L’AGA de l’UPA a eu lieu le 23 octobre dernier. (Crédit photo : François Gamache)

AGRICULTURE. Quelque 200 membres de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches se sont réunis, le 23 octobre, lors de leur assemblée générale annuelle. Ils en ont profité pour définir quatre grandes priorités qui seront défendues devant le nouveau gouvernement.

Assurance récolte

Dans un premier temps, les agriculteurs se sont prononcés sur une révision du programme d’assurance récolte. Ils estiment que les stations météorologiques de référence sont situées trop loin des fermes. Elles ne reflètent donc pas leur réalité. Les producteurs demandent à la Financière agricole du Québec de revoir sa méthode de calcul pour 2018 et d’augmenter le nombre de stations météorologiques.

Matières résiduelles fertilisantes

Les nouvelles méthodes de gestion des matières résiduelles organiques que devront prendre les municipalités feront augmenter de façon importante l’offre de matières résiduelles fertilisantes. Actuellement, la région est dans une situation d’équilibre, quant à la quantité de phosphore produit et disposé. L’arrivée massive de ces matières fragilisera cet équilibre et entrera en compétition avec les celles provenant de l’élevage, estime l’UPA.

Ainsi, l’organisme «souhaite que ces matières fertilisantes issues des résidus municipaux soient rendues disponibles aux secteurs ayant des besoins, mais sans créer de déséquilibre dans la disposition des surplus de déjections animales.» Un encadrement est également demandé pour éviter la contamination.

Sécurité du revenu

Dans les dernières années, le budget de la Financière Agricole du Québec a été amputé de plusieurs centaines de millions de dollars. La Fédération de Chaudière-Appalaches demande qu’il soit rétabli à au moins 630 M$ et que le gouvernement permette le réinvestissement des surplus dans la modernisation et la bonification des programmes tout en corrigeant les problèmes liés aux arrimages d’Agri-investissement et d’Agri-stabilité et en répondant aux besoins des petites entreprises et aux réalités régionales.

AEUMC

L’UPA souhaite que des mesures soient prises pour que la signature de l’Accord États-Unis Mexique Canada affecte le moins possible les différents volets de la gestion de l’offre. Aussi, il est demandé à ce que les producteurs soient compensés à la valeur réelle de leurs pertes.

 

Les plus lus

Les dragons ont repris du service

AFFAIRES. Les Dragons de Lotbinière étaient en action, le 28 février, à l’École secondaire Pamphile-Le May. Pour une sixième année, ils ont écouté les jeunes de la région leur présenter leur petite entreprise ou un projet d’entreprise qu’ils souhaitent concrétiser dans les prochaines semaines.

La communauté d’affaire a une nouvelle co-chef mentor

ÉCONOMIE. Lors de leur rencontre du 21 février, les mentors d’affaires de la MRC de Lotbinière ont choisi un nouveau co-chef mentor. Sandra Fragman succède à Denis Têtu, qui occupait la fonction depuis quatre ans.

Excédents de 2,326 G$ pour Desjardins

ÉCONOMIE. C’est le 27 février que le Mouvement Desjardins a dévoilé ses résultats financiers pour l’année 2018. Le groupe financier coopératif basé à Lévis a notamment enregistré des excédents avant ristournes aux membres de 2,326 G$, une hausse de 175 M$ comparativement à 2017.

Cinq ans pour La Boîte à Malt et sa tonne de projets

ÉCONOMIE. La microbrasserie La Boîte à Malt située à Saint-Nicolas et Saint-Flavien a fêté ses cinq ans, le 1er mars dernier. L’entreprise a effectué une foule de changements à la fin de l’année 2018 et en a profité pour le souligner.

Gala JeunExcellence Lotbinière : candidatures ouvertes

ÉCONOMIE. Le lancement de la 7e édition du Gala JeunExcellence Lotbinière s’est tenu le 6 mars dernier, à La Boîte à Malt à Saint-Flavien. En présence d’une trentaine d’invités, le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Lotbinière a présenté les six catégories qui seront mises de l’avant cette année.

Des employeurs se démarquent en ressources humaines

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière a remis ses prix aux lauréats du concours en développement durable qui souligne les bonnes pratiques en ressources humaines des entreprises, le 28 février à la Chapelle de Laurier-Station, en présence d’une cinquantaine d’invités.

Travailleurs recherchés

AFFAIRES. C’est toujours dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre que le 13e Salon de l’emploi de Lotbinière s’est déroulé, le 22 mars, à Saint-Apollinaire. Plus de 200 emplois étaient disponibles dans 35 entreprises.

Pour développer une vision à 360 degrés

ÉCONOMIE. «Un mentor travaille sur le savoir-être et non sur le savoir-faire». Pour François Gagné, qui fait du mentorat depuis environ cinq ans pour Mentorat d’affaires Chaudière-Appalaches, cette distinction résume la différence entre un mentor et un coach.

Services JAG acquis par Transforce International

ÉCONOMIE. Le transporteur Services JAG de Sainte-Croix a été acheté par l’entreprise canadienne Transforce International (TFI). La vente a été annoncée aux employés par le président, Michel Blouin, le 20 mars.

La passerelle de recrutement international lancée dans Lotbinière

ÉCONOMIE. Le CLD de Lotbinière a procédé, le 19 mars, au lancement local de la Passerelle de recrutement à l’international de la Chaudière-Appalaches. Une vingtaine de personnes provenant de plusieurs entreprises de la MRC se sont réunies pour en apprendre plus sur ce nouvel outil mis à leur disposition.