Les producteurs laitiers sont en colère face à la signature du nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. (Crédit photo : Archives)

ÉCONOMIE. Les producteurs de laitiers du Canada ne sont pas satisfaits de la nouvelle entente de libre-échange intervenue entre le Canada, les États-Unis et le Mexique la nuit dernière. Ils estiment qu’«encore une fois, les producteurs laitiers ont fait les frais d’un accord commercial international.»

L’Accord États-Unis Mexique Canada (AEUMC) prévoit que 3,6% du marché canadien sera désormais ouvert aux producteurs américains. Cela s’ajoute à des concessions similaires de 3,25 % faites au moment de la signature du partenariat Transpacifique et celles autorisées dans le cadre de l’Accord économique et commercial global avec l’Union européenne.

«Les concessions annoncées dans le secteur laitier pour conclure le nouvel AEUMC démontrent encore une fois que le gouvernement du Canada est prêt à sacrifier sa production laitière intérieure lorsqu’un accord doit être conclu. Le gouvernement a répété à plusieurs reprises qu’il veut un secteur laitier fort et dynamique. Or, il a encore mis le secteur en péril en accordant des concessions additionnelles », a dénoncé le président des Producteurs laitiers du Canada, Pierre Lampron.

Les deux premiers traités commerciaux auraient déjà coûté près de 250 M$ aux producteurs canadiens, a fait valoir l’association, par voie de communiqué. L’AEUMC «affaiblit à nouveau l’industrie laitière, un secteur qui, parmi d’autres retombées, emploie plus de 220 000 Canadiens et contribue à hauteur de 20 G$ par année au produit intérieur brut.»

De plus, l’AEUMC, d'après les Producteurs laitiers du Canada, ouvrirait la porte à des produits faits selon des normes «moins élevées que les nôtres.»

 

Les plus lus

Les dragons ont repris du service

AFFAIRES. Les Dragons de Lotbinière étaient en action, le 28 février, à l’École secondaire Pamphile-Le May. Pour une sixième année, ils ont écouté les jeunes de la région leur présenter leur petite entreprise ou un projet d’entreprise qu’ils souhaitent concrétiser dans les prochaines semaines.

La communauté d’affaire a une nouvelle co-chef mentor

ÉCONOMIE. Lors de leur rencontre du 21 février, les mentors d’affaires de la MRC de Lotbinière ont choisi un nouveau co-chef mentor. Sandra Fragman succède à Denis Têtu, qui occupait la fonction depuis quatre ans.

Excédents de 2,326 G$ pour Desjardins

ÉCONOMIE. C’est le 27 février que le Mouvement Desjardins a dévoilé ses résultats financiers pour l’année 2018. Le groupe financier coopératif basé à Lévis a notamment enregistré des excédents avant ristournes aux membres de 2,326 G$, une hausse de 175 M$ comparativement à 2017.

Cinq ans pour La Boîte à Malt et sa tonne de projets

ÉCONOMIE. La microbrasserie La Boîte à Malt située à Saint-Nicolas et Saint-Flavien a fêté ses cinq ans, le 1er mars dernier. L’entreprise a effectué une foule de changements à la fin de l’année 2018 et en a profité pour le souligner.

Gala JeunExcellence Lotbinière : candidatures ouvertes

ÉCONOMIE. Le lancement de la 7e édition du Gala JeunExcellence Lotbinière s’est tenu le 6 mars dernier, à La Boîte à Malt à Saint-Flavien. En présence d’une trentaine d’invités, le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Lotbinière a présenté les six catégories qui seront mises de l’avant cette année.

Des employeurs se démarquent en ressources humaines

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière a remis ses prix aux lauréats du concours en développement durable qui souligne les bonnes pratiques en ressources humaines des entreprises, le 28 février à la Chapelle de Laurier-Station, en présence d’une cinquantaine d’invités.

Travailleurs recherchés

AFFAIRES. C’est toujours dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre que le 13e Salon de l’emploi de Lotbinière s’est déroulé, le 22 mars, à Saint-Apollinaire. Plus de 200 emplois étaient disponibles dans 35 entreprises.

Pour développer une vision à 360 degrés

ÉCONOMIE. «Un mentor travaille sur le savoir-être et non sur le savoir-faire». Pour François Gagné, qui fait du mentorat depuis environ cinq ans pour Mentorat d’affaires Chaudière-Appalaches, cette distinction résume la différence entre un mentor et un coach.

Services JAG acquis par Transforce International

ÉCONOMIE. Le transporteur Services JAG de Sainte-Croix a été acheté par l’entreprise canadienne Transforce International (TFI). La vente a été annoncée aux employés par le président, Michel Blouin, le 20 mars.

La passerelle de recrutement international lancée dans Lotbinière

ÉCONOMIE. Le CLD de Lotbinière a procédé, le 19 mars, au lancement local de la Passerelle de recrutement à l’international de la Chaudière-Appalaches. Une vingtaine de personnes provenant de plusieurs entreprises de la MRC se sont réunies pour en apprendre plus sur ce nouvel outil mis à leur disposition.