(Crédit photo: Archives)

SÉCURITÉ. Les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et Contrôle routier Québec, s’unissent et intensifient leurs interventions à l’occasion d’une opération nationale concertée pour contrer la vitesse au volant. Ces opérations auront lieu du 7 au 13 juin sur l’ensemble du territoire québécois.

L’enjeu de la vitesse en milieu urbain et rural est majeur. C’est l’un des principaux facteurs contribuant aux collisions et à leur gravité. Malgré la présence policière, les sanctions plus sévères, les radars photo et les campagnes de sensibilisation, le non-respect de la limite de vitesse est un problème répandu. En 2018, plus de 267 000 constats d’infraction vitesse ont été émis.

Cette opération se déploiera sous le thème : Aucune excuse ne tient la route. Ralentissez ! Cet axe vise à rappeler aux citoyens qu’il n’y a aucune excuse pour rouler plus vite que la limite de vitesse permise. Le non-respect de la signalisation et de la vitesse permise est un choix fait par le conducteur. Ce dernier contrôle la vitesse de son véhicule et il doit en assumer la responsabilité. Même un excellent conducteur avec un excellent véhicule n’échappe pas aux lois de la physique. Quand la vitesse augmente, le risque d’avoir une collision et sa gravité augmentent aussi. Ce choix peut avoir des conséquences irréversibles.

Il est de la responsabilité de chaque conducteur de prévenir des drames en respectant la limite de vitesse permise sur le réseau routier et en adaptant sa conduite à son environnement.

Faits saillants

Entre 2014 et 2018, la vitesse a été un facteur qui a contribué à de nombreuses collisions qui ont causé en moyenne chaque année:

  • 115 décès (33 % des décès)
  • 420 blessés graves (28 % des blessés graves)
  • 6 500 blessés légers (19 % des blessés légers)

Selon les données de la Société de l’assurance automobile du Québec, il y a une forte corrélation entre la diminution de la vitesse moyenne sur le réseau routier et la réduction du nombre de victimes de la route. Si chaque conducteur réduisait de 5 km/h sa vitesse moyenne, le nombre de blessures et de décès sur nos routes diminuerait de 15 %.

Une très grande proportion des infractions au Code de la sécurité routière concerne les excès de vitesse. De 2008 à 2017, les excès de vitesse ont totalisé 70 % des infractions avec points d’inaptitude.

Les conducteurs les plus jeunes (16 à 34 ans), majoritairement de sexe masculin, sont surreprésentés parmi les personnes reconnues coupables d’une infraction pour excès de vitesse.

Le non-respect de la limite de vitesse sévit partout : dans les zones scolaires, sur les routes numérotées et sur les autoroutes.

En milieu urbain, le risque d’être impliqué dans une collision double tous les 5 km/h au-dessus de la limite de vitesse permise.

En milieu rural, le risque d’être impliqué dans une collision est 2 fois plus grand à 10 km/h de plus que la limite de vitesse permise, il est presque 6 fois plus élevé à 20 km/h de plus et presque 18 fois supérieur à 30 km/h de plus.

Source : Sûreté du Québec

 

Les plus lus

Collision mortelle à Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Une femme de 75 ans de Québec a perdu la vie, hier, lorsque le VUS dans lequel elle se trouvait a été percuté par un poids lourd. Le triste événement qui a coûté la vie à Denise Grenier est survenu à Saint-Agapit, à l’intersection des routes 116 et 273.

Arrêté avec deux fois la limite permise

FAITS DIVERS. Un homme de 48 ans de Saint-Patrice-de-Beaurivage a été arrêté à Thetford Mines, le 18 mai, pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool.

Travaux routiers à Sainte-Agathe

TRANSPORTS. Le ministère des Transports procédera à la réfection de trois ponceaux dans le secteur de Sainte-Agathe. Différentes entraves seront disposées sur la route 271, dans les deux directions, jusqu’au 24 juin.

Travaux routiers en vue

TRANSPORTS. Le ministère des Transports a confirmé la tenue de plusieurs chantiers routiers dans la MRC de Lotbinière au cours des prochains jours.

Le BEI enquête sur des événements survenus à Saint-Patrice-de-Beaurivage

FAITS DIVERS. Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a été appelé à intervenir après une intervention policière survenue hier soir, à Saint-Patrice-de-Beaurivage, alors qu’une femme de 33 ans de l’endroit serait entrée en arrêt cardio-respiratoire.

Travaux routiers à Saint-Antoine-de-Tilly

TRANSPORTS. Le ministère des Transports procédera à des travaux de réfection d’un pont, à la hauteur du ruisseau Beaudet, à Saint-Antoine-de-Tilly. Le chantier sera en activité jusqu’au 23 août, sur la route 132 dans les deux directions.

La SQ surveillera la vitesse au volant

SÉCURITÉ. Les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et Contrôle routier Québec, s’unissent et intensifient leurs interventions à l’occasion d’une opération nationale concertée pour contrer la vitesse au volant. Ces opérations auront lieu du 7 au 13 juin sur l’ensemble du territoire québécois.

Travaux routiers sur la route 132

TRANSPORT. Le ministère des Transports procédera à des travaux de réparation d’un pont à Sainte-Croix. Le chantier se déroulera du 10 juin au 14 juillet sur la route 132, dans les deux directions.

Collision frontale à Saint-Antoine-de-Tilly

FAITS DIVERS. Deux véhicules sont entrés en collision en début de soirée, le 12 juin, à Saint-Antoine-de-Tilly, à la hauteur du 3099, route Marie-Victorin.

Le CISSS appelle à la prudence dans l’utilisation des produits d’entretien

SÉCURITÉ. Pour que l’entretien de votre piscine se déroule en toute sécurité, la Direction de santé publique du CISSS de Chaudière-Appalaches tient à rappeler d’agir prudemment avec les produits d’entretien pour piscines et spas, dont le plus couramment utilisé est le chlore.