La saison du bleuet est officiellement lancée en Chaudière-Appalaches. (Crédit photo : Mélanie Labrecque) ​

AGRICULTURE. Les bleuetières de la Chaudière-Appalaches ont ouvert leurs portes avec quelques jours d’avance cette année. Le lancement officiel de la saison du bleuet en corymbe (géant) a eu lieu le 30 juillet, à La Vallée Bleue de Val-Alain. Selon les observations, elle devrait être très bonne.

Le petit fruit bleu est bien mûr dans les champs, abondant, prêt à être cueilli et la production devrait être dans la moyenne, et même supérieure. Les systèmes d’irrigation ont permis aux producteurs de ne pas être inquiétés par la chaleur de juillet.

«Ils ont bien passé l’hiver, ils n’ont pas manqué d’eau pendant la sécheresse et il n’y a pas eu de grêle. Il n’y a pas eu de catastrophe cette année, ce qui explique qu’elle [la saison] s’annonce excellente», a souligné le conseiller en horticulture au ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation, Christian Lacroix.

Des défis pendant toute l’année

Ce dernier rappelle que la qualité d’une saison se construit l’année précédente, puisque les bourgeons du fruit se forment à l’automne. «Ils doivent d’abord passer l’hiver, c’est le premier défi qu’ils rencontrent. On a quand même eu une frousse cet hiver avec les froids de décembre et de janvier.»

«Je pensais qu’ils avaient gelé cette année quand il a plu et neigé», a commenté le copropriétaire de La Vallée Bleue, Rock Boissonneault.

Bien qu’il ait fait froid, le mercure n’a pas dépassé trop souvent et trop longtemps le seuil critique de -28 degrés Celsius, a enchaîné Christian Lacroix. «Tout a débourré au printemps qui a été assez frais. Ça s’enlignait pour être une saison assez tardive jusqu’à ce que le mois de juillet arrive.»

La canicule a accéléré le mûrissement. D’après Christian Lacroix, les fruits ont une avance de quatre à cinq jours. Au moment du lancement de la saison, plusieurs bleuetières avaient déjà ouvert leurs portes à l’autocueillette.

Même si c’est tôt, Mysa Payeur de La Vallée Bleue se rappelle de l’été 2008 où la saison avait commencé encore plus tôt. «En 2008, on a ouvert un 15 juillet. Tout était déjà bleu, on a ouvert en tard.»

L’an prochain

Même si le portrait d’une saison se dessine l’année d’avant, Christian Lacroix mentionne qu’il est encore trop tôt pour savoir si la saison 2019 sera bonne, puisque le bourgeon n'est pas tout à fait formé.

La Chaudière-Appalaches est l’une des plus importantes productrices de bleuets en corymbe de la province. On retrouve 70 bleuetières sur tout le territoire qui cultivent près de 210 acres de terre. Leur production annuelle se chiffre à environ un million de livres.

 

 

 

Les plus lus

Maison Legendre : appel déposé

PATRIMOINE. Le comité de sauvegarde de la maison Legendre, à Sainte-Croix, a déposé sa demande d’appel de l'option retenue par le comité de démolition, le 19 juillet. Dans la décision rendue le 5 juillet, il autorisait le propriétaire à procéder à la démolition de la résidence.

Sainte-Croix accueille un grand rassemblement de familles souches

PATRIMOINE. La municipalité de Sainte-Croix sera l’hôte d’une grande activité qui réunira des représentants de cinq familles souches des Seigneuries de Lotbinière et de Sainte-Croix, le 12 août.

Abondance bleutée

AGRICULTURE. Les bleuetières de la Chaudière-Appalaches ont ouvert leurs portes avec quelques jours d’avance cette année. Le lancement officiel de la saison du bleuet en corymbe (géant) a eu lieu le 30 juillet, à La Vallée Bleue de Val-Alain. Selon les observations, elle devrait être très bonne.

La démolition confirmée

SOCIÉTÉ. Le conseil municipal de Sainte-Croix a confirmé, le 7 août, la décision du comité de démolition dans le dossier de la maison Legendre. À majorité, il a autorisé la démolition de l’immeuble situé sur la route Marie-Victorin.

Rouler pour l’AVC

SOCIÉTÉ. Partout où il va, le Français Christian Darrosé ne passe pas inaperçu et c’est ce qu’il recherche. Parti de Vancouver le 4 juin, il roule sur la Transcanadienne à bord de sa Citroën Trèfle de 1923. Son périple de 78 jours lui permettra de visiter 68 villes canadiennes pour sensibiliser la population aux accidents vasculaires cérébraux. (AVC) Lui et sa voiture d’un bleu éclatant se sont ar...

Marcher 1 000 km pour les jeunes

SOCIÉTÉ. En marchant 1 000 km, de Gaspé à Montréal, Marlène Bouillon veut faire tomber des barrières sur les tabous qui entourent la santé mentale des jeunes. Avec 759 km de marche au compteur, elle s’est arrêtée à Saint-Antoine-de-Tilly, le 1er août, pour partager son message.

Quelques îlots de chaleur dans la région

ENVIRONNEMENT. Bien qu’elle soit située en région rurale, la MRC de Lotbinière compte quelques îlots de chaleur. On retrouve ces zones où la chaleur est plus élevée à Saint-Apollinaire, Saint-Agapit, Laurier-Station et Sainte-Croix.

Des travaux à la caisse de Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. La Caisse Desjardins du Centre de Lotbinière effectuera certains travaux de réfection à son point de service de Saint-Agapit. D’une durée de cinq semaines, le chantier débutera à la mi-août.

Le zoo de la controverse

SOCIÉTÉ. La controverse entourant la présence du Zoo Papanack à la dernière édition de Festivent a raisonné jusque dans la MRC de Lotbinière. Plusieurs ont dénoncé la situation sur la page Facebook de l’organisme Facepatte

Un nouveau médecin à Saint-Patrice

SANTÉ. La Coopérative de solidarité santé du Sud de Lotbinière accueillera dans ses rangs un nouveau médecin. Docteure Suzanne Beauregard y commencera sa pratique à temps plein, le 6 août.