Les Agricultrices du Québec reconnaissent le travail de Vicky Bélanger, agricultrice de l’année en Chaudière-Appalaches Ouest. (Crédit photo : Courtoisie)

AGRICULTURE. Fille de producteurs laitiers, Vicky Bélanger est tombée dedans quand elle était petite. Pour la productrice de 26 ans, le choix de carrière était naturel. À 21 ans, elle a fait le grand plongeon en achetant sa propre ferme. C’était en 2014. Aujourd’hui, ses efforts et son travail sont reconnus par ses pairs, alors qu’elle a été nommée agricultrice de l’année pour Chaudière-Appalaches Ouest. Elle sera honorée, en compagnie de huit consœurs de partout au Québec, le 20 octobre, lors du Gala Saturne, des Agricultrices du Québec.

«C’est valorisant, c’est une petite tape dans le dos pour dire qu’on va continuer d’avancer. C’est une belle reconnaissance et une belle motivation», a lancé la propriétaire de la ferme Holsky de Lotbinière, en entretien téléphonique.

La jeune femme y voit aussi une reconnaissance de son parcours hors de l’ordinaire. Même si sa famille possédait une ferme laitière, elle ne l'a pas repris. Avec l'aide de sa mère, elle a plutôt choisi de voler de ses propres ailes.

«C’est un transfert non apparenté. J’ai acheté en avril 2014, mais j’avais commencé à y travailler en septembre 2013. Déjà, c’était moi qui m’occupais de la régie parce que les propriétaires n’étaient plus là. […] Quand j’ai montré que j’étais intéressée, le propriétaire a décidé de se retirer et de me laisser ça entre les mains. Il m’a tout appris en une semaine et ensuite il n’était plus là.»

Passion

La production laitière est exigeante. Elle prend beaucoup de temps et d’énergie. Elle demande d’être constamment à l’affut des nouvelles normes, technologies et avancées. Pourtant, Vicky Bélanger en parle avec un enthousiasme débordant.

«Je suis une tripeuse d’animaux. Mes vaches, ce sont mes petits bébés, je m’en occupe jour et nuit, on travaille tout le temps avec les animaux. On les connaît par cœur, leur nom, on sait qui est la mère de l’autre. […] Ça me fait plaisir de montrer aux gens de l’extérieur quel est mon travail et de leur donner des tâches à accomplir.»

La Ferme Holsky compte 75 têtes, dont 46 vaches en lactation.

Gestion de l’offre

La nouvelle brèche dans le système de gestion de l’offre n’a pas été bien accueillie par la jeune femme. La joie de vivre et le dynamisme qu’elle avait en début d’entrevue avaient maintenant laissé la place un ton plus inquiet.

«J’étais en train de traire mes vaches lundi matin et j’avais envie de pleurer. Ça m’est rentré dedans. Ça nous frappe tous. On fait notre travail avec passion et on se fait couper l’herbe sous le pied. On a l’impression d’être un peu délaissés», a-t-elle confié.

Il faut dire que les producteurs laitiers avaient encaissé les contre-coups des ouvertures consenties par les deux précédents traités signés avec l’Asie et l’Union européenne. «On faisait déjà des pieds et des mains pour essayer de joindre les deux bouts, et là, il y a ça qui arrive.»

La productrice s’interroge aussi sur le système de compensations qui sera accordé par le gouvernement. «On nous explique qu’il y en aura, mais c’est tout le temps dans l’idée d’un réinvestissement alors qu’on est déjà accotés. […]. Pour une entreprise comme la mienne qui débute, je ne peux pas me le permettre, donc je n’en ai pas [de subventions].»

Elle espère que les fédérations représentant les producteurs laitiers les tiendront informés rapidement de la suite des choses.

 

 

Les plus lus

Le courage de deux Apollinairois honoré

SOCIÉTÉ. Deux citoyens de Saint-Apollinaire, Patrick Beaulieu et Robert Masson, ont reçu, le 4 février, la médaille du civisme pour avoir sauvé un homme de la noyade, le 23 juin 2017, au lac des Sources. Les hommes ont été honorés lors de la 33e cérémonie de l’Hommage au civisme qui s’est déroulée à l’hôtel du Parlement à Québec.

Briser l’isolement par la motoneige

SOCIÉTÉ. Malgré la pluie et le verglas, près de 200 motoneigistes, pour la plupart des agriculteurs, se sont donné rendez-vous, ce midi, à Saint-Agapit, au Angus Zone. Ces derniers prenaient part à la cinquième Ride de skidoo Lely services agricoles.

Les bonnes pratiques en développement durable soulignées

ENVIRONNEMENT. La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Lotbinière a dévoilé, le 23 janvier, les cinq entreprises finalistes du troisième concours en développement durable.

Carambolage: qui paiera la facture ?

TRANSPORT. Le 2 février dernier, près de 200 véhicules qui circulaient sur l’autoroute 20 ont été impliqués dans un carambolage monstre, à la hauteur de Val-Alain. Plusieurs services d’urgence ont été envoyés sur les lieux, à la demande des policiers pour leur prêter assistance. Deux semaines plus tard, le maire de Val-Alain se demande qui va payer la facture.

La Ressourcerie ouvre ses portes

COMMUNAUTÉ. Afin de démystifier sa mission auprès de la population, La Ressourcerie de Lotbinière a tenu une journée porte ouverte le 25 janvier, dans ses locaux de Laurier-Station.

Un voisin bruyant

SOCIÉTÉ. Quelques citoyens du rang Saint-Frédéric, à Saint-Sylvestre, sont aux prises avec un problème assez gênant. L’une des éoliennes situées à proximité des demeures est plutôt bruyante, à un point où le son perturbe leurs activités quotidiennes.

Les glissades de Saint-Sylvestre de retour

FAMILLE. Saint-Sylvestre se transformera en centre de glisse pour une 12e année. Du 1er au 3 février, la municipalité, la Corporation D.E.F.I et le Club Lions accueilleront les amateurs de sensations fortes, au bout de la rue Delisle, dans le cadre des traditionnelles Glissades familiales.

Berce du Caucase : 14 colonies d’éliminées

ENVIRONNEMENT. L’Organisme de bassin versant (OBV) de la zone du Chêne a tracé le bilan local de la première année du projet Offensive régionale de la lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches. Sur le territoire couvert par l’OBV, 14 colonies de berces du Caucase ont été repérées et supprimées pendant l’été 2018.

Les producteurs de grains reçoivent une première avance

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé, le 22 janvier, un versement de 15,3 M$ à ses membres qui ont adhéré à la protection Céréales et canola de l’Assurance stabilisation.

La Chamaille se fera entendre pour la cour de l’École la Clé d’Or

SOCIÉTÉ. L’ensemble de musique ancienne La Chamaille sera en spectacle à l’église de Saint-Antoine-de-Tilly le 3 février prochain, à 16h. L’événement organisé par l’École la Clé d’Or vise à recueillir des fonds pour le projet d’embellissement de la cour d’école.