L’AGA de l’UPA a eu lieu le 23 octobre dernier. (Crédit photo : François Gamache)

AGRICULTURE. Quelque 200 membres de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches se sont réunis, le 23 octobre, lors de leur assemblée générale annuelle. Ils en ont profité pour définir quatre grandes priorités qui seront défendues devant le nouveau gouvernement.

Assurance récolte

Dans un premier temps, les agriculteurs se sont prononcés sur une révision du programme d’assurance récolte. Ils estiment que les stations météorologiques de référence sont situées trop loin des fermes. Elles ne reflètent donc pas leur réalité. Les producteurs demandent à la Financière agricole du Québec de revoir sa méthode de calcul pour 2018 et d’augmenter le nombre de stations météorologiques.

Matières résiduelles fertilisantes

Les nouvelles méthodes de gestion des matières résiduelles organiques que devront prendre les municipalités feront augmenter de façon importante l’offre de matières résiduelles fertilisantes. Actuellement, la région est dans une situation d’équilibre, quant à la quantité de phosphore produit et disposé. L’arrivée massive de ces matières fragilisera cet équilibre et entrera en compétition avec les celles provenant de l’élevage, estime l’UPA.

Ainsi, l’organisme «souhaite que ces matières fertilisantes issues des résidus municipaux soient rendues disponibles aux secteurs ayant des besoins, mais sans créer de déséquilibre dans la disposition des surplus de déjections animales.» Un encadrement est également demandé pour éviter la contamination.

Sécurité du revenu

Dans les dernières années, le budget de la Financière Agricole du Québec a été amputé de plusieurs centaines de millions de dollars. La Fédération de Chaudière-Appalaches demande qu’il soit rétabli à au moins 630 M$ et que le gouvernement permette le réinvestissement des surplus dans la modernisation et la bonification des programmes tout en corrigeant les problèmes liés aux arrimages d’Agri-investissement et d’Agri-stabilité et en répondant aux besoins des petites entreprises et aux réalités régionales.

AEUMC

L’UPA souhaite que des mesures soient prises pour que la signature de l’Accord États-Unis Mexique Canada affecte le moins possible les différents volets de la gestion de l’offre. Aussi, il est demandé à ce que les producteurs soient compensés à la valeur réelle de leurs pertes.

 

Les plus lus

Les fûts coulent à Saint-Flavien

ÉCONOMIE. Les propriétaires de la microbrasserie La Boîte à Malt, Steve Castonguay et René Bilodeau, ont officiellement inauguré leur nouvelle usine de production et leur salon de dégustation de la rue des Érables, à Saint-Flavien, les 19 et 20 octobre.

Stratégies pour tirer son épingle du jeu

ÉCONOMIE. Différents acteurs des milieux économiques et politiques de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés pour prendre part à la rencontre Parlons emplois et rareté de main-d’œuvre. Cette réflexion sur les stratégies de recrutement de personnel a eu lieu le 25 octobre, au Club de golf Lotbinière, à Saint-Gilles.

L’UPA fait connaître ses priorités

AGRICULTURE. Quelque 200 membres de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches se sont réunis, le 23 octobre, lors de leur assemblée générale annuelle. Ils en ont profité pour définir quatre grandes priorités qui seront défendues devant le nouveau gouvernement.

La Coop Avantis prend son envol

ÉCONOMIE. Annoncée l’année dernière, la fusion des Coop la Seigneurie, de la Rivière-du-Sud, Unicoop et Groupe Dynaco est chose faite. La nouvelle entité, la Coop Avantis, a officiellement pris son élan le 28 octobre.

Appui renouvelé à la gestion de l’offre

AGRICULTURE. Le nouveau ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, a confirmé, le 30 octobre, son appui aux producteurs agricoles qui sont sous gestion de l’offre.

La Coop fédérée veut renforcer sa présence en région

AGRICULTURE. Le président de la Coop fédérée, Ghislain Gervais, était de passage à Scott Jonction, le 5 novembre, dans le cadre d’une tournée québécoise qu’il a entreprise pour présenter les plus récentes orientations que prendra la coopérative au cours des prochaines années.

La croissance marque les 20 ans du CLD de Lotbinière

ÉCONOMIE. Plus de 300 personnes se sont réunies au Complexe des Seigneuries, le 13 novembre, à l’occasion du 20e souper des gens d’affaires de Lotbinière. L’événement a aussi été l’occasion de revenir sur les 20 ans du Centre local de développement de Lotbinière (CLD) et son impact dans le développement économique de Lotbinière.

La main-d’œuvre reste un problème majeur en Chaudière-Appalaches

ÉCONOMIE. Selon l’étude économique régionale de la région de Chaudière-Appalaches réalisée par Desjardins, la région souffrira au cours des prochaines années d’un manque de main-d’œuvre, un problème déjà bien connu. En effet, l’étude démontre une augmentation soutenue de la création d’emplois et une diminution du taux de chômage, celui-ci était déjà au plus bas comparé aux autres régions du Québec...

Les producteurs laitiers sacrifiés pour un «compromis»

AGRICULTURE. Des producteurs de lait de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec se sont réunis à la fromagerie La Bourgade de Thetford Mines, le mercredi 14 novembre, afin d’exprimer leur mécontentement à la suite de l’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC).