Jack Dupuis se prépare pour la dernière étape de sélection de l’équipe canadienne qui participera au Mondial des métiers. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCIÉTÉ. Médaillé d’or des Olympiades canadiennes des métiers et technologies en 2017 et en 2018, Jack Dupuis, de Val-Alain, poursuit son parcours vers le 45e Mondial des métiers. Il se prépare actuellement en prévision des sélections de l’équipe canadienne qui se dérouleront à Halifax, en mai 2019.

«Il s’agit d’un long processus, je ne pensais pas que ce serait aussi exigeant», a-t-il confié. Il doit déceler et résoudre des problèmes mécaniques complexes sur différents engins. Tout y passe : électricité, système hydraulique, groupe motopropulseur, etc.

Chacune des épreuves d’une durée de trois heures le confronte à trois ennuis mécaniques distincts. Il ne les connaît jamais à l’avance et doit les trouver et les réparer dans le temps imparti. De plus, il est également évalué sur d’autres éléments comme l’aspect santé et sécurité au travail. Les juges sont très sévères, a-t-il tenu à préciser.

Préparation

«Mon école m’offre la possibilité de m’entraîner avec un professeur qui me fera des problèmes. Mon travail me sert aussi d’entraînement. Ça me prépare à vivre des situations avec des machines que je ne connais pas.»

Le diplômé du Centre de formation en mécanique de véhicules lourds de la Commission scolaire des Navigateurs est mécanicien pour le projet Meliadine, une mine d’or située au Nunavut.

Comme aspirant à l’équipe canadienne, il bénéficie de fonds pour l'aider à parfaire ses connaissances. Il reçoit 5 000 $ de Compétences Québec et 7 000 $ de l’organisation des Olympiades canadiennes.

«Je peux aller dans un autre pays pour participer à une compétition. Sinon, l’argent me permet de payer mon essence pour me rendre à l’école, à me procurer du matériel, à faire venir un expert dans un domaine spécifique ou suivre des formations.»

À la fin novembre, il s’envolera pour la France afin de prendre part à une compétition. Il pourra se familiariser avec les camions de route et des marques de véhicules qui lui sont inconnues. «C’est ce qu’il faut pour bien se préparer.»

Avenir

Jack Dupuis souhaite poursuivre sa carrière dans le Grand Nord canadien. Il est en train de compléter le processus d’embauche pour la compagnie qui exploite la mine Meliadine.

Il a d’autres projets en tête s’il doit revenir dans la région. Il espère démarrer sa propre entreprise ou encore retourner aux études pour pousser ses connaissances en génie mécanique.

 

 

 

 

Les plus lus

Feu vert pour le développement du Domaine du Radar

TOURISME. Après avoir acheté les terrains de l’ancienne base militaire située à Saint-Sylvestre, en 2010, Richard St-Laurent s’est mis à rêver de faire du Domaine du Radar un incontournable touristique. Aujourd’hui, son souhait est en voie de devenir une réalité. Il a reçu, le 17 janvier, la confirmation d’une aide financière de 1,4 M$ du gouvernement du Québec. L’argent le supportera dans la conc...

Valentin, le premier bébé de 2019

FAMILLE. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de l’année 2019. Le petit Valentin Chouinard est né le 1er janvier à 3h53, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le poupon, originaire de Saint-Apollinaire, est en parfaite santé, tout comme sa mère.

Une bonne année pour Nez rouge

SOCIÉTÉ. Les responsables de l’Opération Nez rouge (ONR) de Lotbinière ont tracé un bilan positif de cette 27e année d’activité dans la région. En huit soirées d’activité, les 222 bénévoles ont aidé à la réalisation de 169 raccompagnements.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'octobre

Voici les événements qui ont marqué le mois d'octobre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'août

Voici quelques événements qui ont marqué le mois d'août.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de septembre

Voici un résumé des événements qui ont marqué le mois de septembre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de juillet

Voici les événements marquants du mois de juillet.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de novembre

Voici quelques moments qui ont marqué le mois de novembre.

Budget en augmentation à Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le conseil municipal de Saint-Antoine-de-Tilly a adopté, le 18 décembre, un budget de 2,4 M$ pour l’année 2019. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à l’année dernière où les dépenses étaient estimées à 2,3 M$.

Le suicide toujours préoccupant en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a fait le point sur la situation du suicide sur le territoire. Selon les plus récents chiffres du CISSS (2011-2015), environ 76 personnes commettent l’irréparable chaque année, en Chaudière-Appalaches.