Les bénévoles d’Accès + Lotbinière conduisent les personnes atteintes d’un cancer à l’hôpital. (Crédit photo : Alexandre Bellemare)

COMMUNAUTÉ. Un diagnostic de cancer signifie de d'importants bouleversements dans le quotidien des malades. Les déplacements vers les hôpitaux sont fréquents et représentent, chaque fois, une source de stress pour eux. En offrant un transport gratuit vers l’Hôtel-Dieu de Lévis et l’Hôtel-Dieu de Québec, Accès + Lotbinière vient faire une grande différence dans la vie de ces personnes.

Lorsque Christiane Bolduc a reçu son diagnostic de cancer ce printemps, tout s’est enchaîné rapidement pour elle : test, hospitalisation, etc., ce qui l’a mené à sa première chimiothérapie en juillet, à Lévis. À ce moment, elle ne connaissait pas encore Accès + Lotbinière et se rendait à l’hôpital par ses propres moyens.

«C’est la travailleuse sociale du CLSC qui m’en a parlé. J’ai eu droit au service pour mes traitements de radiothérapie à l’Hôtel-Dieu de Québec.» Elle en a eu 33. Chaque fois, un bénévole passait la prendre chez elle, la déposait devant la porte de l’hôpital, attendait qu’elle ait terminé et la ramenait à la maison.

«Je trouve ça bien, parce que ce n'est pas agréable d'aller à l’Hôtel-Dieu de Québec. […] Ça aide à rester positif et à se concentrer sur la guérison.» Pendant ce temps, la mère monoparentale n’a pas eu à se préoccuper de la circulation, d’éventuels retards ou du coût de son stationnement. Ainsi, elle a pu passer plus de temps de qualité avec son enfant.

Les chauffeurs, eux, sont conscients de l’immense impact qu’ils ont dans la vie de ces personnes. «Pour moi, c’est valorisant de rendre ce service. Cela évite qu’elles aient des soucis autres que ceux de leur maladie», a expliqué Denys Langlois, bénévole depuis sept ans chez Accès +.

Entre le départ et le retour, ces derniers restent près de l’hôpital et patientent le temps nécessaire, que ce soit une heure ou six heures. «Quand on s’embarque là-dedans, on sait à quoi s’attendre. On le fait pour eux.»

Humanité

Pendant le trajet, certains se confient à lui, d’autres non. Quelques fois, ils sont silencieux. À d’autres moments, ils peuvent parler de tout et de rien, a spécifié Denys Langlois.

«J’avais des traitements toutes les semaines. Certains jours, j'allais moins bien et ils [les chauffeurs] le respectaient aussi», a confirmé Mme Bolduc. Pendant toute la durée de leur traitement, les malades ont l’occasion d’entrer en contact avec tous les chauffeurs. Il arrive même, quelques fois, que des liens se tissent. «Quand je vois un avis de décès dans le journal, j’ai un petit pincement au cœur», a noté Denys Langlois.

Redonner

Lorsqu’il a pris sa retraite, M. Langlois cherchait une façon de redonner à la communauté. Le bénévolat s’imposait de lui-même. Quand on lui a proposé de devenir chauffeur pour Accès + Lotbinière, il a accepté. Il sait que ce qu’il fait, même si c’est peu, représente beaucoup pour les gens qu’il accompagne. «Ils sont contents d’avoir ce service, c’est très apprécié.»

Accès + Lotbinière compte 25 chauffeurs qui font chacun environ un transport par semaine, peut-être plus pendant les périodes plus achalandées.

L’année dernière, les bénévoles d’Accès + Lotbinière ont réalisé 802 transports vers les centres hospitaliers. Cela représente 1 342 heures et plus de 31 400 km.

 

 

Les plus lus

La fin d’un chapitre

PORTRAIT. Véritable institution dans le paysage de Leclercville, le Magasin général C.E. Beaudet et Fils ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Son propriétaire, Jean Beaudet, mettra la clé sous la porte le 29 décembre, fermant le livre d’une histoire familiale de plus de 70 ans.

Un nouvel indicatif dans la région

COMMUNICATION. À partir du 24 novembre, un nouvel indicatif régional commencera à faire son apparition dans tout le secteur de l’Est-du-Québec. Le 367 s’ajoutera donc au 418 et au 581.

L’itinérance existe dans Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Même si elle n’est pas visible, l’itinérance est une réalité bien vivante dans la MRC de Lotbinière. C’est ce qu’il a été possible d’apprendre, le 8 novembre, à l’occasion d’une activité organisée par le Groupe de réflexion et d’action sur la pauvreté (GRAP) dans le cadre de la Journée pour l’élimination de la pauvreté.

Grève de trois jours à la SAQ

CONSOMMATION. Le Syndicat des employés de magasin et de bureau de la Société des alcools du Québec (SEMB-SAQ) devrait déclencher une grève de trois jours à partir de vendredi.

Des arbres pour améliorer la sécurité routière

TRANSPORT. Le Centre d’enseignement et de recherche en foresterie du Cégep de Sainte-Foy (CERFO) a lancé un projet visant à rendre les routes de la Chaudière-Appalaches plus sécuritaires. En 2018-2019, le CERFO concentrera ses efforts à sécuriser quelques tronçons de route des MRC de Bellechasse et de Lotbinière.

Guylaine Dumont parle d’esprit sportif avec des jeunes de Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. L’ancienne olympienne Guylaine Dumont était de passage ce matin à l’École l’Épervière de Saint-Agapit. Elle y a rencontré les élèves dans le cadre du projet des ambassadrices et ambassadeurs de l’esprit sportif.

Extincteurs : un commerçant itinérant reconnaît sa culpabilité

FAITS DIVERS. Un citoyen de Lévis, Yan Cadorette, a plaidé coupable, les 31 août et 5 septembre, à des accusations portées contre lui, en vertu de la Loi sur la protection du consommateur. Les événements en cause remontent à 2015, alors qu’il a fait du commerce itinérant sans permis à Saint-Apollinaire, Saint-Jean-de-Brébeuf et Québec.

Réponses demandées

ENVIRONNEMENT. Les opposants à l’exploitation des gaz de schiste dans la MRC de Lotbinière sont inquiets. Repsol et Intragaz ont publié récemment des avis selon lesquels les permis de recherche d’hydrocarbures sont maintenant des licences d’exploration en vertu de la nouvelle Loi sur les hydrocarbures. Les groupes citoyens interpellent la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours et lui de...

Un bon bulletin pour nos écoles

ÉDUCATION. Pour une deuxième année consécutive, l’École secondaire Pamphile-Le May pointe dans le top 5 des écoles publiques de Chaudière-Appalaches. Avec une cote de 6,4 sur 10, l’établissement d’enseignement de Sainte-Croix a pris le cinquième rang, selon le plus récent classement des écoles secondaires de l’Institut Fraser.

Bon premier week-end pour Nez rouge

COMMUNAUTÉ. Les bénévoles d’Opération Nez rouge Lotbinière ont donné le coup d’envoi de la 27e édition dans Lotbinière, les 30 novembre et 1er décembre. Pour ces deux premières soirées, ils ont réalisé 42 raccompagnements, pratiquement le même nombre que l’année dernière.