Crédit : Érick Deschênes

C’est le 28 août que le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a adopté à l'unanimité le budget 2018-2019 de l’organisme. Après plusieurs années de déficits épongés grâce aux surplus accumulés, la CSDN prévoit un excédent de plus de 1,1 M$ dans son prochain exercice financier.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«Je suis fier (de cet exercice et des précédents) puisqu’on identifie très bien les besoins et le budget couvre très bien ces besoins. Dans le contexte actuel, ce sont des réinvestissements (de la part du gouvernement provincial), ce ne sont pas des discussions désagréables. Ce n’est pas parce qu’il y a une masse d’argent qui rentre qu’on y va n’importe comment. On regarde les besoins à la base», a résumé Jérôme Demers, président de la CSDN, sur les tenants et aboutissants du budget 2018-2019.

Concrètement, le budget 2018-2019 de la CSDN prévoit des revenus de plus de 280,6 M$ et des dépenses de plus de 279,5 M$, permettant un surplus de plus de 1,1 M$ qui sera déposé dans les surplus accumulés de la commission scolaire (présentement chiffrés à environ 20 M$) ou qui permettra à l’institution de faire des investissements en cours d’année scolaire. Présentement, le budget d’investissement est établi à plus de 31,6 M$.

Cette portion de l’exercice financier inclut notamment les aides gouvernementales, annoncées en juin dernier, issues des programmes Maintien des bâtiments et résorption du déficit d’entretien, Construction et agrandissement d’écoles, et Implantation du plan d’action numérique, soit respectivement des subventions de près de 8,5 M$, de plus de 18,7 M$ et près de 3,5 M$.

Mentionnons également que le budget de fonctionnement prévoit l’ajout de ressources en lien avec les orientations ministérielles comme la Mesure d’appui à la réussite pour une somme d’un peu plus de 3 M$. La croissance de la clientèle de plus de 600 élèves au secteur jeunes entraîne une augmentation de l’équivalent de 10 postes destinés à des services aux élèves. 

Ce qui fait dire à Bertin Fillion, directeur général adjoint à la CSDN responsable du budget, que l’exercice 2018-2019 est fort différent des précédents. 

«Somme toute, pour la commission scolaire, c’est un budget de mise à niveau je dirais. On a une clientèle en croissance et ça implique des ajouts pour y faire face. Puisque nous avons resserré les budgets lors des années précédentes, nous avons un peu de rattrapage (au niveau des investissements) à faire, ce que nous réalisons cette année», a-t-il déclaré.

Maintien du taux de taxe

Quant au taux de taxe scolaire, il sera maintenu cette année à 0,2259 $ du 100 $ d’évaluation, comme légiféré par le gouvernement libéral sortant dans le cadre de sa réforme de la taxe scolaire. 

Rappelons en effet que dans le cadre de sa modification de la Loi sur l’instruction publique, Québec a utilisé le plus bas taux de taxe de la Chaudière-Appalaches en 2017-2018 pour fixer le taux unique que pouvait imposer les commissions scolaires de la région en 2018-2019. Comme le plus bas taux en Chaudière-Appalaches était celui de la CSDN, la commission scolaire a dû maintenir celui de 2017-2018 dans son exercice 2018-2019. 

Également, dans le cadre de cette réforme, une exemption a été accordée à tous les contribuables sur les premiers 25 000 $ de valeur imposable. Pour le propriétaire d’une maison évaluée à 200 000 $ sur le territoire de la CSDN, cela équivaut donc à une baisse de 56 $. Notons que le tout n’a pas eu d’impact sur l’élaboration du budget de la CSDN.

«Nous ne sommes pas désavantagés puisqu’on a le même taux que l’an dernier. Nous n’avons rien perdu. En ce qui a trait à l’exemption pour les premiers 25 000 $ de valeur imposable, nous recevrons une compensation du ministère de l’Éducation», a expliqué Bertin Fillion.

