La rencontre du comité de démolition a eu lieu le 3 juillet. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. Les opposants à la démolition de la Maison Legendre n’ont pas dit leur dernier mot. Ils comptent bien faire appel de la décision du comité.

«Nous allons nous prévaloir des dispositions de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, le chapitre qui concerne la démolition d’immeuble. Il indique que toute personne peut demander un appel dans un délai de 30 jours. Nous ferons jouer ça pour essayer de gagner 30 jours. Nous allons préparer et déposer un dossier qui détaillera les solutions que nous avons déjà proposées», a expliqué la représentante du regroupement, Christine Rousseau.

De son côté, la présidente de la Société Patrimoine et histoire des seigneuries de Lotbinière, Sylvie Bernard, n’a pas caché sa déception face à la décision rendue, mais n’est pas étonnée.

«C’est triste parce que l’on perd l’une des très vieilles maisons de la MRC. Puis, elle était reliée à une famille assez importante. En fait, ce qu’il faudrait retenir de cette situation, pour d’autres bâtiments qui pourraient être affectés par le même sort, c’est d’être proactif.»

Cette dernière est toutefois soulagée de l’intention du propriétaire de conserver les éléments qui peuvent l’être. «Si on la réinstalle, elle ne perdra pas 100% de son âme, au contraire, ce sera le début d’une nouvelle histoire.»

Elle croit également que la situation a permis de tirer une sonnette d’alarme chez ceux qui souhaitent la préservation des édifices patrimoniaux. «À la rentrée, à l’automne, on aura de bonnes discussions par rapport à ça [la maison Legendre] et à d’autres bâtiments qui pourraient subir le même sort. Je le dirais même pour des bâtiments agricoles.»

La maison Legendre a été érigée en 1793. Elle est considérée comme le berceau de la famille Legendre en Amérique. De plus, elle possède des éléments architecturaux typiques du régime français, bien qu’elle ait été construite après la conquête de 1763. Elle est également l’une des plus vieilles maisons de la MRC de Lotbinière.

Le propriétaire actuel, Yvon Hamel a obtenu le permis de démolition récemment.

 

 

 

Les plus lus

Le courage de deux Apollinairois honoré

SOCIÉTÉ. Deux citoyens de Saint-Apollinaire, Patrick Beaulieu et Robert Masson, ont reçu, le 4 février, la médaille du civisme pour avoir sauvé un homme de la noyade, le 23 juin 2017, au lac des Sources. Les hommes ont été honorés lors de la 33e cérémonie de l’Hommage au civisme qui s’est déroulée à l’hôtel du Parlement à Québec.

Briser l’isolement par la motoneige

SOCIÉTÉ. Malgré la pluie et le verglas, près de 200 motoneigistes, pour la plupart des agriculteurs, se sont donné rendez-vous, ce midi, à Saint-Agapit, au Angus Zone. Ces derniers prenaient part à la cinquième Ride de skidoo Lely services agricoles.

Les bonnes pratiques en développement durable soulignées

ENVIRONNEMENT. La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Lotbinière a dévoilé, le 23 janvier, les cinq entreprises finalistes du troisième concours en développement durable.

Carambolage: qui paiera la facture ?

TRANSPORT. Le 2 février dernier, près de 200 véhicules qui circulaient sur l’autoroute 20 ont été impliqués dans un carambolage monstre, à la hauteur de Val-Alain. Plusieurs services d’urgence ont été envoyés sur les lieux, à la demande des policiers pour leur prêter assistance. Deux semaines plus tard, le maire de Val-Alain se demande qui va payer la facture.

La Ressourcerie ouvre ses portes

COMMUNAUTÉ. Afin de démystifier sa mission auprès de la population, La Ressourcerie de Lotbinière a tenu une journée porte ouverte le 25 janvier, dans ses locaux de Laurier-Station.

Un voisin bruyant

SOCIÉTÉ. Quelques citoyens du rang Saint-Frédéric, à Saint-Sylvestre, sont aux prises avec un problème assez gênant. L’une des éoliennes situées à proximité des demeures est plutôt bruyante, à un point où le son perturbe leurs activités quotidiennes.

Les glissades de Saint-Sylvestre de retour

FAMILLE. Saint-Sylvestre se transformera en centre de glisse pour une 12e année. Du 1er au 3 février, la municipalité, la Corporation D.E.F.I et le Club Lions accueilleront les amateurs de sensations fortes, au bout de la rue Delisle, dans le cadre des traditionnelles Glissades familiales.

Berce du Caucase : 14 colonies d’éliminées

ENVIRONNEMENT. L’Organisme de bassin versant (OBV) de la zone du Chêne a tracé le bilan local de la première année du projet Offensive régionale de la lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches. Sur le territoire couvert par l’OBV, 14 colonies de berces du Caucase ont été repérées et supprimées pendant l’été 2018.

Les producteurs de grains reçoivent une première avance

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé, le 22 janvier, un versement de 15,3 M$ à ses membres qui ont adhéré à la protection Céréales et canola de l’Assurance stabilisation.

La Chamaille se fera entendre pour la cour de l’École la Clé d’Or

SOCIÉTÉ. L’ensemble de musique ancienne La Chamaille sera en spectacle à l’église de Saint-Antoine-de-Tilly le 3 février prochain, à 16h. L’événement organisé par l’École la Clé d’Or vise à recueillir des fonds pour le projet d’embellissement de la cour d’école.