Crédit : Érick Deschênes

C’est le 28 août que le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a adopté à l'unanimité le budget 2018-2019 de l’organisme. Après plusieurs années de déficits épongés grâce aux surplus accumulés, la CSDN prévoit un excédent de plus de 1,1 M$ dans son prochain exercice financier.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«Je suis fier (de cet exercice et des précédents) puisqu’on identifie très bien les besoins et le budget couvre très bien ces besoins. Dans le contexte actuel, ce sont des réinvestissements (de la part du gouvernement provincial), ce ne sont pas des discussions désagréables. Ce n’est pas parce qu’il y a une masse d’argent qui rentre qu’on y va n’importe comment. On regarde les besoins à la base», a résumé Jérôme Demers, président de la CSDN, sur les tenants et aboutissants du budget 2018-2019.

Concrètement, le budget 2018-2019 de la CSDN prévoit des revenus de plus de 280,6 M$ et des dépenses de plus de 279,5 M$, permettant un surplus de plus de 1,1 M$ qui sera déposé dans les surplus accumulés de la commission scolaire (présentement chiffrés à environ 20 M$) ou qui permettra à l’institution de faire des investissements en cours d’année scolaire. Présentement, le budget d’investissement est établi à plus de 31,6 M$.

Cette portion de l’exercice financier inclut notamment les aides gouvernementales, annoncées en juin dernier, issues des programmes Maintien des bâtiments et résorption du déficit d’entretien, Construction et agrandissement d’écoles, et Implantation du plan d’action numérique, soit respectivement des subventions de près de 8,5 M$, de plus de 18,7 M$ et près de 3,5 M$.

Mentionnons également que le budget de fonctionnement prévoit l’ajout de ressources en lien avec les orientations ministérielles comme la Mesure d’appui à la réussite pour une somme d’un peu plus de 3 M$. La croissance de la clientèle de plus de 600 élèves au secteur jeunes entraîne une augmentation de l’équivalent de 10 postes destinés à des services aux élèves. 

Ce qui fait dire à Bertin Fillion, directeur général adjoint à la CSDN responsable du budget, que l’exercice 2018-2019 est fort différent des précédents. 

«Somme toute, pour la commission scolaire, c’est un budget de mise à niveau je dirais. On a une clientèle en croissance et ça implique des ajouts pour y faire face. Puisque nous avons resserré les budgets lors des années précédentes, nous avons un peu de rattrapage (au niveau des investissements) à faire, ce que nous réalisons cette année», a-t-il déclaré.

Maintien du taux de taxe

Quant au taux de taxe scolaire, il sera maintenu cette année à 0,2259 $ du 100 $ d’évaluation, comme légiféré par le gouvernement libéral sortant dans le cadre de sa réforme de la taxe scolaire. 

Rappelons en effet que dans le cadre de sa modification de la Loi sur l’instruction publique, Québec a utilisé le plus bas taux de taxe de la Chaudière-Appalaches en 2017-2018 pour fixer le taux unique que pouvait imposer les commissions scolaires de la région en 2018-2019. Comme le plus bas taux en Chaudière-Appalaches était celui de la CSDN, la commission scolaire a dû maintenir celui de 2017-2018 dans son exercice 2018-2019. 

Également, dans le cadre de cette réforme, une exemption a été accordée à tous les contribuables sur les premiers 25 000 $ de valeur imposable. Pour le propriétaire d’une maison évaluée à 200 000 $ sur le territoire de la CSDN, cela équivaut donc à une baisse de 56 $. Notons que le tout n’a pas eu d’impact sur l’élaboration du budget de la CSDN.

«Nous ne sommes pas désavantagés puisqu’on a le même taux que l’an dernier. Nous n’avons rien perdu. En ce qui a trait à l’exemption pour les premiers 25 000 $ de valeur imposable, nous recevrons une compensation du ministère de l’Éducation», a expliqué Bertin Fillion.

