 28 juin au 1er juillet dernier.

Radar photo à Val-Alain

TRANSPORT. Le ministère des Transports surveillera de près la vitesse sur le chantier de l’autoroute 20, à Val-Alain. Pendant l’été, les automobilistes pourraient y croiser un radar photo mobile, et ce, jusqu’au 2 novembre.

Des règlements qui ne vont pas assez loin

ENVIRONNEMENT. Le dépôt des projets de règlements modifiés de la Loi sur les hydrocarbures le 6 juin dernier ne rassure pas le Comité vigilance hydrocarbures de la MRC de Lotbinière. Le regroupement ne croit pas qu’ils écartent définitivement les possibilités de forages dans la région.

Maison Legendre : à quelques jours d’une décision

PATRIMOINE. Le sort de la maison Legendre sera scellé au cours des prochains jours. Le comité de démolition s’est réuni le 3 juillet dernier devant près de 30 personnes pour entendre les arguments des gens en faveur et ceux qui s’y opposent. Bien que la démolition semble probable, plusieurs demandent à la municipalité de considérer d’autres options de conservation.

L’opposition s’organise

SOCIÉTÉ. Les opposants à la démolition de la Maison Legendre n’ont pas dit leur dernier mot. Ils comptent bien faire appel de la décision du comité.

Où fêter le 24 juin ?

SOCIÉTÉ. La Société nationale des Québécoises et des Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQQCA) a rendu publique la programmation de la Fête nationale. Si le grand rassemblement régional a lieu à Saint-Georges cette année, plusieurs municipalités de la MRC organisent des célébrations sur leur territoire.

Troisième lien: la MRC de Lotbinière joint sa voix à celle de Lévis

POLITIQUE. La MRC de Lotbinière appuie la Ville de Lévis dans ses démarches pour la construction d’un troisième lien routier entre les rives sud et nord de la région. Plusieurs élus et représentants socio-économique de la région étaient présents à une conférence de presse donnée par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le 5 juillet, pour manifester ouvertement leur appui.

Un sondage qui ne reflèterait pas la réalité

ENVIRONNEMENT. L’Association pétrolière et gazière du Québec (L’APGQ) maintient qu’une forte proportion de la population québécoise donne son appui au développement des projets liés au gaz naturel. L’organisme a réagi, le 26 juin dernier, à la sortie des résultats d’une enquête menée par le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO). L’exercice montrait que 65 % d...