La directrice générale de la Commission scolaire des Navigateurs, Esther Lemieux. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ÉDUCATION. Plus d’élèves quittent le secondaire avec leur diplôme en poche. Selon des chiffres rapportés par le Journal de Québec, le 10 septembre, les taux de diplomation sont en hausse en Chaudière-Appalaches et dans Lotbinière.

Selon les données colligées, en 1998, 72 % des élèves de cinquième secondaire de Lotbinière avaient reçu leur diplôme après sept ans. En 2009, ils étaient 78,5 %. «C’est une réussite collective, c’est un travail rigoureux, mais ça prend vraiment l’assentiment de tout le personnel pour obtenir de tels résultats. Quand je suis arrivée en poste en 2012, on avait un taux de 74 % et le ministère de l’Éducation nous conviait à une cible de 85 %, en 2020», a ajouté Mme Lemieux.

Ce travail de longue haleine a payé. Le taux pour l’ensemble des établissements secondaires de la CSDN est passé à 81 %, en 2017. Esther Lemieux a bon espoir que les élèves atteindront l'objectif ministériel.

Remise en question

Pour y parvenir, la CSDN a dû repenser ses façons de faire afin de mieux identifier les besoins des jeunes et des écoles et de mieux cibler les interventions à faire. L’implantation du travail en réseau a simplifié la tâche, permis de suivre la progression des élèves dès le préscolaire et de faciliter les transitions.

«Nous avons fait le portrait des environnements pour connaître les élèves que nos écoles secondaires accueillaient. Nous nous sommes vite aperçus qu’il y avait des vulnérabilités dans certains réseaux et des forces propres à chacun. Nous avons guidé nos réflexions à partir des analyses qui ont été faites pour chacun d’eux.»

Un réseau est composé d’une école secondaire et des écoles primaires rattachées à son bassin. La CSDN compte sept réseaux qui ont chacun leurs caractéristiques spécifiques.

La CSDN s’est également attaquée à son mode de supervision des écoles en s’inspirant d’un modèle destiné aux élèves : la réponse à l’intervention. «On s’est dit que si c’était bon pour les élèves, ce serait bon aussi pour nous.» Ainsi, la CSDN tient pour acquis que 80 % des établissements vont bien, que 15 % d’entre elles pouvaient connaître des difficultés à l’occasion et que 5 % nécessitaient un suivi plus serré de la part de la direction générale.

«Nous regardons alors ce qui se passe et ce que nous pouvons mettre en place pour mieux les soutenir et mieux les accompagner.»

L’ajout de ressources professionnelles est également au nombre des interventions que l’organisme a faites pour assurer un meilleur suivi de la réussite des élèves.

 

 

 

Les plus lus

Feu vert pour le développement du Domaine du Radar

TOURISME. Après avoir acheté les terrains de l’ancienne base militaire située à Saint-Sylvestre, en 2010, Richard St-Laurent s’est mis à rêver de faire du Domaine du Radar un incontournable touristique. Aujourd’hui, son souhait est en voie de devenir une réalité. Il a reçu, le 17 janvier, la confirmation d’une aide financière de 1,4 M$ du gouvernement du Québec. L’argent le supportera dans la conc...

Valentin, le premier bébé de 2019

FAMILLE. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de l’année 2019. Le petit Valentin Chouinard est né le 1er janvier à 3h53, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le poupon, originaire de Saint-Apollinaire, est en parfaite santé, tout comme sa mère.

Une bonne année pour Nez rouge

SOCIÉTÉ. Les responsables de l’Opération Nez rouge (ONR) de Lotbinière ont tracé un bilan positif de cette 27e année d’activité dans la région. En huit soirées d’activité, les 222 bénévoles ont aidé à la réalisation de 169 raccompagnements.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'octobre

Voici les événements qui ont marqué le mois d'octobre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'août

Voici quelques événements qui ont marqué le mois d'août.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de septembre

Voici un résumé des événements qui ont marqué le mois de septembre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de juillet

Voici les événements marquants du mois de juillet.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de novembre

Voici quelques moments qui ont marqué le mois de novembre.

Budget en augmentation à Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le conseil municipal de Saint-Antoine-de-Tilly a adopté, le 18 décembre, un budget de 2,4 M$ pour l’année 2019. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à l’année dernière où les dépenses étaient estimées à 2,3 M$.

Le suicide toujours préoccupant en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a fait le point sur la situation du suicide sur le territoire. Selon les plus récents chiffres du CISSS (2011-2015), environ 76 personnes commettent l’irréparable chaque année, en Chaudière-Appalaches.