La production laitière est régie par le système de gestion de l’offre. (Crédit photo : Archives)

AGRICULTURE. Le nouveau ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, a confirmé, le 30 octobre, son appui aux producteurs agricoles qui sont sous gestion de l’offre.

Il a également expliqué avoir eu des discussions sur la question avec son homologue fédéral Lawrence MacAulay.

«Nous avons convenu d’une collaboration étroite entre nos deux gouvernements afin de relever adéquatement les défis que posent les ententes intervenues dans les derniers accords de commerce. J’ai notamment demandé que les groupes de travail annoncés hier tiennent compte des pertes économiques qu’essuieront les régions où les fermes sous gestion de l’offre sont nombreuses, qu’ils abordent les problèmes de l’industrie pour chaque secteur et que les producteurs agricoles et les transformateurs de l’industrie québécoise aient une place importante dans les discussions», a fait savoir le ministre Lamontagne, par voie de communiqué.

Composé, entre autres, de producteurs et de transformateurs, ce groupe se penchera sur l’élaboration de stratégies qui soutiendront les producteurs et transformateurs. Ce travail les aidera à s’adapter à l’Accord États-Unis — Mexique — Canada. Les répercussions du Partenariat Transpacifique seront aussi au cœur des discussions.

Les productions de lait et de volaille (poulet, dindon et œufs), qui sont sous la gestion de l’offre, comptent pour 39% des recettes agricoles québécoises.

En Chaudière-Appalaches, selon les plus récentes données de l’Institut de la statistique du Québec, on dénombrait 1 183 producteurs laitiers en 2017.

 

 

Les plus lus

Solugen s’installera dans Lotbinière

AGRICULTURE. Le traitement du lisier de porc représente un problème majeur pour les producteurs. L’entreprise lévisienne Solugen propose une solution technologique qui enraye ce problème. Lors de la COP 24, qui a eu lieu récemment en Pologne, elle a confirmé la mise en place d’une première vitrine technologique au printemps 2019, un investissement de 3 M$ et c’est dans une ferme de la MRC de Lotbi...

Emploi : l’une des meilleures croissances au Québec

SOCIÉTÉ. La MRC de Lotbinière est l’une des 10 MRC au Québec qui a connu la plus forte hausse de son nombre de travailleurs en 2017. Selon sa plus récente publication, qui fait état de l’évolution du marché du travail au Québec, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) classe Lotbinière au cinquième rang sur 104 MRC, avec une croissance de 2 %.

La SADC passe à l’action pour dynamiser la région

ÉCONOMIE. La démarche territoriale entamée par la SADC de Lotbinière en 2017 est sur le point de donner des résultats. La directrice générale de la SADC, Sylvie Drolet, a présenté l’état de l’avancement des travaux lors de la séance du conseil des maires du 9 janvier.

Les employeurs invités à s’auto-évaluer

ÉCONOMIE. Dans le cadre de son septième Déjeuner du Nouvel An, la SADC de Lotbinière a proposé aux entrepreneurs de jeter un regard sur leur gestion au quotidien, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. Pour l’occasion, l’organisme a reçu Marie-Nathalie Genest de l’École d’entrepreneurship de Beauce, le 18 janvier.