Les bénévoles qui ont participé à la confection des rubans blancs. (Crédit photo : Courtoisie)

COMMUNAUTÉ. Pour une 17e année, le Centre-Femmes de Lotbinière ajoute sa voix à celles dénonçant la violence faite aux femmes. Le 6 décembre prochain, l’organisme participera à la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes par la distribution de rubans blancs.

«En portant le ruban, on appuie la cause. Cela donne aussi un moment, une occasion, d’en discuter ensemble. Quelques fois, cela peut même ouvrir quelques portes», a expliqué Audrey Gingras, intervenante au Centre-Femmes de Lotbinière.

La brigade des rubans blancs se rendra dans 80 entreprises et commerces de Laurier-Station, de Saint-Flavien, de Saint-Apollinaire et de Saint-Agapit ainsi que dans les deux écoles secondaires de la région, Beaurivage et Pamphile-Le May. De plus, Mme Gingras rappelle que 80 autres entreprises recevront à l’avance les rubans afin de les remettre à leurs employés. «Ainsi, des gens de toutes les municipalités vont le porter et seront sensibilisés.»

Les rubans qui seront distribués ont été préparés récemment par une dizaine de bénévoles du Centre-Femmes.

Long chemin

Même si un important travail de conscientisation a été fait, il reste encore beaucoup de chemin à faire pour contrer ce phénomène. «C’est quelque chose qui est vécu dans le domaine privé, ce qui rend la tâche plus difficile. […] Selon des statistiques, en 2015, ce sont 11 personnes qui ont perdu la vie dans un contexte de violence conjugale (8 femmes et 3 hommes)», a indiqué Audrey Gingras.

La Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes a été instaurée en 1991 en mémoire des victimes de la tuerie de l’École Polytechnique de Montréal où 14 femmes avaient été assassinées le 6 décembre 1989. La journée permet de conscientiser la population au phénomène de la violence envers les femmes dans la société.

 

Les plus lus

S’accomplir malgré les obstacles

COMMUNAUTÉ. À 40 ans, Isabelle Marceau est une femme épanouie, pétillante et habitée par une joie de vivre communicative. Derrière cette apparence, se cache toutefois quelqu'un qui compose, depuis plus de 20 ans, avec un problème de santé mentale. Elle s’est prise en main et depuis deux ans elle réalise chaque jour son rêve, soit de travailler. Aujourd’hui, elle veut partager son expérience et don...

De généreuses retrouvailles

COMMUNAUTÉ. Les anciens habitués du Pignon se sont réunis le 19 janvier au Centre communautaire de Saint-Apollinaire. L’activité avait comme objectif de récolter des fonds pour l’Association des personnes handicapées de Lotbinière (APHL). Cette soirée de retrouvailles a permis d’amasser 5 000 $.

Les 10 ans du Cocktail dînatoire de la Fondation Philippe Boucher

SOCIÉTÉ. La Fondation Philippe Boucher souligne les 10 ans de son Cocktail dînatoire annuel. Cette année, l’événement, qui permet de recueillir des fonds pour la fondation, aura lieu le 20 février, à la salle communautaire de Saint-Apollinaire.

Le Centre-Femmes souligne la journée des femmes avec Guylaine Dumont

COMMUNAUTÉ. Le Centre-Femmes de Lotbinière soulignera cette année la Journée internationale des femmes en recevant l’ancienne olympienne Guylaine Dumont, le 12 mars, dans le cadre d’un souper-conférence qui aura lieu à Saint-Flavien.

Une vie bien remplie

COMMUNAUTÉ. La Villa Laurence de Laurier-Station a récemment souligné l’anniversaire de sa doyenne. Jeanne Gagnon a soufflé 107 bougies, le 8 février dernier.