Projet exploratoire

Dans un autre ordre d’idées, la CSDN s’attèlera, en 2018-2019, à déployer sur l’ensemble de son territoire le plan d’action numérique, initiative gouvernementale visant à donner les outils aux élèves québécois pour faire face à la révolution numérique. 

En plus de cette mise en place, un projet exploratoire particulier, basé sur des pratiques reconnues par la recherche, sera expérimenté au sein de plusieurs institutions primaires et secondaires du réseau de l’Aubier. Il s’agit des écoles primaires du Bac (Saint-Lambert-de-Lauzon), des Petits-Cheminots (Charny), Saint-Louis-de-France (Charny), du Grand-Fleuve (Saint-Romuald) et Notre-Dame-d’Etchemin (Saint-Romuald) ainsi que de l’École secondaire de l’Aubier (Saint-Romuald).

Les plus lus

Plusieurs suggestions pour le développement de Val-Alain

SOCIÉTÉ. Le comité chargé de travailler à l’élaboration de la planification stratégique de Val-Alain a reçu plusieurs suggestions qui alimenteront leur réflexion des prochains mois.

Le quai de Leclercville revampé

RÉNOVATION. C’est à la suite de travaux de réfection totalisant plus de 210 000 $ qu’a eu lieu, le 17 août, l’inauguration officielle du quai de Leclercville. En plus de Jacques Gourde, député fédéral, Normand Côté, préfet de la MRC de Lotbinière, et Marcel Richard, maire de Leclercville, une soixantaine de résidents de l’endroit se sont déplacés pour l’occasion.

Les visiteurs au rendez-vous à Dosquet

COMMUNAUTÉ. La 16e édition des Journées portes ouvertes sur les fermes du Québec a connu un franc succès. Le 9 septembre dernier, deux fermes de Dosquet ont ouvert leurs portes au public. Plus de 1 730 visites ont été comptabilisées au Centre d’attelage Équin-Star et à la Ferme Labonté et Filles.

Rentrée scolaire : hausse globale du nombre d’élèves dans les écoles

ÉDUCATION. Alors que les élèves du collégial ont déjà fait leur retour sur les bancs d’école, ceux du primaire et du secondaire y sont attendus à compter du 29 août. Pour plusieurs écoles, la rentrée scolaire 2018-2019 annonce certains changements causés par une hausse du taux de fréquentation.

Nouvelle subvention pour les travaux à l’église de Sainte-Croix

PATRIMOINE. Le ministère de la Culture a confirmé, en juillet, une subvention de 95 000 $ à la Fabrique Saint-Laurent-Rivière-du-Chêne. Cet argent servira aux travaux de réfection de l’église de Sainte-Croix.

Un lynx à Saint-Apollinaire

FAUNE. Une citoyenne de Saint-Apollinaire a partagé, lundi, une vidéo sur la page Spotted : Saint-Apollinaire et alentours-lotbinière, d’un lynx qu’elle a aperçu dans sa cour arrière le 10 septembre, en fin d’avant-midi.

Surplus budgétaire à la CSDN

C’est le 28 août que le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a adopté à l'unanimité le budget 2018-2019 de l’organisme. Après plusieurs années de déficits épongés grâce aux surplus accumulés, la CSDN prévoit un excédent de plus de 1,1 M$ dans son prochain exercice financier.

Un taux de diplomation en hausse

ÉDUCATION. Plus d’élèves quittent le secondaire avec leur diplôme en poche. Selon des chiffres rapportés par le Journal de Québec, le 10 septembre, les taux de diplomation sont en hausse en Chaudière-Appalaches et dans Lotbinière.

Les jeunes ruraux toujours aussi nombreux

JEUNES RURAUX. Cette année encore s’est déroulée la Classique des jeunes ruraux du Québec sur les terrains de l’Expo Lotbinière, à Saint-Agapit. Du 17 au 19 août, ce sont au total 150 jeunes, âgés de 4 à 25 ans, qui ont fait le succès de cette 22e édition sous la thématique de Disney.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Après une pause d’un mois, les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis à l’occasion de leur assemblée mensuelle, le 12 septembre, à Leclercville. Voici quelques points qui ont retenu l’attention.