(Crédit photo : Archives)

FAITS DIVERS. Des tentatives de fraude par hameçonnage téléphonique sont survenues dans différentes entreprises de la grande région de Québec. La Sûreté du Québec (SQ) publié une mise en garde concernant ce type de fraude qui touche actuellement les bannières commerciales.

Selon le corps policier, une personne se faisant passer pour un responsable du siège social contacte un employé de la succursale. Ce dernier l’informe de la présence de stratagème frauduleux en cours ou de difficultés techniques éprouvées par des clients en lien avec des cartes prépayées.

L’interlocuteur exige alors à l’employé qu'il lui divulgue les codes d’activation qui se retrouvent au dos de cartes prépayées aux fins de vérification.

La SQ rappelle aux employés de faire preuve de prudence et de vigilance face à ce type d’appel. Les agents mentionnent que les fraudeurs peuvent avoir recours à différentes méthodes pour falsifier les données de l’appelant et ainsi modifier le numéro apparaissant sur l’afficheur.

Aussi, les policiers indiquent l'importance de toujours confirmer l’identité de la personne à l’autre bout du fil et de vérifier auprès du siège social, en appelant au numéro de téléphone officiel, la validité de la demande.

 

Les plus lus

Des toits s’effondrent à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Plusieurs toitures de Saint-Gilles ont cédé sous le poids de la neige. Les pompiers ont été appelés à intervenir à différents endroits de la municipalité, le 25 février, en lien avec ces incidents.

Saisie importante de méthamphétamines sur le territoire

FAITS DIVERS. Les policiers de la MRC de Lotbinière ont arrêté deux individus, le 1er mars dernier. Un homme dans la cinquantaine de Laurier-Station et une femme dans la vingtaine de Sainte-Croix auraient tous deux été accusés de trafic de méthamphétamines et répondus à des infractions en lien avec la Loi sur le tabac.

Cruauté animale entre Saint-Flavien et Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Une citoyenne de Saint-Agapit aurait découvert deux chats morts gelés dans des sacs sur le rang des Pointes qui relie Saint-Flavien et Saint-Agapit.

Des élèves passent la nuit à l’école

FAITS DIVERS. Les mauvaises conditions climatiques et les conditions routières difficiles qui en ont découlé le 25 février ont forcé certaines écoles de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à garder des enfants à coucher pour la nuit. Finalement, ils ont été 158 à camper dans six établissements différents.