Le MTQ refuse l’implantation d’arrêts obligatoires sur l’avenue Bergeron. (Crédit photo : Archives)

SÉCURITÉ. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a tranché. Il refuse à la municipalité de Saint-Agapit l’installation de panneaux d’arrêt obligatoire sur l’avenue Bergeron, à l’intersection de la rue du Centenaire.

«On nous a dit que ça créerait des bouchons de circulation dans les directions nord et sud, ce qui ne serait pas idéal. Par contre, le ministère nous a amené la possibilité d’améliorer notre intersection en peinturant des lignes sur la rue du Centenaire», a fait savoir le maire Yves Gingras, déçu de la décision du ministère.

Pourtant, l’étude de circulation effectuée dans le secteur a démontré une augmentation significative du flot de véhicules qui empruntent cette artère de circulation. Selon les informations envoyées à la municipalité, le débit journalier moyen annuel (DJMA) s’élevait à 9 000 véhicules. En février 2017, d’après les données compilées par les MTQ, il était de 6 500 sur cette portion de route.

L’administration Gingras avait déposé sa demande au début de l’été pour assurer la sécurité dans ce secteur névralgique de la localité de 4 300 habitants. On y retrouve, entre autres, le Complexe des Seigneuries, qui abrite le Campus de Lotbinière, et l’École Beaurivage, qui accueille les élèves du secondaire ainsi que des élèves de cinquième et sixième année du primaire.

Plans B

Saint-Agapit est déjà en mode solutions. Si le maire croit toujours qu’il sera possible de convaincre le MTQ de répondre favorablement à la requête, il indique que dès octobre, le conseil municipal planchera sur d’autres options.

Parmi celles envisagées, il y a l’installation de panneaux lumineux, la mise en place d’un passage piétonnier et l’embauche d’un brigadier.

Toutefois, Yves Gingras craint que le passage piétonnier soit la cause de certains accidents. Selon le Code de la sécurité routière (CSR), les piétons ont la priorité à ces intersections. Automobilistes et cyclistes doivent leur céder le passage.

Le premier citoyen estime qu’un conducteur sur deux ne respecte pas cette obligation, ce qui serait dangereux pour l’automobiliste qui laisserait passer un piéton.

Il y a deux ans, Saint-Agapit avait fait une demande pour l’installation d’un feu de circulation à cette même intersection. Ce qui avait été refusé.

L’avenue Bergeron (route 273) est sous juridiction provinciale. C’est-à-dire que certaines interventions comme l’implantation de panneaux d’arrêt ou d’un feu de circulation ne relèvent pas de la municipalité, mais du MTQ.

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Le courage de deux Apollinairois honoré

SOCIÉTÉ. Deux citoyens de Saint-Apollinaire, Patrick Beaulieu et Robert Masson, ont reçu, le 4 février, la médaille du civisme pour avoir sauvé un homme de la noyade, le 23 juin 2017, au lac des Sources. Les hommes ont été honorés lors de la 33e cérémonie de l’Hommage au civisme qui s’est déroulée à l’hôtel du Parlement à Québec.

Briser l’isolement par la motoneige

SOCIÉTÉ. Malgré la pluie et le verglas, près de 200 motoneigistes, pour la plupart des agriculteurs, se sont donné rendez-vous, ce midi, à Saint-Agapit, au Angus Zone. Ces derniers prenaient part à la cinquième Ride de skidoo Lely services agricoles.

Les bonnes pratiques en développement durable soulignées

ENVIRONNEMENT. La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Lotbinière a dévoilé, le 23 janvier, les cinq entreprises finalistes du troisième concours en développement durable.

Carambolage: qui paiera la facture ?

TRANSPORT. Le 2 février dernier, près de 200 véhicules qui circulaient sur l’autoroute 20 ont été impliqués dans un carambolage monstre, à la hauteur de Val-Alain. Plusieurs services d’urgence ont été envoyés sur les lieux, à la demande des policiers pour leur prêter assistance. Deux semaines plus tard, le maire de Val-Alain se demande qui va payer la facture.

La Ressourcerie ouvre ses portes

COMMUNAUTÉ. Afin de démystifier sa mission auprès de la population, La Ressourcerie de Lotbinière a tenu une journée porte ouverte le 25 janvier, dans ses locaux de Laurier-Station.

Un voisin bruyant

SOCIÉTÉ. Quelques citoyens du rang Saint-Frédéric, à Saint-Sylvestre, sont aux prises avec un problème assez gênant. L’une des éoliennes situées à proximité des demeures est plutôt bruyante, à un point où le son perturbe leurs activités quotidiennes.

Les glissades de Saint-Sylvestre de retour

FAMILLE. Saint-Sylvestre se transformera en centre de glisse pour une 12e année. Du 1er au 3 février, la municipalité, la Corporation D.E.F.I et le Club Lions accueilleront les amateurs de sensations fortes, au bout de la rue Delisle, dans le cadre des traditionnelles Glissades familiales.

Berce du Caucase : 14 colonies d’éliminées

ENVIRONNEMENT. L’Organisme de bassin versant (OBV) de la zone du Chêne a tracé le bilan local de la première année du projet Offensive régionale de la lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches. Sur le territoire couvert par l’OBV, 14 colonies de berces du Caucase ont été repérées et supprimées pendant l’été 2018.

Les producteurs de grains reçoivent une première avance

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé, le 22 janvier, un versement de 15,3 M$ à ses membres qui ont adhéré à la protection Céréales et canola de l’Assurance stabilisation.

La Chamaille se fera entendre pour la cour de l’École la Clé d’Or

SOCIÉTÉ. L’ensemble de musique ancienne La Chamaille sera en spectacle à l’église de Saint-Antoine-de-Tilly le 3 février prochain, à 16h. L’événement organisé par l’École la Clé d’Or vise à recueillir des fonds pour le projet d’embellissement de la cour d’école.