(Crédit photo : Archives)

ENVIRONNEMENT. L’Organisme de bassins versants (OBV) de la zone du Chêne a lancé récemment un projet collectif visant la protection du secteur de la rivière Petit Saut, à Sainte-Croix. L’OBV a même reçu la confirmation d’une aide de 100 000 $, sur quatre ans, du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour tout le volet agricole.

L’amélioration de la qualité de l’eau et des habitats riverains du bassin versant du Petit Saut s’adresse autant aux citoyens de Sainte-Croix qu’aux entreprises agricoles et industrielles.

Les producteurs agricoles qui s’impliqueront pourront bénéficier d’une subvention du MAPAQ, dans le cadre du programme Prime-Vert, qui peut couvrir jusqu’à 90 % des frais engendrés. Prime-Vert vise à accroître l’adoption de pratiques agroenvironnementales par les entreprises agricoles afin de participer à l’amélioration de la qualité de l’environnement et de la santé humaine.

La contribution des adhérents au programme prendra différentes formes. Elle pourra se traduire dans des aménagements agroenvironnementaux durables, favorables à la biodiversité, comme des haies brise-vent et des bandes riveraines, dans la mise aux normes des installations septiques et dans la mise en valeur de la rivière Petit Saut.

D’après des suivis de la qualité de l’eau de la rivière du Petit Saut, réalisés par le ministère de l’Environnement, certains critères liés à la protection de la vie aquatique et d’autres associés aux activités récréatives sont fréquemment dépassés.

 

Les plus lus

L’ensemble des traitements contre le cancer disponible à Lévis

SANTÉ. En Chaudière-Appalaches, les patients atteints de cancer pourront désormais être pris en charge à Lévis sans avoir à se rendre à Québec, grâce au nouveau Centre régional intégré de cancérologie (CRIC) situé à l’Hôtel-Dieu.

Jason-Elvis part à la conquête du monde

SOCIÉTÉ. Jason-Elvis Métivier s’envolera prochainement pour les Pays-Bas afin de représenter le Canada lors du World Agility Championship qui aura lieu du 10 au 14 avril prochain dans la ville de Hellendoorm.

Près de 100 contraventions émises en un an

SÉCURITÉ. Depuis le 1er mars 2018, la Sûreté du Québec a distribué 87 contraventions à des automobilistes qui circulaient sur la route 271, à Saint-Flavien.

Une décision qui se prend tôt le matin

ÉDUCATION. La décision de fermer ou non les écoles le matin se prend à 5h, même avant dans certains cas.

La MRC veut permettre les maisons de tourisme

SOCIÉTÉ. À l’heure où certaines municipalités partent en guerre contre les propriétaires qui louent leur logement sur des plateformes de type Airbnb, la MRC de Lotbinière, elle, veut s’ouvrir à ce type d’hébergement touristique. Lors de la dernière séance du conseil des maires, les élus se sont penchés sur un projet de règlement visant à l’autoriser dans certains secteurs du territoire.

Un étudiant de Saint-Sylvestre reçoit une bourse

ÉDUCATION. Vincent Gagné, de Saint-Sylvestre, a reçu une bourse de 500 $ de la Fondation Jefo, le 20 février dernier.

Les finalistes des Grands prix du tourisme dévoilés

TOURISME. Tourisme Chaudière-Appalaches a dévoilé, le 21 mars, les 65 finalistes de la 34e édition des Grands Prix du tourisme. La région se distingue dans quelques-unes des 15 catégories.

De l’aide pour trois municipalités

SOCIÉTÉ. Le gouvernement a confirmé qu’il apporterait son soutien à 24 municipalités du Québec qui ont été touchées par la tempête de neige qui a sévi du 24 au 26 février. Du nombre, on retrouve trois localités de la MRC de Lotbinière.

Une superstation de recharge rapide à Saint-Apollinaire

TRANSPORT. Le Circuit électrique d’Hydro-Québec et le Groupe Filgo-Sonic ont dévoilé une nouvelle superstation publique de recharge rapide pour les véhicules électriques à Saint-Apollinaire.

Planification stratégique : la MRC à l’écoute

POLITIQUE. La municipalité régionale de comté (MRC) de Lotbinière a dévoilé sa nouvelle planification stratégique 2019-2022 au Centre communautaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, le 13 mars dernier. On y a décelé quatre grands secteurs à travailler dont la qualité de l’eau, le manque de main-d’œuvre, le transport collectif et l’identité régionale.