Marlène Bouillon accompagnée de son mari et de marcheuses qui ont fait quelques kilomètres avec elle. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. En marchant 1 000 km, de Gaspé à Montréal, Marlène Bouillon veut faire tomber des barrières sur les tabous qui entourent la santé mentale des jeunes. Avec 759 km de marche au compteur, elle s’est arrêtée à Saint-Antoine-de-Tilly, le 1er août, pour partager son message.

«Je vais aller porter l’espoir sur 1 000 km pour ceux qui sont atteints de la problématique et ouvrir les œillères […] pour avoir une société qui parle de la santé mentale sur le même ton que la santé physique. On meurt de la santé mentale, on se suicide, on fait des abus de médicaments, ce sont toutes des façons de se saboter, de se tuer, et ça, on dirait que les gens ne le voient pas», a-t-elle rappelé.

Et elle sait de quoi elle parle. Mme Bouillon est la mère de deux jeunes adultes qui vivent depuis leur enfance avec des problèmes de santé mentale. Si aujourd’hui ils réussissent à s’accomplir, le chemin pour y arriver n’a pas été facile. Son mari et elle ont dû se battre pour obtenir des services adaptés autant en santé qu’en éducation. C’est un peu de cette expérience qu’elle souhaite partager afin de soutenir d’autres parents.

«Tous les parents veulent minimiser la situation, mais pour avoir de l'aide, il ne faut pas. Il faut laisser mettre des étiquettes parce que plus vous en avez, plus vous aurez de services. Ce n’est pas facile pour un parent de l’accepter.»

Depuis le début de son périple, Marlène Bouillon a discuté avec plusieurs personnes et a constaté que certains se posent beaucoup de questions, mais que d’autres ont de la difficulté à en parler à voix haute. Elle a aussi remarqué que la légalisation prochaine de la marijuana est venue teinter le discours des gens.

«Il y a un désir de comprendre. Je suis parfaitement consciente que ce n’est pas avec mon 1 000 km que je vais renverser les mentalités. Si au moins j’ouvre la porte pour que d’autres puissent s’immiscer et qu’on finisse par se comprendre.»

Le défi Je crois en toi, Marlène Bouillon le relève aussi pour la Fondation Tel-Jeunes. Elle amasse des fonds pour soutenir l’organisme qui apporte une aide de première ligne et une oreille attentive autant aux jeunes qu’aux parents par les lignes Tel-Jeunes et LigneParents. Chaque année, Tel-Jeune reçoit environ 35 000 appels et LigneParents 12 000 appels.

Marlène Bouillon doit arriver au Parc Lafontaine, à Montréal, le 11 août. Il est possible de donner à la cause jusqu’au 31 août par le site de la Fondation Tel-Jeunes. À ce jour, plus de 9 500 $ ont été amassés.

 

 

 

Les plus lus

Des actions contre le réchauffement climatique demandées

ENVIRONNEMENT. Les maires de la MRC de Lotbinière ont reçu le texte de la Déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique. Le texte, qui se veut un plaidoyer pour la mise en place de mesures visant à freiner les effets du réchauffement climatique, a été déposé le 12 septembre dernier au conseil des maires.

Succès pour le bioblitz 2018

ENVIRONNEMENT. La dernière partie du bioblitz 2018, qui s’est tenu dans la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière, a réuni une soixantaine de personnes. Ces amateurs de plein air ont répertorié, le 22 septembre, plusieurs espèces de champignons.

Agricultrice de l’année à 26 ans

AGRICULTURE. Fille de producteurs laitiers, Vicky Bélanger est tombée dedans quand elle était petite. Pour la productrice de 26 ans, le choix de carrière était naturel. À 21 ans, elle a fait le grand plongeon en achetant sa propre ferme. C’était en 2014. Aujourd’hui, ses efforts et son travail sont reconnus par ses pairs, alors qu’elle a été nommée agricultrice de l’année pour Chaudière-Appalaches...

Fin de la campagne de vaccination contre la méningite

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a confirmé que la fin de la campagne de vaccination spéciale contre le méningocoque de type B aura lieu comme prévu, le 1er octobre. Près de 2 250 enfants de moins de 5 ans ont été vaccinés à ce jour.

Le rallye des pompiers de Saint-Patrice de retour

SOCIÉTÉ. Le Service de sécurité incendie de Saint-Patrice-de-Beaurivage organise, encore cette année, son traditionnel rallye automobile à travers le sud de la MRC. Les curieux sont attendus à la caserne de Saint-Patrice, le 7 octobre.

Journée de grève à la SAQ

TRAVAIL. Les syndiqués de la Société des Alcools du Québec seront en grève vendredi.

Le contrat pour la nouvelle école accordé

ÉDUCATION. Le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a accordé le contrat pour la construction de la nouvelle école de Sainte-Apollinaire, hier soir, en assemblée extraordinaire.

La demande de Saint-Agapit rejetée

SÉCURITÉ. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a tranché. Il refuse à la municipalité de Saint-Agapit l’installation de panneaux d’arrêt obligatoire sur l’avenue Bergeron, à l’intersection de la rue du Centenaire.

La campagne de vaccination contre la grippe commence

SANTÉ. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière débutera le 1er novembre. Le Centre de Santé et de Services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a confirmé les dates et lieux des différentes cliniques de vaccination qui seront tenues dans la région.

Des produits inusités à découvrir

AGRICULTURE. La MRC de Lotbinière et le CLD de Lotbinière ont lancé, le 4 octobre dernier, trois capsules vidéos sur trois produits agricoles que l’on retrouve dans la MRC de Lotbinière. Ces vidéos ont été réalisées dans le cadre du Plan de Développement de la Zone agricole (PDZA) de Lotbinière.