La Garde côtière a fait un passage remarqué à Saint-Antoine-de-Tilly. (Crédit photo : Courtoisie)

FAITS DIVERS. La Garde côtière canadienne (GCC) et le Service de sécurité incendie de Saint-Antoine-de-Tilly ont préparé une opération qui n’est pas passée inaperçue, le 14 octobre dernier. Ils ont mis en scène un sauvetage par hélicoptère.

Il s’agissait du premier exercice du genre à se tenir dans la région. Le directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Antoine-de-Tilly, Martin Simon, souhaitait en organiser un depuis longtemps.

Pendant la simulation, les pompiers de Saint-Antoine-de-Tilly tentaient de venir en aide à une victime en arrêt cardio-respiratoire. L’incident s’étant produit à l’embouchure de la rivière Bourret, les pompiers avaient besoin de l’hélicoptère de la GCC.

«Nous avons fait tout ce qu’il fallait. On a déployé tous nos équipements à partir de là, il y avait un coordonnateur de la Garde côtière qui était avec nous et nous a mis en communication avec la Garde côtière. On a fait appel à l’hélicoptère qui est parti de Québec pour venir chercher notre victime. On l’a embarquée comme si c’était un vrai incident», a indiqué M. Simon.

D’après le directeur du service, l’exercice a été un succès et les sapeurs de Saint-Antoine sont prêts à faire face à une situation du genre.

De plus, pour la Garde côtière, il s’agit également d’une occasion de maintenir les connaissances des sauveteurs à jour. «Pour eux aussi, c’est de la formation. Ils aiment ça tenir des exercices de ce genre», a indiqué Martin Simon. D’ailleurs, toutes les dépenses engendrées par ce déploiement sont aux frais de la GCC.

Le Service de sécurité incendie de Saint-Antoine-de-Tilly devrait tenir un exercice semblable cet hiver.

Curieux

«L’action se déroulait assez près du quai. Les gens pouvaient voir ce qui se passait de loin. Quand l’hélicoptère a décollé, j’ai fait évacuer le quai pour qu’il puisse s’y poser. […] Ensuite, les citoyens ont pu s’en approcher et jaser avec les membres de l’équipage», a poursuivi Martin Simon.

En tout, une soixantaine de personnes, dont plusieurs enfants, s’était réunie près du quai pour assister à cet atterrissage.

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Écurie détruite par les flammes

FAITS DIVERS. Les pompiers de Saint-Apollinaire ont été appelés à intervenir dans la nuit du 5 au 6 janvier pour un incendie qui s’est déclaré dans une écurie du rang Gaspé, à Saint-Apollinaire.

Avertissement météorologique

MÉTÉO. Des avertissements météorologiques sont en vigueur dans presque toutes les régions du Québec.

Moins de collisions mortelles sur les routes

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec (SQ) a publié, le 3 janvier, un bilan routier provisoire de l’année 2018. On peut y apprendre, entre autres, que le nombre de collisions mortelles survenues sur le réseau routier est en baisse. Les agents en ont comptabilisé 243 en 2017 par rapport à 235 en 2018.

Opération sécurité

SÉCURITÉ. Un barrage routier en plein mercredi après-midi est quelque chose de plutôt inusité. Pourtant, ceux qui se sont rendus à Saint-Agapit, le 12 décembre, en ont rencontré un. Cependant, ce n’était pas ceux qui avaient consommé drogue ou alcool qui étaient recherchés. Les autorités municipales voulaient attirer l’attention sur la problématique de sécurité à l’intersection de l’avenue Bergero...

Tempête hivernale en vue

MÉTÉO. Environnement Canada a émis un avertissement de tempête hivernale pour plusieurs secteurs des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

Bourrasque de neige possible

MÉTÉO. Environnement Canada a émis un avis de bourrasque de neige pour plusieurs régions de Chaudière-Appalaches, dont les secteurs de Lotbinière, Lévis et Saint-Lambert.