Nathalie Lebeau a reçu le prix Pierre Chagnon remis par Entreprendre ICI Lotbinière. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

AFFAIRES. Entreprendre Ici Lotbinière (EIL) a dévoilé, le 30 novembre, le récipiendaire du troisième prix Pierre Chagnon, lors de son déjeuner annuel. Cette année, la distinction a été décernée à Nathalie Lebeau, enseignante en adaptation scolaire pré-DEP à l’École Beaurivage, de Saint-Agapit.

Pour motiver ses élèves, lors de la précédente année scolaire, Mme Lebeau a organisé un voyage de coopération internationale en Équateur. Par l'élaboration de différentes activités qui valorisaient les qualités entrepreneuriales des jeunes, elle les a aidés à atteindre leur but ultime.

«Cela a été une très belle aventure. C’était quelque chose de travailler avec l’adaptation scolaire. C’était ma première fois. J’ai beaucoup appris, ces jeunes ont donné énormément. Ils étaient tellement fiers d’eux quand nous avons pris l’avion. Plusieurs ne l’avaient jamais pris et ne pensaient jamais qu’ils iraient en Équateur un jour», a souligné Nathalie Lebeau, qui n'a pas manqué de remettre une grande partie du mérite à ses élèves.

Valeurs entrepreneuriales

«Le prix Pierre Chagnon est remis à une personne ou à un groupe de personne qui fait la promotion du développement de la culture entrepreneuriale», a expliqué celui qui a donné son nom au prix, Pierre Chagnon.

Ce dernier a été porte-parole d’EIL pendant plusieurs années et a également fait partie de l’équipe de mentorat du CLD de Lotbinière.

«Lorsqu’il est remis à une personne, c’est parce qu’elle se distingue par son implication qui va au-delà de son mandat, qui met du temps et de l’énergie. Elle transmet ses valeurs entrepreneuriales à la communauté. C’est aussi une personne qui se distingue par des initiatives qui favorisent le développement de cette culture.»

Selon ce principe, le comité se sélection basait son évaluation sur cinq critères dont la sensibilisation et la valorisation de l’entrepreneuriat, la concertation des acteurs du milieu, la stimulation de l’intention d’entreprendre ainsi que le nombre de secteurs touchés et la portée de l’initiative sur le territoire de la MRC de Lotbinière.

 

 

Les plus lus

Distinction pour Econo Lodge Inn & Suite de Saint-Apollinaire

ÉCONOMIE. Choice Hotel Canada a récemment décerné ses prix de Satisfaction de la clientèle. Le franchiseur a remis dernièrement la distinction Platine au Econo Lodge Inn & Suite de Saint-Apollinaire.

Près de 2 M$ pour quatre entreprises de la région

ÉCONOMIE. Développement économique Canada (DEC) a confirmé une aide de 1,9 M$, sous forme de prêt remboursable, à quatre entreprises de la Chaudière-Appalaches. L’argent accordé par Ottawa permettra à DK-Spec, Fromagerie Bergeron, Miroir Laurier et ValConcept de poursuivre leur croissance.

Ventes records pour le secteur manufacturier

ÉCONOMIE. Les entreprises manufacturières de Lotbinière ont connu des ventes records en 2018. Selon une enquête menée par le CLD de Lotbinière, les 107 compagnies qui y ont participé ont cumulé un chiffre d’affaires de 1,13 G$, soit une croissance de 5,4 % par rapport à 2017.

Une lauréate de Lotbinière au Défi OSEntreprendre

ÉCONOMIE. Anne-Sophie Michel et son entreprise ASM Consultants de Saint-Agapit représenteront la région de Lotbinière au gala régional du Défi OSEntreprendre, le 1er mai prochain, à Lévis.

La CCL dévoile sa nouvelle directrice générale

ÉCONOMIE. La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a annoncé la nomination de Marie-Josée Morency au poste de vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre, le 11 avril. Mme Morency prendra le relais de Stéphane Thériault qui avait annoncé son départ, le 8 février dernier.

Croissance du marché du lait

AGRICULTURE. Les Producteurs de lait du Québec ont confirmé, le 17 avril, une hausse dans les ventes de lait ainsi que dans la demande. C’est l’un des constats qui ont été faits à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’organisme.

Le pôle agroalimentaire prend forme

SOCIÉTÉ. La municipalité de Lotbinière sait maintenant où elle va dans son projet de pôle de développement agroalimentaire. D’ici la fin de l’été, une cuisine commerciale devrait avoir été aménagée à même les locaux de l’ancienne quincaillerie et station-service.