La saison du bleuet est officiellement lancée en Chaudière-Appalaches. (Crédit photo : Mélanie Labrecque) ​

AGRICULTURE. Les bleuetières de la Chaudière-Appalaches ont ouvert leurs portes avec quelques jours d’avance cette année. Le lancement officiel de la saison du bleuet en corymbe (géant) a eu lieu le 30 juillet, à La Vallée Bleue de Val-Alain. Selon les observations, elle devrait être très bonne.

Le petit fruit bleu est bien mûr dans les champs, abondant, prêt à être cueilli et la production devrait être dans la moyenne, et même supérieure. Les systèmes d’irrigation ont permis aux producteurs de ne pas être inquiétés par la chaleur de juillet.

«Ils ont bien passé l’hiver, ils n’ont pas manqué d’eau pendant la sécheresse et il n’y a pas eu de grêle. Il n’y a pas eu de catastrophe cette année, ce qui explique qu’elle [la saison] s’annonce excellente», a souligné le conseiller en horticulture au ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation, Christian Lacroix.

Des défis pendant toute l’année

Ce dernier rappelle que la qualité d’une saison se construit l’année précédente, puisque les bourgeons du fruit se forment à l’automne. «Ils doivent d’abord passer l’hiver, c’est le premier défi qu’ils rencontrent. On a quand même eu une frousse cet hiver avec les froids de décembre et de janvier.»

«Je pensais qu’ils avaient gelé cette année quand il a plu et neigé», a commenté le copropriétaire de La Vallée Bleue, Rock Boissonneault.

Bien qu’il ait fait froid, le mercure n’a pas dépassé trop souvent et trop longtemps le seuil critique de -28 degrés Celsius, a enchaîné Christian Lacroix. «Tout a débourré au printemps qui a été assez frais. Ça s’enlignait pour être une saison assez tardive jusqu’à ce que le mois de juillet arrive.»

La canicule a accéléré le mûrissement. D’après Christian Lacroix, les fruits ont une avance de quatre à cinq jours. Au moment du lancement de la saison, plusieurs bleuetières avaient déjà ouvert leurs portes à l’autocueillette.

Même si c’est tôt, Mysa Payeur de La Vallée Bleue se rappelle de l’été 2008 où la saison avait commencé encore plus tôt. «En 2008, on a ouvert un 15 juillet. Tout était déjà bleu, on a ouvert en tard.»

L’an prochain

Même si le portrait d’une saison se dessine l’année d’avant, Christian Lacroix mentionne qu’il est encore trop tôt pour savoir si la saison 2019 sera bonne, puisque le bourgeon n'est pas tout à fait formé.

La Chaudière-Appalaches est l’une des plus importantes productrices de bleuets en corymbe de la province. On retrouve 70 bleuetières sur tout le territoire qui cultivent près de 210 acres de terre. Leur production annuelle se chiffre à environ un million de livres.

 

 

 

Les plus lus

Valentin, le premier bébé de 2019

FAMILLE. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de l’année 2019. Le petit Valentin Chouinard est né le 1er janvier à 3h53, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le poupon, originaire de Saint-Apollinaire, est en parfaite santé, tout comme sa mère.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'octobre

Voici les événements qui ont marqué le mois d'octobre.

Une bonne année pour Nez rouge

SOCIÉTÉ. Les responsables de l’Opération Nez rouge (ONR) de Lotbinière ont tracé un bilan positif de cette 27e année d’activité dans la région. En huit soirées d’activité, les 222 bénévoles ont aidé à la réalisation de 169 raccompagnements.

Revue 2018 - Rétrospective du mois d'août

Voici quelques événements qui ont marqué le mois d'août.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de septembre

Voici un résumé des événements qui ont marqué le mois de septembre.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de juillet

Voici les événements marquants du mois de juillet.

Un harfang des neiges perché sur un coq

OBSERVATION. Lucien Lemay, son épouse et un ami, Daniel Patry, ont pris part au Recensement des oiseaux de Noël (RON) le 15 décembre dernier. La veille, ils ont fait du repérage dans la zone du RON et un peu à l’extérieur. À Saint-Édouard, ils ont fait une observation inusitée. Ils ont remarqué un harfang des neiges perché sur le coq de l’église.

Revue 2018 - Rétrospective du mois de novembre

Voici quelques moments qui ont marqué le mois de novembre.

Budget en augmentation à Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le conseil municipal de Saint-Antoine-de-Tilly a adopté, le 18 décembre, un budget de 2,4 M$ pour l’année 2019. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à l’année dernière où les dépenses étaient estimées à 2,3 M$.

Le suicide toujours préoccupant en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a fait le point sur la situation du suicide sur le territoire. Selon les plus récents chiffres du CISSS (2011-2015), environ 76 personnes commettent l’irréparable chaque année, en Chaudière-Appalaches.