Les balles de foins sont emballées dans du plastique pour être conservées pendant l’hiver. (Crédit photo : Archives)

ENVIRONNEMENT. Plusieurs producteurs de la MRC de Lotbinière participent, depuis quelques années déjà, à une initiative qui permet de réduire leur empreinte écologique. Ils collaborent à la collecte des plastiques d’enrobage de balles de foin.

Actuellement, ce ramassage se fait dans huit municipalités couvertes par le plan de gestion des matières résiduelles (PGMR), dont quatre dans la MRC de Lotbinière : Leclercville, Lotbinière, Sainte-Croix et Saint-Antoine-de-Tilly. Deux autres localités offrent un service partiel, soit Issoudun et Saint-Édouard.

«Il y avait une demande de la part des agriculteurs pour recycler ces plastiques. En réalité, ils se retrouvaient avec une grande quantité de matériel qui semblait récupérable, à leurs yeux, mais ils n’avaient aucun outil», a expliqué le coordonnateur à l’environnement et technicien en génie civil à la MRC de Lotbinière, Stéphane Vachon.

Annuellement, ce sont entre 50 et 60 tonnes de plastiques qui sont détournées des sites d’enfouissements. Chaque producteur, a ajouté M. Breton, peut envoyer à la récupération plus ou moins 1,5 tonne par année.

De plus, le tout se fait à faible coût puisque le processus n’engendre aucune collecte supplémentaire. La MRC doit seulement fournir des sacs aux exploitants qui souhaitent participer. Une fois qu’ils ont été remplis, ils n’ont qu’à les déposer dans leurs bacs qui seront ramassés par le récupérateur. Ici, il s’agit de Gaudreau.

«Nous essayons d’agir comme initiateur pour accélérer le processus. Les MRC auront éventuellement le devoir de récupérer ces matières. Il faut qu’elles réduisent l’enfouissement de leurs déchets. Donc, il faut qu’elles trouvent des voies d’utilisation. Ce projet cadre parfaitement dans cet objectif», a poursuivi la conseillère en agroenvironnement à la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches, Kathryn Vachon.

Volonté

Stéphane Breton a mentionné que d’autres municipalités de la MRC de Lotbinière ont manifesté un intérêt pour cette récupération. Cependant, des raisons techniques empêchent le programme d’être déployé sur tout le territoire. La MRC fait affaire avec deux centres de tri, soit Gaudreau, à Victoriaville, et Via, à Lévis. «À Lévis, ils ne veulent pas l’accepter pour le moment. Pour eux, c’est comme une tâche supplémentaire puisque leur chaîne de tri n’est pas nécessairement adaptée à ça.»

Toutefois, la situation est appelée à changer puisqu’un projet pilote entre Via et la MRC de Bellechasse est en cours. Trois municipalités offriront cette opportunité à leurs producteurs. «À terme, est-ce qu’on pourra y accéder? Pour l’instant, on ne le sait pas», a poursuivi M. Breton.

Une fois récupérés, ces plastiques sont envoyés à l’étranger. «Ils mettent ça en gros ballots et c’est exporté. C’est difficile de savoir ce qu’ils font avec ça, mais il y a différentes possibilités», a expliqué Kathryn Vachon.

 

 

Les plus lus

Maison Legendre : appel déposé

PATRIMOINE. Le comité de sauvegarde de la maison Legendre, à Sainte-Croix, a déposé sa demande d’appel de l'option retenue par le comité de démolition, le 19 juillet. Dans la décision rendue le 5 juillet, il autorisait le propriétaire à procéder à la démolition de la résidence.

Sainte-Croix accueille un grand rassemblement de familles souches

PATRIMOINE. La municipalité de Sainte-Croix sera l’hôte d’une grande activité qui réunira des représentants de cinq familles souches des Seigneuries de Lotbinière et de Sainte-Croix, le 12 août.

Abondance bleutée

AGRICULTURE. Les bleuetières de la Chaudière-Appalaches ont ouvert leurs portes avec quelques jours d’avance cette année. Le lancement officiel de la saison du bleuet en corymbe (géant) a eu lieu le 30 juillet, à La Vallée Bleue de Val-Alain. Selon les observations, elle devrait être très bonne.

La démolition confirmée

SOCIÉTÉ. Le conseil municipal de Sainte-Croix a confirmé, le 7 août, la décision du comité de démolition dans le dossier de la maison Legendre. À majorité, il a autorisé la démolition de l’immeuble situé sur la route Marie-Victorin.

Rouler pour l’AVC

SOCIÉTÉ. Partout où il va, le Français Christian Darrosé ne passe pas inaperçu et c’est ce qu’il recherche. Parti de Vancouver le 4 juin, il roule sur la Transcanadienne à bord de sa Citroën Trèfle de 1923. Son périple de 78 jours lui permettra de visiter 68 villes canadiennes pour sensibiliser la population aux accidents vasculaires cérébraux. (AVC) Lui et sa voiture d’un bleu éclatant se sont ar...

Marcher 1 000 km pour les jeunes

SOCIÉTÉ. En marchant 1 000 km, de Gaspé à Montréal, Marlène Bouillon veut faire tomber des barrières sur les tabous qui entourent la santé mentale des jeunes. Avec 759 km de marche au compteur, elle s’est arrêtée à Saint-Antoine-de-Tilly, le 1er août, pour partager son message.

Quelques îlots de chaleur dans la région

ENVIRONNEMENT. Bien qu’elle soit située en région rurale, la MRC de Lotbinière compte quelques îlots de chaleur. On retrouve ces zones où la chaleur est plus élevée à Saint-Apollinaire, Saint-Agapit, Laurier-Station et Sainte-Croix.

Des travaux à la caisse de Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. La Caisse Desjardins du Centre de Lotbinière effectuera certains travaux de réfection à son point de service de Saint-Agapit. D’une durée de cinq semaines, le chantier débutera à la mi-août.

Le zoo de la controverse

SOCIÉTÉ. La controverse entourant la présence du Zoo Papanack à la dernière édition de Festivent a raisonné jusque dans la MRC de Lotbinière. Plusieurs ont dénoncé la situation sur la page Facebook de l’organisme Facepatte

Un nouveau médecin à Saint-Patrice

SANTÉ. La Coopérative de solidarité santé du Sud de Lotbinière accueillera dans ses rangs un nouveau médecin. Docteure Suzanne Beauregard y commencera sa pratique à temps plein, le 6 août.