L’église de Sainte-Croix accueillera une partie du grand Rassemblement 2018 des familles souches de Sainte-Croix. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

PATRIMOINE. La municipalité de Sainte-Croix sera l’hôte d’une grande activité qui réunira des représentants de cinq familles souches des Seigneuries de Lotbinière et de Sainte-Croix, le 12 août.

La journée débutera par une messe à l’église de Sainte-Croix, à 9h. Suivra la commémoration du 100e anniversaire du décès de Pamphile Le May, faite par Claude Crégheur et René Paquin et l’inauguration de l’exposition permanente sur la vie de l’écrivain.

En après-midi, les activités se déplaceront à la salle Robert Daigle de l’Hôtel de Ville de Sainte-Croix. La Société patrimoine et histoire des seigneuries de Lotbinière procédera au lancement du livre d’Anicette Lemay. Par la suite, un représentant de chacune des familles offrira une conférence sur leur premier ancêtre dans la région. Le tout se terminera par une participation au pique-nique en blanc organisé par la municipalité pour souligner l’arrivée des nouveaux San-cruciens.

Dans le cadre de son rassemblement annuel, l’Association des familles Lemay, dit Delorme, dit Poudrier, a eu l’idée d’inviter les représentants des Beaudet, des Gauthier, des Houde et des Legendre à y prendre part. De là est né le Rassemblement 2018 des familles pionnières de Sainte-Croix.

«Nous voulons voir quel genre d’intérêt nous pourrons générer chez les familles afin d'étudier la possibilité de présenter un festival annuel ou aux deux ans. Il toucherait autant les ancêtres que leur le style de vie de colonisateurs. Peu de gens connaissent la dureté de leur vie, à l’époque», a indiqué le président de l’Association des familles Lemay dit Delorme, dit Poudrier, Jacques Delorme.

Le rassemblement revêt une grande importance pour M. Delorme. Les associations de familles québécoises vivent toutes un déclin à un degré plus ou moins important. Les jeunes générations sont beaucoup moins intéressées, a-t-il constaté.

Le festival qu’il souhaite organiser se déroulerait sur une fin de semaine et viserait à raviver la flamme de la généalogie chez les jeunes. «Nous aurions des activités qui s’adresseraient à tous les âges.»

Les associations de familles souches sont importantes pour la mémoire collective, a rappelé M. Delorme. «Cela prend des passionnés.» C’est par leur travail que plusieurs informations sur ces familles sont collectées, traitées, analysées et publiées.

 

 

 

Les plus lus

Valentin, le premier bébé de 2019

FAMILLE. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de l’année 2019. Le petit Valentin Chouinard est né le 1er janvier à 3h53, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le poupon, originaire de Saint-Apollinaire, est en parfaite santé, tout comme sa mère.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'octobre

Voici les événements qui ont marqué le mois d'octobre.

Une bonne année pour Nez rouge

SOCIÉTÉ. Les responsables de l’Opération Nez rouge (ONR) de Lotbinière ont tracé un bilan positif de cette 27e année d’activité dans la région. En huit soirées d’activité, les 222 bénévoles ont aidé à la réalisation de 169 raccompagnements.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'août

Voici quelques événements qui ont marqué le mois d'août.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de septembre

Voici un résumé des événements qui ont marqué le mois de septembre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de juillet

Voici les événements marquants du mois de juillet.

Un harfang des neiges perché sur un coq

OBSERVATION. Lucien Lemay, son épouse et un ami, Daniel Patry, ont pris part au Recensement des oiseaux de Noël (RON) le 15 décembre dernier. La veille, ils ont fait du repérage dans la zone du RON et un peu à l’extérieur. À Saint-Édouard, ils ont fait une observation inusitée. Ils ont remarqué un harfang des neiges perché sur le coq de l’église.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de novembre

Voici quelques moments qui ont marqué le mois de novembre.

Budget en augmentation à Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le conseil municipal de Saint-Antoine-de-Tilly a adopté, le 18 décembre, un budget de 2,4 M$ pour l’année 2019. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à l’année dernière où les dépenses étaient estimées à 2,3 M$.

Le suicide toujours préoccupant en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a fait le point sur la situation du suicide sur le territoire. Selon les plus récents chiffres du CISSS (2011-2015), environ 76 personnes commettent l’irréparable chaque année, en Chaudière-Appalaches.