La démarche de planification stratégique de Val-Alain a débuté. Crédit photo : Archives

SOCIÉTÉ. Le comité chargé de travailler à l’élaboration de la planification stratégique de Val-Alain a reçu plusieurs suggestions qui alimenteront leur réflexion des prochains mois.

Depuis le début de l’été, le comité recueille les commentaires des citoyens, autant par les médias sociaux que par des boîtes à idées disposées un peu partout dans la localité. Certains reviennent souvent, d’autres se démarquent par leur originalité. 

«Plusieurs portent sur la sécurité routière dans les rangs autour du village, des suggestions comme mettre des pancartes de vitesse et des dos d’âne. D’autres ont proposé une piscine, une piste cyclable et l’organisation de plusieurs activités. Sinon, on a eu des demandes pour une résidence pour personnes âgées», a décrit la porte-parole du comité Liza Perron.

Une autre idée a également retenu son attention. Il s’agit d’une coopérative ou d’un marché mixte qui permettrait aux producteurs, artistes et artisans locaux d’exposer et vendre des produits. «Notre centre-ville est fait avec des maisons. Ce qu’on a comme services, c’est le bureau de poste et un dépanneur. Cela nous donnerait l’occasion de revaloriser notre petit centre-ville et faire en sorte qu’il y ait des boutiques et un restaurant», a-t-elle poursuivi. 

La suite

Bien qu’elle soit satisfaite des résultats obtenus jusqu’à présent, Liza Perron n’a pas le sentiment d’avoir rejoint toute la population de Val-Alain, surtout les jeunes. Elle espère que les prochaines étapes permettront de les atteindre.

Une consultation publique est en préparation. Elle devrait avoir lieu cet automne. Le comité présentera aux participants un questionnaire afin de collecter des données sur les besoins des citoyens. 

Par la suite, ils feront du porte-à-porte pour s’assurer de toucher tous les citoyens. Avec une population de 965 personnes, elle croit que ce sera possible. «Tous les membres du comité sont motivés et on veut vraiment que la majorité de la population réponde. Si on se réunit tous, on est probablement bons pour avoir l’opinion de tout le monde.»

Mme Perron a ajouté que le comité est relativement représentatif de la population de Val-Alain. Les membres ont de 15 à 60 ans et touchent plusieurs corps de métier. Il y a une mère ainsi qu’un immigrant, a-t-elle illustré. Ils auront ainsi une vision plus large du développement de la municipalité.

Soutenir Val-Alain

La planification stratégique sera dévoilée au printemps. Elle offrira à l'administration différentes options pour poursuivre son développement au cours des prochaines années. «Nous sommes là pour tâter le pouls de la population, pas pour prendre des décisions. Ce sera à la municipalité de le faire.»

La démarche amorcée ressemble à celle entreprise, il y a quelques années, avec le comité municipalité amie des aînés (MADA). «À la suite des consultations, il y a eu le développement d’un sentier pédestre derrière l’école. On a été témoin que ces démarches sont souvent payantes.»

 

Les plus lus

Un redécoupage qui ne fait pas l’unanimité

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a annoncé ses couleurs, le 24 octobre, quant au choix du redécoupage des bassins à Saint-Apollinaire. La nouvelle école accueillera des élèves de la maternelle à la sixième année, à la grande déception de plusieurs parents.

Il protège Saint-Patrice depuis 40 ans

SOCIÉTÉ. Doyen du Service de sécurité incendie de Saint-Patrice, Yves Bilodeau a consacré 40 ans de sa vie à protéger les citoyens de sa municipalité. La longue et fructueuse carrière de celui qui occupe depuis 17 ans des fonctions de direction a été honorée par ses collègues le 7 octobre dernier, à l’occasion du Rallye des pompiers.

L’Halloween c’est du sérieux

COMMUNAUTÉ. Manon Lambert, de Saint-Antoine-de-Tilly, cultive depuis longtemps une véritable passion pour l’Halloween. Depuis quelques années, le terrain de sa résidence située sur le chemin de Tilly prend une allure lugubre alors que les pierres tombales, squelettes, crânes, loups-garous, sorcières et autres créatures cauchemardesques y prennent place.

Réfléchir au Lotbinière de demain

ENVIRONNEMENT. Le premier forum Demain Lotbinière : on s’emballe pour le climat s’est ouvert le 25 octobre, à Saint-Apollinaire. L’événement qui se poursuit jusqu’au 27 octobre réunit des experts de différentes sphères pour amorcer une réflexion sur les défis posés par les changements climatiques.

L’urgence de Charny fermée la nuit

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a annoncé que l’urgence du Centre Paul-Gilbert de Charny sera fermée le soir et la nuit dès le 3 novembre.

Nouvelle école : la construction lancée

ÉDUCATION. Le coup d’envoi des travaux de construction de la nouvelle école de Saint-Apollinaire a été donné aujourd’hui.

Dix jours pour célébrer l’économie sociale

COMMUNAUTÉ. La Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRÉSCA) a dévoilé, le 24 octobre au Centre de plein air de Lévis, la programmation de la 10e édition des Semaines de l’économie sociale en Chaudière-Appalaches. Cette année, l’événement organisé par la TRÉSCA se déroulera, du 5 au 15 novembre, sous le thème Votre quotidien, c’est nos affaires!.

Le gouvernement doit tenir tête aux gazières selon des groupes citoyens

ENVIRONNEMENT. Les groupes citoyens de la MRC de Lotbinière demandent au gouvernement Legault de ne pas céder devant la pression exercée par la compagnie Questerre. Cette dernière sollicite les tribunaux pour qu'ils lèvent les interdictions de fracturation hydraulique dans la vallée du Saint-Laurent.

Entente de partenariat entre Lévis et Saint-Agapit

SÉCURITÉ. La Ville de Lévis a confirmé, lors de son assemblée publique du 22 octobre, la signature d’une entente d’entraide mutuelle en sécurité incendie avec la municipalité de Saint-Agapit.

Le Louis Cyr primé

ALIMENTATION. La Fromagerie Bergeron s’est de nouveau distinguée lors de la 20e remise des prix Caseus, le 1er novembre dernier. Son fromage Louis Cyr a mérité deux prix.