Projet exploratoire

Dans un autre ordre d’idées, la CSDN s’attèlera, en 2018-2019, à déployer sur l’ensemble de son territoire le plan d’action numérique, initiative gouvernementale visant à donner les outils aux élèves québécois pour faire face à la révolution numérique. 

En plus de cette mise en place, un projet exploratoire particulier, basé sur des pratiques reconnues par la recherche, sera expérimenté au sein de plusieurs institutions primaires et secondaires du réseau de l’Aubier. Il s’agit des écoles primaires du Bac (Saint-Lambert-de-Lauzon), des Petits-Cheminots (Charny), Saint-Louis-de-France (Charny), du Grand-Fleuve (Saint-Romuald) et Notre-Dame-d’Etchemin (Saint-Romuald) ainsi que de l’École secondaire de l’Aubier (Saint-Romuald).

Les plus lus

Un redécoupage qui ne fait pas l’unanimité

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a annoncé ses couleurs, le 24 octobre, quant au choix du redécoupage des bassins à Saint-Apollinaire. La nouvelle école accueillera des élèves de la maternelle à la sixième année, à la grande déception de plusieurs parents.

Il protège Saint-Patrice depuis 40 ans

SOCIÉTÉ. Doyen du Service de sécurité incendie de Saint-Patrice, Yves Bilodeau a consacré 40 ans de sa vie à protéger les citoyens de sa municipalité. La longue et fructueuse carrière de celui qui occupe depuis 17 ans des fonctions de direction a été honorée par ses collègues le 7 octobre dernier, à l’occasion du Rallye des pompiers.

L’Halloween c’est du sérieux

COMMUNAUTÉ. Manon Lambert, de Saint-Antoine-de-Tilly, cultive depuis longtemps une véritable passion pour l’Halloween. Depuis quelques années, le terrain de sa résidence située sur le chemin de Tilly prend une allure lugubre alors que les pierres tombales, squelettes, crânes, loups-garous, sorcières et autres créatures cauchemardesques y prennent place.

Réfléchir au Lotbinière de demain

ENVIRONNEMENT. Le premier forum Demain Lotbinière : on s’emballe pour le climat s’est ouvert le 25 octobre, à Saint-Apollinaire. L’événement qui se poursuit jusqu’au 27 octobre réunit des experts de différentes sphères pour amorcer une réflexion sur les défis posés par les changements climatiques.

L’urgence de Charny fermée la nuit

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a annoncé que l’urgence du Centre Paul-Gilbert de Charny sera fermée le soir et la nuit dès le 3 novembre.

Nouvelle école : la construction lancée

ÉDUCATION. Le coup d’envoi des travaux de construction de la nouvelle école de Saint-Apollinaire a été donné aujourd’hui.

Dix jours pour célébrer l’économie sociale

COMMUNAUTÉ. La Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRÉSCA) a dévoilé, le 24 octobre au Centre de plein air de Lévis, la programmation de la 10e édition des Semaines de l’économie sociale en Chaudière-Appalaches. Cette année, l’événement organisé par la TRÉSCA se déroulera, du 5 au 15 novembre, sous le thème Votre quotidien, c’est nos affaires!.

Le gouvernement doit tenir tête aux gazières selon des groupes citoyens

ENVIRONNEMENT. Les groupes citoyens de la MRC de Lotbinière demandent au gouvernement Legault de ne pas céder devant la pression exercée par la compagnie Questerre. Cette dernière sollicite les tribunaux pour qu'ils lèvent les interdictions de fracturation hydraulique dans la vallée du Saint-Laurent.

Entente de partenariat entre Lévis et Saint-Agapit

SÉCURITÉ. La Ville de Lévis a confirmé, lors de son assemblée publique du 22 octobre, la signature d’une entente d’entraide mutuelle en sécurité incendie avec la municipalité de Saint-Agapit.

Le Louis Cyr primé

ALIMENTATION. La Fromagerie Bergeron s’est de nouveau distinguée lors de la 20e remise des prix Caseus, le 1er novembre dernier. Son fromage Louis Cyr a mérité deux prix.