Marlène Bouillon accompagnée de son mari et de marcheuses qui ont fait quelques kilomètres avec elle. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. En marchant 1 000 km, de Gaspé à Montréal, Marlène Bouillon veut faire tomber des barrières sur les tabous qui entourent la santé mentale des jeunes. Avec 759 km de marche au compteur, elle s’est arrêtée à Saint-Antoine-de-Tilly, le 1er août, pour partager son message.

«Je vais aller porter l’espoir sur 1 000 km pour ceux qui sont atteints de la problématique et ouvrir les œillères […] pour avoir une société qui parle de la santé mentale sur le même ton que la santé physique. On meurt de la santé mentale, on se suicide, on fait des abus de médicaments, ce sont toutes des façons de se saboter, de se tuer, et ça, on dirait que les gens ne le voient pas», a-t-elle rappelé.

Et elle sait de quoi elle parle. Mme Bouillon est la mère de deux jeunes adultes qui vivent depuis leur enfance avec des problèmes de santé mentale. Si aujourd’hui ils réussissent à s’accomplir, le chemin pour y arriver n’a pas été facile. Son mari et elle ont dû se battre pour obtenir des services adaptés autant en santé qu’en éducation. C’est un peu de cette expérience qu’elle souhaite partager afin de soutenir d’autres parents.

«Tous les parents veulent minimiser la situation, mais pour avoir de l'aide, il ne faut pas. Il faut laisser mettre des étiquettes parce que plus vous en avez, plus vous aurez de services. Ce n’est pas facile pour un parent de l’accepter.»

Depuis le début de son périple, Marlène Bouillon a discuté avec plusieurs personnes et a constaté que certains se posent beaucoup de questions, mais que d’autres ont de la difficulté à en parler à voix haute. Elle a aussi remarqué que la légalisation prochaine de la marijuana est venue teinter le discours des gens.

«Il y a un désir de comprendre. Je suis parfaitement consciente que ce n’est pas avec mon 1 000 km que je vais renverser les mentalités. Si au moins j’ouvre la porte pour que d’autres puissent s’immiscer et qu’on finisse par se comprendre.»

Le défi Je crois en toi, Marlène Bouillon le relève aussi pour la Fondation Tel-Jeunes. Elle amasse des fonds pour soutenir l’organisme qui apporte une aide de première ligne et une oreille attentive autant aux jeunes qu’aux parents par les lignes Tel-Jeunes et LigneParents. Chaque année, Tel-Jeune reçoit environ 35 000 appels et LigneParents 12 000 appels.

Marlène Bouillon doit arriver au Parc Lafontaine, à Montréal, le 11 août. Il est possible de donner à la cause jusqu’au 31 août par le site de la Fondation Tel-Jeunes. À ce jour, plus de 9 500 $ ont été amassés.

 

 

 

Les plus lus

Virage à 180 degrés pour l’Expo de Lotbinière

AGRICULTURE. Le nouveau directeur général de la Société d’agriculture de Lotbinière, Alain Falardeau, veut redonner ses lettres de noblesse à l’Expo de Lotbinière. Pour la 49e édition, il a revisité la formule afin que la population se réapproprie l’événement.

La table de concertation sur le climat lancée

ENVIRONNEMENT. Les représentants d’une vingtaine d'organismes et groupes citoyens de la MRC de Lotbinière se sont réunis, le 7 avril, à Saint-Apollinaire, pour le lancement de la Table de concertation sur le climat Demain Lotbinière.

Le forum Demain Lotbinière récompensé

ENVIRONNEMENT. Le forum Demain Lotbinière a reçu, le 14 mars dernier, un prix à l’occasion du sixième gala des prix GRAMiE’s de l’environnement. L’événement qui a eu lieu du 25 au 27 octobre a reçu le prix de la catégorie Influence.

Persévérance scolaire récompensée

ÉDUCATION. Trois étudiants du Centre d’éducation des adultes des Navigateurs (CEAN) de Sainte-Croix ont vu leurs efforts récompensés par l’escouade de la persévérance scolaire, le 26 mars dernier.

Micheline Côté a la soif de vivre

SANTÉ. Micheline Côté est une véritable battante. Cette native de Saint-Antoine-de-Tilly a lutté contre un premier cancer, un sarcome d’Ewing, à l’âge de 19 ans. Plus de 40 ans après, tout est à recommencer. Le cancer est de retour, la forçant à mener l’un des plus grands combats de sa vie. Elle est actuellement au Mexique, à Tijuana, pour suivre un traitement alternatif visant à lui donner quelqu...

Population : la plus forte croissance de la région

SOCIÉTÉ. Le fait est connu, la population de la MRC de Lotbinière est en constante croissance depuis au moins 10 ans. Avec un taux d’accroissement annuel moyen de 15 pour 1 000, entre 2016 et 2018, la MRC affiche la plus forte croissance de la région, selon la plus récente publication de l’Institut de la statistique du Québec, Coup d’œil sociodémographique, numéro 69 La population des régions admi...

Ça marche Doc ! s’arrête à Sainte-Croix

SANTÉ. L’initiative Ça marche Doc ! sera de passage à Sainte-Croix, le 6 avril. Pour ce second rendez-vous dans la MRC de Lotbinière, les citoyens de la région sont invités à se réunir au Pavillon de services de la municipalité, à 10h, pour prendre le départ de la marche.

Un mandat qui soulève des inquiétudes

ENVIRONNEMENT. L’entreprise gazière Ressources Utica s’est inscrite au Registre des lobbyistes du Québec en 2018 avec l’objectif d’obtenir des changements à la réglementation liée à la Loi sur les hydrocarbures. Il y a quelques semaines à peine, elle a modifié son mandat afin de pouvoir faire des représentations auprès du gouvernement, de la MRC de Lotbinière et certaines de ses municipalités pour...

Pas de temps supplémentaire le 8 avril

SANTÉ. Les professionnels en soins, qui travaillent dans des établissements de santé, ne feront pas de temps supplémentaire obligatoire (TSO) le 8 avril prochain. La Fédération interprofessionnelle de la Santé du Québec-FIQ a confirmé, le 2 avril, la tenue d’une première journée nationale sans TSO.

Des bourses pour quatre agriculteurs de la région

ÉCONOMIE. Avantis Coopérative a remis les bourses du Fonds coopératif d’aide à la relève agricole partagées entre 39 jeunes agriculteurs âgés de 18 à 40 ans, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 12 mars dernier.